Les meilleures universités d’été pour compléter son apprentissage des langues

Quelles sont les meilleures universités d’été pour apprendre l’anglais, l’espagnol, l’italien, le russe, ou le suédois ? Quels sont les modalités d’inscription ?
Author's Avatar
Les meilleures universités d’été pour compléter son apprentissage des langues

Pour apprendre l’anglais rapidement (ou n’importe quelle autre langue d’ailleurs), rien ne sert de mettre tous ses œufs dans le même panier. Il faut savoir combiner les différentes techniques d’apprentissage : utiliser l’application Babbel pour apprendre de façon intuitive et ludique, prendre des cours avec un professeur pour avoir une grammaire et une syntaxe irréprochable, avoir recours à la technique du post-it pour assimiler du vocabulaire en grande quantité, réserver un séjour linguistique ou voyager à l’étranger pour mettre à profit ses premiers acquis… Il existe cependant une méthode diablement efficace et pourtant méconnue, privilégiée par les apprenants les plus motivés : l’inscription à une des nombreuses « universités d’été » qui ouvrent leur porte pendant… l’été. Dans tous les pays du monde, les universités publiques ou privées organisent en effet des cours de langue organisés tout au long de la saison estivale.

Ces « universités d’été » proposent des cours intensifs de langue, dispensés au sein d’une véritable université par des professeurs spécialisés dans l’enseignement aux étrangers. Les différents cours, proposés à des groupes de taille réduite, sont calibrés en fonction du niveau des étudiants, garantissant l’homogénéité et l’efficacité des cours dispensés. Mais alors, quelle différence avec l’enseignement universitaire classique de l’anglais ou de l’espagnol proposé en France ?

Les universités d’été à l’étranger offrent au moins deux avantages majeurs par rapport aux universités « classiques » :

  • Les cours y sont souvent axés sur la pratique orale de la langue, sans possibilité de recourir au français pour s’aider, forçant ainsi l’apprenant à utiliser toutes ses ressources disponibles.
  • Le fait d’être immergé dans le pays dont on apprend la langue permet de réutiliser le vocabulaire dès la sortie des cours, améliorant ainsi l’assimilation passive.

Quelles sont les meilleures universités d’été pour l’apprentissage des langues ? Dans cet article, nous avons voulu vous présenter quelques-unes des meilleures destinations pour apprendre l’anglais, l’espagnol, l’italien, le russe, et le suédois.

Bon à savoir :

 

Les universités d’été sont souvent bien moins chères que les séjours linguistiques. Les formules proposées diffèrent selon les pays, les établissements et la région choisie : certains forfaits comprennent à la fois l’hébergement, la demi-pension, les cours de langue et le transport ; d’autres ne comprennent que les cours de langue, à charge du candidat d’assurer sa propre logistique.

 

Si vous n’avez pas encore prévu vos vacances cet été ou si vous hésitez encore entre deux destinations, sachez qu’il n’est pas trop tard pour s’inscrire à une université d’été – que vous soyez au tout début de votre aventure linguistique, ou que celle-ci ait débuté depuis un certain temps.

Apprendre l’anglais aux États-Unis ou en Angleterre

Pour apprendre l’anglais rapidement, il existe de très nombreuses offres d’universités d’été dans les pays anglophones : stages intensifs, cours d’été, cours du soir, programmes d’échanges, séjours linguistiques… Parmi les meilleures universités d’été pour apprendre l’anglais, on peut citer le « Business English Language Summer Course » de la London School of Economics, qui propose un programme intensif de trois semaines destiné à améliorer son anglais dans un contexte professionnel. Ce programme s’adresse en particulier aux élèves de niveau intermédiaire qui souhaitent approfondir leur anglais oral.

Pour les élèves plus avancés, déjà capables de s’exprimer couramment en anglais, nous conseillons plutôt d’aller parfaire leur apprentissage de l’anglais au sein de l’université d’Oxford, qui a mis en place différentes « summer schools » dans chacun des domaines de recherche qu’elle couvre : archéologie, anthropologie, informatique, philosophie, économie, diplomatie…

Attention : « apprendre l’anglais à Oxford » est souvent source de quiproquos. En effet, si l’université est connue dans le monde entier pour son excellence, Oxford est avant tout une ville d’Angleterre (certes étudiante) qui ne compte pas une mais deux célèbres universités (Oxford University et Oxford Brookes)… sans compter la bonne trentaine d’organismes linguistiques indépendants spécialisés dans l’apprentissage de l’Oxford English, sans pour autant offrir l’excellence des deux universités de la ville.

Apprendre l’espagnol à Barcelone

Contrairement à l’université d’Oxford, qui n’accepte que les étudiants ayant déjà un bon niveau d’anglais, l’université de Barcelone a l’avantage d’être à la fois l’une des meilleures universités d’Espagne et de proposer des cours d’espagnol pour tous les niveaux, et ce, durant toute l’année. Autre avantage de taille : les tarifs de l’université de Barcelone sont beaucoup plus abordables que ceux de l’université d’Oxford.

Il est également possible de prendre des cours d’espagnol afin de préparer les certifications B2 et C1, ou bien d’opter pour des cours combinés lors desquels les étudiants apprennent l’espagnol en suivant parallèlement des cours d’histoire, d’art, ou d’architecture.

Apprendre l’italien à Sienne ou à Pérouse

D’après les informations fournies par l’ambassade d’Italie en France, deux universités publiques italiennes sont spécialisées dans l’enseignement de l’italien pour les étrangers : l’université de Sienne (Siena), et l’université de Pérouse (Perugia).

L’université de Sienne propose de passer la certification CILS, l’équivalent du TOEFL pour l’italien. Ce diplôme reconnu par l’État atteste du niveau de compétence en italien. Il existe quatre niveaux de CILS :

– CILS Uno (niveau B1) : niveau autonome (italien basique)
– CILS Due (niveau B2) : niveau courant (requis pour entrer dans une université italienne)
– CILS Tre (niveau C1) : niveau courant avancé (démontre une grande compétence dans la maîtrise de la langue italienne)
– CILS Quattro (niveau C2) : niveau bilingue

Les cours de l’université de Pérouse, quant à eux, ne sont pas diplômants. En revanche, l‘offre est plus étendue, et les possibilités bien plus nombreuses. Les cours mensuels sont accessibles toute l’année pour les étudiants débutants et intermédiaires, et débutent chaque début de mois. Les cours d’italien de niveaux intermédiaire et avancé ne sont disponibles qu’en juillet, août et septembre. Les cours trimestriels débutent quant à eux en janvier, avril, juillet et octobre.

Apprendre le russe à Moscou

Aller apprendre le russe en Russie ne s’improvise pas. Contrairement aux universités d’été pour apprendre l’anglais ou l’espagnol, apprendre le russe est relativement exigeant, et demande une plus grande préparation :

  • Les offres sont nombreuses, mais la qualité des cours est très variable, allant du meilleur au pire.
  • Les cours « grands débutants » sont rares : les universités ou les centres de langue russe conseillent fortement d’acquérir les bases au préalable. L’occasion de découvrir les cours de russe de Babbel, notamment pour se familiariser avec l’écriture cyrillique.
  • Les méthodes russes d’enseignement sont très différentes, et peuvent dérouter un élève qui ne serait préparé ni à la sévérité ni à l’exigence dont font preuve la plupart des professeurs.
  • Les différences culturelles ont des effets concrets : « une heure » de cours en Russie dure 45 minutes. Quelqu’un qui penserait avoir 10 heures de cours n’en aurait, en fait, que 7 heures et demie.

En Russie, l’établissement de référence pour l’enseignement de la langue russe aux étrangers reste l’Université d’État de Moscou (MGU). Disponibles toute l’année, les cours de la MGU attirent chaque année plus de 10 000 étudiants, et ce depuis 1990. À noter : il est possible de bénéficier d’un cours d’essai gratuit, tous les lundis. Notez que les tarifs incluent le visa pour la Russie (qui n’est pas forcément très simple à obtenir), le transfert depuis l’aéroport ainsi que l’hébergement dans une famille d’accueil ou dans un appart-hôtel.

Apprendre le suédois en Suède

Pour apprendre le suédois en Suède, les universités de Stockholm, Uppsala, Göteborg, Lund et Umeå se sont réunies afin de créer une association : Folkuniversitetet. Cette association est en réalité dédiée à l’enseignement aux adultes : c’est elle qui est chargée d’apprendre le suédois aux immigrants, par exemple. Les professeurs ont ainsi une grande expérience de l’enseignement aux étrangers, qu’il s’agisse de grands débutants ou d’élèves plus avancés.

Pour obtenir le meilleur résultat possible, nous vous recommandons de vous initier au suédois avec Babbel, puis d’opter pour une des formules intensives (entre deux et cinq semaines de cours) pour atteindre le niveau A2 du CECRL, qui garantit un minimum d’autonomie dans la pratique de la langue. C’est également l’occasion de se confronter à la méthode scandinave d’enseignement des langues. Dynamique et passionnée, cette méthode est largement dédiée à la pratique orale de la langue, et peut s’appliquer à l’apprentissage de toutes les langues !

Parlez des langues comme vous en avez toujours rêvé
Je bénéficie d'une leçon gratuite
Quelle langue désirez-vous apprendre ?