Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Faites un essai ! La première leçon est offerte.

5 obstacles qui freinent l'apprentissage d'une langue, et comment les éviter

Combien de fois avez-vous essayé d'apprendre une langue, avant de finalement abandonner ? Vous avez peut-être inconsciemment commis quelques erreurs « stratégiques ».

Quand on pense au Nouvel An, on pense à la fête, au champagne et… aux bonnes résolutions. Vous souvenez-vous encore de celles que vous avez prises cette année ? Si ce n’est pas le cas, il y a quelque chose qui cloche ! Parmi ces intentions entonnées avec conviction aux 12 coups de minuit, on compte souvent, à côté de l’inscription dans une salle de gym et de l’abandon d’un vieux vice, l’apprentissage d’une langue. Indépendamment des raisons qui nous ont poussés à faire ce choix, le résultat est souvent le même, malheureusement. Passée l’assiduité des premiers jours, la motivation se relâche. On se retrouve soudain à Mardi gras, en train de fixer d’un regard morne ces livres de grammaire achetés dans un élan d’enthousiasme. Mais pourquoi, au juste ?? Pourquoi est-ce que nombre d’entre nous pense qu’il est impossible d’apprendre une nouvelle langue ? Serait-ce dû à quelques mauvaises habitudes dont il est difficile de se débarrasser ? Jetons ensemble un coup d’œil aux erreurs les plus fréquentes et voyons comment les éviter.

Pas de précipitation

Lorsqu’on se lance dans l’apprentissage d’une nouvelle langue, on est toujours extrêmement enthousiaste. Si cet enthousiasme est une chose positive en soi, on ne peut compter uniquement sur lui. Une fois passés le charme de la nouveauté et l’engouement des premiers jours, votre motivation s’estompera. C’est pourquoi il est nécessaire que l’ardeur du début soit canalisée pour ne pas brûler comme un feu de paille… Il vaut mieux y aller doucement : maîtrisez votre enthousiasme et assurez-vous que l’apprentissage de la langue devienne une activité quotidienne et régulière. Sinon, que va-t-il se passer ? La première semaine, vous allez apprendre tous les jours. Dès la deuxième semaine, vous allez sauter une journée car vous êtes trop fatigué. Et à nouveau la semaine d’après, puis celle d’après… jusqu’à vous retrouver à fixer avec frustration la pile de livres sur votre bureau.

Notre conseil : canalisez votre enthousiasme et faites en sorte que l’apprentissage de la langue devienne une habitude quotidienne. Il vaut mieux 10 minutes par jour qu’une semaine à fond et après… plus rien.

Les avantages d’une mauvaise mémoire

Non, nous ne sommes pas devenus fous. Nous nous adressons simplement à tous ceux qui pensent qu’apprendre par cœur est la solution à tout, à tous ceux qui se targuent d’avoir une soi-disant mémoire photographique, et à tous ceux qui ne jurent que par les listes de vocabulaire. Soyons clairs : une bonne mémoire est certainement utile… Mais il ne faut pas oublier (en parlant de mémoire…) de l’entraîner et de l’utiliser à bon escient. Apprendre par cœur des phrases peut être utile dans certaines situations de la vie pratique (pour aller chercher son bagage à l’aéroport, par exemple) mais cela ne vous sera d’aucune aide si le sujet de conversation n’est pas abordé par votre sacro-saint manuel d’apprentissage.

Utilisez votre mémoire en faisant d’elle votre alliée : apprenez des phrases et des mots par association et grâce à des moyens mnémotechniques. Et si vous ne vous rappelez pas d’un mot, cherchez une alternative ou décrivez ce que vous voulez dire. De cette manière, non seulement vous ferez travailler vos synapses, mais vous retiendrez plus facilement ce que vous apprenez.

Notre conseil : votre mémoire est votre meilleure alliée si vous l’utilisez intelligemment.

Nobody is perfect

Personne n’est parfait… et vous n’avez pas besoin de l’être non plus ! Un des premiers obstacles rencontrés sur le chemin de la « maîtrise » d’une langue est le désir absurde et prématuré d’avoir une prononciation et une grammaire parfaites. Certes, c’est possible avec beaucoup d’entraînement… mais cela ne devrait pas être votre priorité si vous commencez à apprendre une toute nouvelle langue. Si vous êtes confronté à une règle de grammaire complexe et que vous décidez de ne parler qu’une fois que votre prononciation aura atteint la perfection, il est probable que vous abandonniez à cause de la frustration. « Tant que je ne serai pas capable de parler parfaitement, je ne parlerai pas, mais si je ne parle pas, je ne m’améliorerai jamais et je peux abandonner tout espoir de parler parfaitement un jour ! »… Un cercle vicieux.

Notre conseil : prenez votre courage à deux mains et n’ayez pas peur de faire des erreurs. Vous remarquerez rapidement que cela vous aide à vous rapprocher de votre objectif !

Il n’y a pas que le travail dans la vie

Oui, c’est à vous que nous nous adressons. À vous qui apprenez d’arrache-pied. Allez-vous vous secouer un peu ou voulez-vous prendre racine sur votre chaise ? Vous apprenez de manière assidue et régulière, vous utilisez votre mémoire de la meilleure manière possible, vous avez compris que l’on apprend de ses erreurs et vous avez donc commencé à pratiquer… et maintenant ? Maintenant, il est temps d’être récompensé ! Lorsqu’on se fixe un objectif exigeant comme l’apprentissage d’une langue, il est important de prendre le temps de savourer ses efforts. Vous êtes parvenu à mener votre première conversation ? Vous avez enfin réussi à prononcer ce son si compliqué ? Vous vous y retrouvez à présent dans la jungle des pronoms ? Alors il est temps de fêter un peu vos victoires et de faire quelque chose d’amusant. Regardez un film, chantez une chanson à gorge déployée, écoutez la radio… Mais dans la langue que vous apprenez, bien entendu ! Si vous liez l’apprentissage d’une langue à des activités que vous aimez, vous apprendrez et vous retiendrez encore mieux ce que vous avez appris.

Notre conseil : Cessez de vous torturer en apprenant ! Trouvez le temps de joindre l’utile à l’agréable et amusez-vous en apprenant les langues.

Garder son objectif en vue

Apprenez à nourrir des objectifs. Bien entendu, apprendre juste pour le plaisir d’apprendre est un enrichissement culturel et intellectuel, cela va sans dire. Mais si vous voulez gravir la montagne, vous devez savoir avant toute chose pourquoi vous avez pris la route. Pourquoi apprenez-vous une nouvelle langue ? Par amour ? Pour une augmentation de salaire ? Pour tenter votre chance à l’étranger ? Parce que vous en avez assez des films doublés ? Très bien. Définissez votre objectif. Et, chaque jour, à chaque pas, regardez le chemin parcouru et le sommet de la montagne qui se rapproche de vous.

Notre conseil : Avoir un objectif accroît la motivation. Avant de commencer, trouvez le vôtre !

Envie d'apprendre une langue ?

Toutes les langues de Babbel