Babbel Logo

Apprenez une langue où et quand vous voulez

8 expressions gourmandes illustrées, pour le plaisir des yeux !

Que seraient les Français sans la cuisine ? Voici 8 expressions françaises liées à la gastronomie, à la nourriture, à la bouffe… à consommer sans modération !
Author's Avatar
8 expressions gourmandes illustrées, pour le plaisir des yeux !

Infographie réalisée par Lucille Duchêne

Les Français et la cuisine : on en fait tout un plat ! Selon l’OCDE (l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques), nous autres Français passerions en moyenne 2 h 11 par jour à manger et boire. C’est même un record mondial ! 

Et la nourriture ne se trouve pas seulement dans nos assiettes. On l’utilise aussi dans les expressions du quotidien, souvent très imagées. Nous avons donc illustré 8 expressions gourmandes bien françaises, qui ont comme origine commune nos traditions gastronomiques. Cette sélection d’expressions gourmandes n’est absolument pas comestible exhaustive, mais elle vous mettra déjà l’eau à la bouche !

8 expressions françaises à croquer... et croquées pour Babbel !

 

Avoir du pain sur la planche :

Au fil des années, cette expression a changé de sens. Elle était autrefois utilisée pour dire que l’on avait fini son travail puisque le pain était cuit, sorti du four, sur la planche. Peu à peu, elle a été déformée pour être aujourd’hui utilisée dans le sens inverse : avoir du pain sur la planche signifie qu’il y a du travail en perspective, et pas qu’un peu !

Être serrés comme des sardines :

Celle-ci est plutôt facile à visualiser ! Il suffit d’ouvrir une boîte de sardines pour comprendre le sens de cette expression : vous les voyez, ces petites sardines serrées les unes contre les autres ? Une expression reprise par Patrick Sébastien et que vous pourriez éventuellement chanter au cours d’un mariage. Ou que vous aurez l’occasion d’utiliser la prochaine fois que vous vous retrouvez coincés avec huit collègues dans un ascenseur.

 Mettre du beurre dans les épinards : 

Voici une des expressions gourmandes les plus célèbres. Les épinards sont, dans l’imaginaire collectif, l’aliment préféré de Popeye. Riches en fer, mais peu ragoûtants. Alors, posez-vous la question : quelle est la clé de la cuisine française ? Le beurre bien sûr ! L’expression mettre du beurre dans les épinards est donc née avec l’enrichissement des classes sociales, accédant à un plus grand pouvoir d’achat et pouvant consommer davantage de beurre. Et puis, c’est bien connu : avec du beurre, tout est meilleur ! 

Avoir la moutarde qui monte au nez :

Imaginez que vous venez d’avaler une cuillère pleine de moutarde. Vous rougissez, vous avez chaud, vous haletez. Peut-être même versez-vous quelques larmes. Figurez-vous que votre corps aura la même réaction si vous vous mettez soudain dans une colère noire ! La colère montera, montera… d’où l’expression : avoir la moutarde qui monte au nez.

Tourner au vinaigre :

Avez-vous déjà laissé une bouteille de vin ouverte un peu trop longtemps ? Si vous en faites l’expérience, vous verrez que tout vin peut se transformer en vinaigre. À l’image du vin qui tourne au vinaigre, il arrive qu’une situation se détériore, empire et prenne un tournant un peu aigre pour se transformer en dispute ou en bagarre. On dit que la situation tourne au vinaigre !

En faire tout un fromage :

Cette expression remonterait au début du XXe siècle et ferait référence au fait que, pour faire un délicieux fromage, il n’y a qu’une recette et elle est toute simple : il suffit de lait et d’une bonne technique. Alors, quand on en fait tout un fromage, c’est qu’on exagère la complexité ou l’importance de quelque chose qui était finalement plutôt simple.

Casser du sucre sur le dos de quelqu’un :

Cette expression remonterait à l’époque où le sucre n’était pas encore présenté en petits cubes bien taillés. Pour sucrer son thé, il fallait donc le casser soi-même.
Or, que fait-on lorsqu’on prend le thé entre amis ? On raconte les derniers potins et on parle des absents ! Si l’on en croit l’expression, les absents ont toujours tort et on ne dit pas d’eux que du bien. C’est ainsi que serait née l’habitude de casser du sucre sur le dos de quelqu’un.

Se fendre la poire :

Souvent, dans l’histoire de l’art et dans la linguistique, le visage a été représenté par des fruits : la fraise, le melon, mais aussi la poire. Si vous riez à gorge déployée, il se peut que votre sourire s’agrandisse tant qu’on croirait qu’il coupe votre visage en deux. Autrement dit : vous vous fendez la poire !

Alors, parmi toutes ces expressions gourmandes, laquelle est votre préférée ?

Parlez des langues comme vous en avez toujours rêvé

Découvrez Babbel

Quelle langue désirez-vous apprendre ?