Babbel Logo

Speak a new language with confidence. Try it for free!

David a réussi à discuter dans une nouvelle langue en seulement 7 jours. Pourquoi pas vous ?

Nous avons mis 6 personnes au défi de tenir une discussion en danois, en norvégien et en suédois après 7 jours d’apprentissage seulement – et en utilisant uniquement l’application Babbel. Découvrez comment elles ont fait !
Author's Avatar

Vous pensez qu’il est impossible de commencer à parler une nouvelle langue en seulement 7 jours, n’est-ce pas ? Nous pensons au contraire que vous êtes capables d’apprendre en peu de temps une langue que vous n’avez jamais entendue auparavant. Nous en avons même fait l’expérience !

Nous avons lancé un challenge linguistique pour le moins ambitieux à 6 personnes : utiliser l’application Babbel pendant 7 jours seulement pour apprendre le danois, le norvégien ou le suédois. Afin d’évaluer leurs progrès à la fin de ces 7 jours, nous avons mis chacun d’entre eux au défi d’engager une conversation simple avec un interlocuteur dont c’est la langue maternelle.

La plupart de nos candidats avaient beaucoup de mal à s’imaginer apprendre une de ces langues scandinaves, car c’était souvent la toute première fois qu’ils l’entendaient. Vous découvrez dans la vidéo ci-dessus comment ces grands débutants ont surmonté chaque difficulté pendant cette semaine d’apprentissage et comment ils ont réussi, après 7 jours seulement, à discuter dans une nouvelle langue.

Pour en savoir plus, nous avons rencontré David, l’un de nos courageux participants, afin qu’il nous explique comment Babbel lui a permis d’acquérir les bases du norvégien en seulement une semaine.

Profitez d’une leçon Babbel gratuite et embarquez pour votre aventure linguistique !

Les candidats ont utilisé Babbel pendant 7 jours

Pourquoi le norvégien ?

J’ai choisi le norvégien, car j’avais très envie d’apprendre une langue à laquelle je n’avais jamais été « confronté ».

J’étais attiré par le grand « mystère » que représentait cette langue. Je ne suis jamais allé en Norvège, je n’avais jamais regardé de film norvégien ni même rencontré d’habitants du pays. Au moment de me lancer dans mon aventure norvégienne, je n’avais donc aucune base. Au début de la semaine, il n’y avait pas plus novice que moi !

Combien de temps as-tu consacré chaque jour à cet apprentissage ?

Je n’ai pas eu besoin de sacrifier ma vie personnelle. Chaque leçon de Babbel dure 15 minutes, et je m’étais fixé comme objectif de valider trois leçons par jour. Au total, j’ai donc consacré 45 minutes par jour à mon apprentissage.

Je m’y mettais le matin au réveil – le moment de la journée où mon cerveau est au maximum de ses capacités de mémorisation – ou dans les transports pour chasser l’ennui sur le chemin du travail.

« Je n’ai pas eu besoin de sacrifier ma vie sociale ni de m’enfermer dans une bibliothèque pendant une semaine. J’ai tout simplement intégré mes leçons Babbel à ma routine quotidienne. »

En quoi l’apprentissage du norvégien t’a-t-il le plus surpris ?

J’ai essayé de me familiariser avec la langue norvégienne en regardant la série norvégienne Skam, mais je me suis vite rendu compte que mes oreilles novices n’arrivaient pas à distinguer les mots que prononçaient les acteurs. Du vrai charabia !

Heureusement, l’application Babbel inclut des dialogues entre locuteurs natifs. En écoutant ces conversations claires et en lisant les dialogues correspondants, j’ai pu me familiariser avec l’accent et les intonations. Mais l’écoute ne représente que la moitié du travail à accomplir. L’application m’a également permis de tester ma prononciation des mots et des phrases en norvégien, et de maîtriser le vocabulaire que je n’arrivais même pas à identifier au début de mon apprentissage.

En quoi l’application Babbel t’a-t-elle aidé à apprendre si rapidement ?

L’application Babbel propose un programme de cours structuré destiné aux débutants. J’ai pu acquérir dès les premiers jours la grammaire fondamentale dont j’avais besoin pour former des phrases en norvégien. J’ai ensuite personnalisé mon programme d’apprentissage en choisissant des leçons axées sur des thématiques particulières : l’alimentation, les boissons, la musique, la culture, les voyages… Ça m’a permis très vite d’enrichir mon vocabulaire sur les sujets qui m’intéressent.

C’est cet équilibre entre grammaire fondamentale et liberté d’apprentissage qui m’a permis de rester très motivé et de ne pas m’ennuyer à mourir, comme lorsque je passais des heures à faire des exercices de grammaire assommants à l’école !

« Au bout d’une semaine, j’étais capable de me présenter en norvégien, de parler de mes hobbies et de mes centres d’intérêt et, plus important encore, de discuter avec un interlocuteur norvégien. J’ai même réussi à raconter quelques (mauvaises) blagues ! »

Conseillerais-tu à d’autres personnes de relever ce défi ?

Absolument ! Babbel propose 14 langues au choix, donc si vous envisagez de revoir vos bases d’allemand pour un voyage d’affaires ou que vous voulez acquérir quelques notions de portugais avant les vacances d’été, vous n’avez besoin que d’une application, de 7 jours d’apprentissage et d’une profonde envie d’aventure. Croyez-moi, si un petit Anglais de la campagne comme moi y arrive, vous pouvez y arriver aussi.

Relevez le défi avec Babbel !

Commencer par une leçon gratuite
Partagez :