Développement personnel : s’épanouir grâce à l’apprentissage d’une langue !

De nombreuses études démontrent que parler dans une autre langue change notre personnalité. L’apprentissage des langues est-il la clé pour s’épanouir ?
Author's Avatar
Développement personnel : s’épanouir grâce à l’apprentissage d’une langue !

Illustration de Lucille Duchêne

Avez-vous déjà eu l’impression d’être plus vulgaires, impolis ou au contraire plus sympathiques et ouverts d’esprit lorsque vous parlez dans une autre langue ? C’est normal ! En effet, nombreuses sont les études qui tendent à confirmer que l’apprentissage d’une nouvelle langue peut changer son comportement vis-à-vis des autres… ou de soi-même ! Dans quelle mesure apprendre une langue peut devenir un excellent moyen de s’épanouir ? C’est ce que nous allons vous expliquer !

Plusieurs études ont démontré que l’apprentissage d’une langue entraîne une modification de la personnalité

Les chercheurs sont désormais unanimes : l’apprentissage d’une langue engendre une évolution de la personnalité des apprenants. Les premières études sur le sujet ont été menées dans les années 60 par la psycholinguiste Susan Ervin-Tripp, pionnière dans les études sur la psychologie et le développement des langues chez les bilingues. Susan Ervin-Trip a notamment conduit les premières études expérimentales auprès d’adultes bilingues. Elle souhaitait explorer plus en détail l’hypothèse selon laquelle le contenu des discours bilingues change en fonction de la langue.

En 1968, Susan Ervin-Trip choisit comme sujet d’étude les femmes de nationalité japonaise vivant à San Francisco et mariées à des Américains. Isolées de la communauté nipponne résidant alors en Amérique, ces femmes n’avaient donc que très peu d’occasions de parler japonais. Le questionnaire préparé par Susan Ervin-Trip proposait notamment d’associer un sentiment à la situation suivante : « lorsque mes envies diffèrent de celles de ma famille, je ressens… ». Si les locutrices japonaises soulignaient majoritairement un sentiment de « grand malheur » en japonais,  le sentiment exprimé en anglais était radicalement différent puisque c’est « le pouvoir d’agir selon ses envies » qui était alors mis en avant – un indice fort.

Simple coïncidence ? Peut-être pas : on retrouve cette différence d’interprétation dans l’étude ethnographique menée en 1998 par la chercheuse Michele Koven auprès d’adultes parisiens immigrés au Portugal, à qui elle demanda de raconter certaines expériences personnelles dans chacune des langues (français et portugais). Les résultats montrèrent des changements caractériels significatifs. Ainsi, les femmes étaient plus enclines à défendre leurs idées dans les récits en français, tandis qu’elles faisaient plus de concessions lorsqu’elles s’exprimaient en portugais.

Et ce n’est pas tout : leur personnalité était également changée selon la langue du récit utilisée. Michele Koven demanda aux participants de se définir, toujours dans les deux langues. L’une d’entre elles, qui se définissant comme « une banlieusarde en colère » lorsqu’elle s’exprimait en Français, choisissait de se décrire comme une « cliente de banque frustrée, polie et patiente ne souhaitant pas attirer l’attention à cause du fait qu’elle est immigrée » lorsqu’elle parlait en portugais.

Que nous apprennent ces deux études ? C’est simple : pour réussir à exprimer ses idées de la façon la plus exacte possible dans une langue étrangère, il est important d’apprendre et d’utiliser des mots de vocabulaire précis et variés. C’est pour cette raison que la méthode Babbel s’appuie sur des exercices de conversation qui s’adaptent parfaitement aux différents contextes d’apprentissage.

Quel intérêt pour vous ? Non seulement c’est beaucoup plus facile de trouver un petit moment réservé à l’apprentissage d’une langue dans votre emploi du temps, mais les thématiques des leçons correspondent en plus à vos centres d’intérêt. Créés par des experts de la linguistique et du multilinguisme, les cours Babbel sont élaborés afin de vous aider à enrichir votre vocabulaire et votre connaissance de la langue en accord avec vos objectifs personnels. C’est un excellent moyen de s’épanouir, vous ne trouvez pas ?

Cependant, si ces études montrent des résultats significatifs, elles doivent néanmoins être lues avec précaution. En effet, aucune d’entre elles ne prend en compte le contexte dans lequel les langues parlées par les volontaires ont été apprises, au même titre que les différences intrinsèques entre chacune des langues.

S’épanouir grâce à l’apprentissage d’une langue : une histoire de contexte

Le contexte d’apprentissage d’une langue est primordial pour comprendre la perception de celle-ci, et donc le sentiment positif ou négatif qui en découle. En effet, apprendre une nouvelle langue à l’occasion d’un voyage, pendant ses études ou pour raisons professionnelles n’engendrera pas la même perception de la langue chez l’apprenant, qui n’aura de fait pas forcément la même aisance à parler dans cette langue. Par exemple, si la langue est imposée, il est fort probable qu’elle soit perçue négativement et suscite un blocage.

Le journaliste américain Robert Lane Greene a ainsi mis en lumière le fait que les personnes bilingues associent une langue étrangère à un contexte spécifique et notamment à des expériences émotives particulières au cours de leurs vies. Ces situations particulières influencent ainsi les sentiments éprouvés.

C’est pour cette raison que la méthode Babbel s’appuie sur des cours de 15 minutes axés sur des exercices de conversation qui s’adaptent parfaitement aux différents contextes d’apprentissage. Non seulement il devient très facile d’intégrer l’apprentissage d’une langue dans votre emploi du temps, mais les thèmes évoqués dans les leçons correspondent à vos centres d’intérêt. Quel meilleur moyen de s’épanouir ?

La langue que nous parlons influence notre vision du monde

Si comme nous l’avons vu le contexte d’apprentissage joue un rôle important, qu’en est-il des personnes qui ont déjà appris la langue ? Le cas des polyglottes est particulièrement intéressant : en effet, de nombreuses recherches tendent à montrer que ces derniers s’épanouissent plus ou moins selon la langue utilisée. Plusieurs études démontrent en effet que la structure d’une langue peut modifier et de fait influencer notre manière de penser, de réfléchir… et donc de s’épanouir.

Wilhelm von Humboldt, qui fut ministre d’État prussien et fondateur de la nouvelle université de Berlin, est notamment connu pour avoir travaillé sur un projet anthropologique de caractérisation des nations. La langue était alors un élément primordial dans la description d’une communauté humaine : selon lui, les langues véhiculent une vision du monde propre à chaque communauté humaine. Il estime ainsi que notre vision du monde est le reflet de notre langue et de notre culture. Parler une deuxième langue change donc naturellement notre perspective et nous permet de voir notre environnement sous un angle différent.

D’autres études, comme celle sur la relativité linguistique menée par les linguistes américains Edward Sapir et Benjamin Lee Whorf dans les années 50, ont démontré une relation forte entre la langue et la conception particulière du monde. Selon eux, les hommes vivent selon leurs cultures dans des univers particuliers et l’expriment à travers la langue parlée.

S’épanouir en découvrant une nouvelle version de soi

Du point de vue de l’apprentissage des langues, ces différentes études tendent à montrer que plurilinguisme et épanouissement personnel sont liés. Plusieurs facteurs expliquent ainsi le sentiment de se sentir « autre » lorsque vous vous exprimez dans une langue étrangère :

  • Différence au niveau de la maîtrise d’une langue : en fonction du niveau de compétence linguistique, il est possible de réussir à mieux s’exprimer sur un éventail de sujets différents et notamment arriver à parler de ses sentiments ou faire de l’ironie et des blagues.
  • Différence de culture : une langue étrangère implique une rencontre et une proximité avec une culture étrangère. Dans le cas de personnes bilingues avec le même niveau dans deux ou plusieurs langues, des sentiments différents de ceux de la langue maternelle se forment.
  • Différence de langue : la grammaire et la syntaxe d’une langue diffèrent d’une langue à une autre, ce qui modifie la façon de s’exprimer.

Tous ces différents facteurs influencent en effet notre personnalité car ils offrent la possibilité de réfléchir dans une langue différente de notre langue maternelle, qui elle-même renferme une culture unique. Autant de façons différentes de percevoir et d’interpréter le monde, et par conséquent de s’y épanouir. Alors, qu’attendez-vous pour apprendre une nouvelle langue avec Babbel ?

Parlez des langues comme vous en avez toujours rêvé
Je bénéficie d'une leçon gratuite

Sur le même sujet

Les langues déterminent-elles notre vision du monde ? L’hypothèse de Sapir-Whorf

Les langues déterminent-elles notre vision du monde ? L’hypothèse de Sapir-Whorf

Les langues que vous parlez (ou que vous apprenez avec Babbel) influencent-elle votre vision du monde ?
Comment rester zen grâce à l’apprentissage des langues

Comment rester zen grâce à l’apprentissage des langues

Saviez-vous qu’apprendre une langue aide à lutter contre le stress et les tracas du quotidien ? Voici 5 situations dans lesquelles l’apprentissage d’une langue vous fera le plus grand bien !
Séniors et langues étrangères : le nouveau défi de Miguel, 80 ans, étudiant Erasmus !

Séniors et langues étrangères : le nouveau défi de Miguel, 80 ans, étudiant Erasmus !

Miguel a 80 ans, il est espagnol, et depuis cette année il s’est inscrit à l’université de Vérone comme étudiant Erasmus. Découvrez son histoire en vidéo !
Author Headshot
Candice Levard
Après une enfance partagée entre l’Alsace et la région lyonnaise, des études littéraires à Strasbourg puis des études de commerce international en Bretagne et en Irlande, Candice réside aujourd’hui à Berlin. Elle aime découvrir de nouvelles cultures, la course à pied, lire près des lacs, danser sur du disco et boire du vin d’Alsace. Elle travaille chez Babbel et espère apprendre un maximum de langues.
Après une enfance partagée entre l’Alsace et la région lyonnaise, des études littéraires à Strasbourg puis des études de commerce international en Bretagne et en Irlande, Candice réside aujourd’hui à Berlin. Elle aime découvrir de nouvelles cultures, la course à pied, lire près des lacs, danser sur du disco et boire du vin d’Alsace. Elle travaille chez Babbel et espère apprendre un maximum de langues.
Quelle langue désirez-vous apprendre ?