Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Faites un essai ! La première leçon est offerte.

5 erreurs que nous faisons tous en apprenant une langue

Apprendre une langue est souvent un défi personnel qu'on se lance pour des raisons diverses et variées. Malheureusement, notre motivation retombe parfois comme un soufflé. Les candidats de notre English Challenge sont passés par les mêmes phases de démotivation que vous. Voici comment les éviter.

Cette fois c’est la bonne : comme à chaque rentrée, vous êtes décidé à apprendre une langue étrangère. Et comme d’habitude, vous êtes hyper motivé. À vous le bachotage intensif pendant 5 jours d’affilée, et sa multitude d’informations à absorber ! Le problème d’un apprentissage aussi intensif est que toutes ces notions risquent de décamper de votre cerveau exténué aussi vite qu’elles y auront fait leur entrée.

N’ayez crainte, je sais exactement pourquoi vous n’arrivez pas à maintenir le cap. Moi-même je ne suis pas aussi assidue que je le devrais dans mon apprentissage de l’allemand. Je rencontre en fait les mêmes difficultés que celles que les candidats de notre English Challenge ont ressenties dès les premières semaines de leur apprentissage intensif de l’anglais.

Pour vous aider, je vous ai concocté un guide des 5 erreurs qu’on fait tous en apprenant une langue étrangère, et autant de (bons) conseils pour les éviter.

Erreur n° 1 : Se noyer sous une pile de leçons dès la première semaine

Pour les passionnés de langues étrangères que nous sommes, votre enthousiasme pour l’apprentissage d’une langue fait plaisir à voir. Nous aussi avons tendance à nous immerger à l’extrême dans nos cours quotidiens. Nous enchaînons les leçons, avec la conviction qu’il est mieux d’en faire toujours plus. C’est pourtant une grave erreur !

Nos deux bilingues en devenir ont déjà tenté d’apprendre l’anglais par le passé. Ils étaient même tellement motivés qu’on ne pouvait plus les arrêter. Cette frénésie s’est pourtant vite calmée lorsque, découragés par de trop nombreuses informations à assimiler, ils ont fini par abandonner malgré leur motivation.

Ce qu’ils vous conseillent : Si vous souhaitez acquérir des bases solides en 1 mois ou 2, consacrez 10 à 20 minutes par jour à l’apprentissage de la langue. Si votre objectif est plus modeste, n’hésitez pas à espacer vos sessions pour encore mieux assimiler les connaissances acquises.

Erreur n° 2 : Apprendre par cœur, sans comprendre

Une chose que je détestais à l’école était de devoir apprendre par cœur une poésie (puis de la réciter devant toute la classe). Un exercice complètement inutile puisque ce poème avait définitivement disparu de ma mémoire quelques semaines plus tard. Peut-être avez-vous la chance d’avoir une mémoire d’éléphant ? Votre cerveau est capable de retenir chacune des informations qui lui parviennent ? Je vous envie.

Nathalie et Fabien ont également appris par cœur leurs leçons quand ils étaient au collège ou au lycée : la terminaison des temps, les verbes irréguliers, les prépositions et toutes ces règles grammaticales indispensables à l’apprentissage de l’anglais. Malgré des centaines d’heures de cours théoriques, de révisions, d’exercices et de contrôles, il ne reste aujourd’hui plus grand chose de tout ça.

Ce qu’ils vous conseillent : Le principal est surtout de comprendre la logique de ce qu’on apprend. Trouvez des moyens mnémotechniques pour retenir efficacement les informations acquises. Il faut pouvoir expliquer sans problème ce qu’on a appris pour être sûr de le retenir.

Erreur n° 3 : Avoir peur de faire des erreurs

On a toujours peur de se tromper lorsqu’il faut mettre en pratique ses compétences nouvelles. Et d’autant plus lorsqu’on apprend une langue étrangère ! On a peur de faire des erreurs de syntaxe, ou de dire carrément l’inverse de ce qu’on avait en tête. Côté prononciation, ce n’est pas forcément plus brillant : on a peur de se ridiculiser avec notre accent bien franchouillard, que tout le monde semble pourtant trouver super sexy.

Fabien sait bien que son niveau n’est pas au top. Néanmoins, il n’a pas hésité à parler anglais devant notre caméra et à appeler la réception d’un hôtel de Manchester (dont l’accent des habitants n’est pas le plus facile à comprendre).

Ce qu’il vous conseille : Lancez-vous et n’ayez pas peur du ridicule…car de toute façon vous ne le serez pas ! C’est tout à votre honneur d’apprendre une langue et c’est en pratiquant qu’on progresse, y compris en faisant des erreurs. C’est peut-être bateau mais la méthode à fait ses preuves !

Erreur n° 4 : S’ennuyer pendant son apprentissage

Il n’y a rien de pire que de s’assoupir pendant un cours. Et pourtant, ça m’est arrivé un bon nombre de fois ! Les paupières lourdes qui se ferment petit à petit, malgré toute votre motivation et vos tentatives de réveil. Mais rien n’y fait : vous êtes (trop) bien assis sur cette chaise confortable, accoudé à la table, la tête posée sur les paumes de vos mains. Vous ne rêvez que d’une chose : vous évader de cet endroit et respirer l’air frais qui n’attend que vous. Une fois votre attention disparue, vous êtes sûr de ne plus rien pouvoir apprendre.

À l’école, Nathalie n’a jamais trouvé l’anglais passionnant. Ce n’était pas sa matière de prédilection. Lorsqu’elle a repris ses études, devoir s’y remettre une fois de plus ne l’a donc pas du tout enchantée, et elle n’a pas appris grand chose.

Ce qu’elle vous conseille : Utilisez une méthode interactive proposant des activités variées afin de ne jamais vous ennuyer. Trouver un apprentissage ludique est une clé essentielle dans l’apprentissage d’une langue étrangère. Il faut savoir espacer les moments d’entraînement pour ne pas se lasser rapidement d’une langue … et le plaisir d’apprendre y est pour beaucoup !

Erreur n° 5 : Oublier de se fixer d’objectif

Pourquoi voulez-vous apprendre une langue étrangère ? Est-ce par amour de la langue ? Pour faire progresser votre carrière ? Parce que le copain de la belle-sœur de votre cousine ne parle qu’espagnol ? On oublie souvent la raison principale de l’apprentissage d’une langue lorsqu’on se lance dans l’aventure. Et c’est le meilleur moyen de s’emmêler les pinceaux.

Nathalie et Fabien se sont tous les deux fixé des objectifs très clairs. Nathalie souhaite être indépendante lors de ses prochains voyages, afin de pouvoir communiquer et échanger avec les habitants de son pays de destination. Fabien, quant à lui, veut réussir comme commercial au sein d’une multinationale.

Ce qu’ils vous conseillent : Pour rester concentré et motivé, fixez-vous des objectifs hebdomadaires ou mensuels afin de relever votre challenge personnel et d’atteindre votre but final.

Prêt à tenter l'expérience ?

Apprenez une nouvelle langue avec Babbel !