Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Faites un essai ! La première leçon est offerte.

Comment améliorer son accent dans une langue étrangère grâce à ces 5 astuces

Parler une langue étrangère demande un certain courage, surtout lorsqu'on est incertain de son accent. Si vous manquez de confiance, voici 5 astuces qui peuvent vous aider.

Plus que les occasionnelles fautes grammaticales ou le manque de vocabulaire, c’est souvent une prononciation incorrecte qui risque de trahir le fait qu’on n’est pas un natif. Pour beaucoup, un accent irréprochable représente l’objectif ultime, le plus qui fait la différence entre locuteur inexpérimenté et locuteur presque bilingue, la preuve absolue que l’on maîtrise véritablement une langue étrangère.

Cependant, gommer son accent « à la française » au point de (presque) réussir à passer pour un natif dans une autre langue n’est pas chose aisée. Il se peut que vous ne sachiez pas par où commencer pour vous débarrasser d’une intonation étrangère trop marquée lorsque vous parlez une autre langue. Cet article vous livre des techniques et des stratégies concrètes à adopter afin de vous affranchir d’un accent stéréotypé, quelle que soit la langue que vous apprenez.

Astuce 1 : apprenez l’alphabet phonétique !

Une solide base phonétique simplifie la vie. Elle souligne les traits caractéristiques de certains sons et donne des repères pour la prononciation (pourquoi ne pas débuter avec les sons du français ?). Elle permet plus particulièrement de prendre conscience de l’existence de phonèmes propres à la langue cible, phonèmes que votre oreille ne distingue pas forcément lors des leçons ou des conversations.

Par ailleurs, des connaissances en phonétique peuvent vous servir de guide au fil de vos séances de travail : une réelle conscience de l’étendue des sons qui existent dans une langue vous évitera des confusions et vous pourrez déduire plus facilement l’orthographe d’un mot entendu. À l’inverse, ces connaissances en phonétique peuvent aussi vous aider à reconnaître à l’oral des mots de vocabulaire ou des expressions idiomatiques que vous avez peut-être déjà lus, mais pas forcément entendus jusque-là. Ce sera notamment une aide précieuse pour ceux dont l’apprentissage passe essentiellement par la lecture.

Astuce 2 : identifiez les singularités de la langue

Passez de la théorie à la pratique : exposez-vous autant que possible à la langue étrangère que vous apprenez. Concentrez-vous sur les sons, et plus particulièrement sur ceux auxquels votre oreille n’est pas habituée.

Portez une attention particulière aux phonèmes qui n’existent pas ou sont inhabituels en français, tels que le « th » prononcé [ð] dans mother ou le [iː] de sheet et beach en anglais, le [β] de vale en espagnol, ou encore le [ʃp] de Spitze en allemand.

Résistez à la tentation de toujours comparer au français. Si le rapprochement aide dans certains cas, dans d’autres, il est soit impossible, soit trompeur au point de vous induire en erreur. Ainsi, dans le cas de sheet ou de beach, remplacer le son allongé de l’anglais [iː] par le son français plus bref peut vous mettre dans une position délicate : si elle ne rit pas du faux pas,, votre audience pourrait s’offusquer !

Astuce 3 : familiarisez-vous avec l’oral

Si vous avez la possibilité d’échanger avec un locuteur natif, demandez-lui de répéter les mots qui vous posent problème, enregistrez-les sur votre smartphone et repassez-vous ces enregistrements chaque jour. Il est également possible d’écouter la prononciation des mots sur Internet en utilisant un traducteur vocal en ligne tel que Google Traduction. L’objectif est d’habituer votre oreille à ces sons afin de les identifier sans effort.

Si vous avez de réelles difficultés à distinguer des sons qui se ressemblent, notre conseil est de préparer des fiches incluant les phonème proches en question, de les illustrer par des exemples de mots ou d’expressions, puis de les répéter en boucle. Vous parviendrez en peu de temps à saisir les nuances entre chaque phonème et à vous les approprier complètement.

Astuce 4 : écoutez, écoutez, écoutez !

Internet foisonne de contenus multimédia de qualité qui peuvent véritablement vous permettre d’améliorer votre prononciation, tels que les séries en ligne, les films en version originale ou les podcasts et radios web.

Sélectionnez une variété de ressources sonores et visuelles dans la langue que vous apprenez et écoutez-les aussi régulièrement que possible. Il se peut que vous utilisiez déjà la méthode de l’immersion linguistique afin d’enrichir votre connaissance de la langue. Cette fois-ci, concentrez-vous moins sur le vocabulaire ou la grammaire pour donner la priorité à la prononciation sur des extraits courts afin de vous faciliter la tâche. Focalisez votre attention sur les mots qui sont accentués dans une phrase, sur la place réservée aux pauses, ou encore sur la façon dont les mots sont liés entre eux. Tâchez de repérer ainsi ce qui donne à la phrase sa fluidité pour pouvoir ensuite l’imiter.

Faites votre possible pour résister à la tentation de lire les sous-titres : ceux-ci risquent de parasiter vos efforts. Un simple morceau de papier masquant le bas de votre écran peut faire l’affaire.

Si l’exercice s’avère trop ardu, n’hésitez pas à ralentir la vitesse de diffusion. En général, c’est tout à fait possible lorsque vous regardez des vidéos sur Youtube ou écoutez des podcasts. Cette astuce vous permettra de décortiquer chaque mot, syllabe par syllabe. Si vous avez par contre déjà un niveau avancé en langue, une bonne stratégie afin d’accomplir de réels progrès consiste à l’inverse à accélérer la vitesse de diffusion : cela force à écouter avec une attention particulièrement soutenue et constitue une excellente préparation pour bien comprendre les locuteurs natifs qui parlent très rapidement.

Astuce 5 : pratiquez, pratiquez, pratiquez !

L’objectif est de reproduire les sons étrangers de façon naturelle et en toutes circonstances sans que cela ne paraisse forcé.

Plus qu’une science, entraîner son accent et parvenir à imiter des sons nouveaux est véritablement un art qui demande de la patience. Ne désespérez donc pas si vous ne constatez pas de résultat éclatant dès la première séance !

Pour un maximum d’efficacité, vos sessions d’entraînement doivent être régulières et espacées de 48 heures maximum. Collectionnez des articles de journaux, des scripts de films ou des paroles de chansons, puis lisez-les à voix haute. Enregistrez-vous et prenez des notes afin de faire le diagnostic des sons et tics de langage qui parasitent votre accent. Vous aurez sûrement des surprises en écoutant votre propre voix et votre prononciation ! Une autre astuce est de demander à un échantillon de locuteurs natifs de faire cette analyse pour vous. Pour cela, télécharger ses enregistrements sur la communauté Judge My Accent sur Reddit peut être extrêmement utile.

Améliorer son accent est un travail de longue haleine mais il ne faut surtout pas se laisser impressionner ! La tâche n’est certainement pas insurmontable : l’important est avant tout d’avoir une méthode efficace ainsi que la motivation pour persévérer !

Et vous, quels sont vos secrets pour avoir un bon accent ? Laissez-nous vos commentaires !

Parlez comme vous en avez toujours rêvé !

Choisissez votre langue ici