Les fêtes de fin d’année et autres traditions hivernales en Europe

Lorsqu’arrivent les fêtes de fin d’année en Europe, l’hiver s’adoucit. La preuve avec les différentes traditions que nous vous présentons aujourd’hui !
Author's Avatar
Les fêtes de fin d’année et autres traditions hivernales en Europe

Illustrations de Louise Mézel

Lorsqu’on pense aux fêtes de fin d’année, on ne trouve plus l’hiver déprimant du tout. Chez Babbel, ça nous donnerait même plutôt envie de voyager ! Il faut dire qu’en Europe, nous ne manquons pas de belles traditions réconfortantes pour agrémenter nos longs hivers rigoureux. Mais connaissez-vous toutes celles qui suivent ?

🎅 La Saint-Nicolas

Fêtée dans l'Est de la France et en Allemagne, la Saint-Nicolas est célébrée le 6 décembre

Dans le calendrier, la fête de la Saint-Nicolas est la première des fêtes de fin d’année. Elle est encore largement célébrée en Europe, notamment en Allemagne, aux Pays-Bas, en Pologne ou dans le nord-est de la France.

C’est traditionnellement dans la nuit du 5 au 6 décembre que Saint-Nicolas passe dans les maisons pour apporter des friandises aux enfants. Mais la tradition change quelque peu selon les pays. Saint-Nicolas est souvent assisté du Père Fouettard, qui menace les enfants qui n’auraient pas été sages (appelé Zwarte Piet en néerlandais ou Knecht Ruprecht en Allemagne). Mais en général, ces assistants n’ont pas le bon rôle faisant plutôt peur aux enfants.

En Allemagne, Saint-Nicolas, dit Nikolaus en allemand, est aussi bien vu des enfants que le père Noël. Le 5 décembre au soir, les enfants placent leurs chaussures toutes nettoyées dans un endroit bien visible de la maison pour espérer y trouver, au matin, cadeaux et friandises ! Bien sûr, plus la chaussure est grande et plus il y a de chocolats : c’est de là que vient la fameuse botte de Saint-Nicolas.

Aux Pays-Bas, le personnage est aussi très attendu des enfants : on l’appelle Sinterklaas (nom qui donna naissance ensuite à… Santa Claus en anglais).

Le saviez-vous ?

La légende de Saint-Nicolas est née en Lorraine. On raconte que trois enfants perdus dans les champs, entre Nancy et Metz, auraient demandé l’hospitalité à Pierre Lenoir (Peter Schwartz), un boucher. Celui-ci les tua tous les trois, les découpa en morceaux et les mit dans un saloir pour en faire du petit salé.

Quelque temps plus tard, Saint-Nicolas passa par là et demanda à son tour l’hospitalité. Le boucher accepta, mais sut qu’il était découvert lorsque Saint-Nicolas lui demande du petit salé. Saint-Nicolas redonna vie aux trois enfants et punit le boucher. Les légendes disent qu’il se serait enfui ou bien, que c’est justement lui qui serait devenu le Père Fouettard !

🥨 Les marchés de Noël allemands et alsaciens 

La période de l’Avent, qui correspond aux quatre semaines précédant Noël, est l’occasion partout en Europe de préparer les fêtes de fin d’année. Une tradition très forte notamment dans le nord-est de la France, aussi liée à Noël qu’à la Saint-Nicolas sont les marchés de Noël. Les premiers marchés de ce type dateraient ainsi du XIVe siècle en Allemagne, et étaient organisés à l’occasion de la Saint-Nicolas.

Aujourd’hui, les villes multiplient les efforts pour offrir des marchés toujours plus grands et plus merveilleux aux visiteurs. En général, les places sont très décorées et illuminées ; elles fourmillent d’échoppes vendant toutes sortes de potentiels cadeaux de Noël et diverses spécialités culinaires. Depuis quelques années, les marchés de Noël se transforment en véritables parcs d’attractions et proposent à leurs visiteurs patinoires, animations et tours de grande roue.

Les marchés de Noêl font partie des évènements les plus attendus des fêtes de fin d'année

En France, le marché de Noël le plus réputé est évidemment celui de Strasbourg. Il est organisé pour la première fois en 1570 sous le nom de Christkindelsmärik. Aujourd’hui, la ville compte plus d’une dizaine de marchés répartis dans ses différents quartiers et accueille plus de 2 millions de personnes chaque année pendant le mois de décembre !

En Europe, les plus beaux marchés de Noël sont ceux de Nuremberg et Dresden en Allemagne, et celui de Fauquemont aux Pays-Bas. On peut aussi en trouver dans des villes telles que Vienne, Prague, Londres ou même Florence.

Les Bredele (ou Braedele)

Si vous faites un tour dans un marché alsacien, n’oubliez surtout pas de déguster les délicieux Bredele !

Ces biscuits alsaciens sont confectionnés à la période de Noël pour partager avec la famille et les amis. Parfumés aux épices de Noël, ils prennent toutes sortes de formes et font le plaisir des plus petits comme des plus grands !

🌟 Sainte-Lucie, la plus suédoise des fêtes de fin d’année

Le 13 décembre (jour de l’ancien solstice d’hiver) n’est pas un jour comme les autres en Suède. Il marque le début de l’Avent avec la fête de la Sainte-Lucie : Sankta Lucia en suédois, ou plus communément Lucia.

Cette tradition hivernale est originaire du sud-ouest du pays, et est célébrée jusqu’en Finlande et dans les pays baltes. À l’époque, cette célébration avait lieu le jour de la Sainte-Lucie (prénom qui vient du latin lux, qui signifie lumière) et on y fêtait le début des jours qui rallongent.

Sankta Lucia - ou simplement Lucia - est célebrée chaque 13 décembre en Suède

La cérémonie suédoise est très particulière pour qui n’est pas habitué. Dans chaque village, une jeune fille est choisie pour représenter Sainte-Lucie. Elle est alors habillée d’une longue robe blanche, ceinturée d’un tissu rouge et porte une couronne de bougies sur sa tête. Elle ouvre la marche d’une procession. La suivent les autres filles vêtues de la même manière, une bougie à la main, mais aussi d’autres enfants déguisés en lutin, en rennes ou portant des chapeaux ornés d’étoiles.

Pendant toute la procession, le cortège chante, parfois visite des foyers et se retrouve à l’église. Un cantique en particulier est le chant dédié à cette fête : une chanson napolitaine (eh oui !) intitulée Santa Lucia.

La fête des Lumières de Lyon

À Lyon, en France, on célèbre également la lumière, mais pour une tout autre raison. En 1852, l’inauguration d’une statue de la vierge destinée à la colline de Fourvière est organisée à Lyon le 8 décembre. Les autorités avaient prévu des feux d’artifice, des fanfares et des feux de Bengale.

Mais le jour venu, le temps se gâte mettant en péril les festivités. Finalement, la météo s’améliore et les Gones mettent naturellement des bougies à leurs fenêtres, illuminant toute la ville. L’inauguration tant attendue a finalement lieu dans une ville tout illuminée.

Depuis 1989, autour du 8 décembre (fête religieuse de l’Immaculée Conception de la Vierge), la ville célèbre la fête des Lumières : pendant quatre jours, elle se pare d’illuminations, de scénographies illuminées et de spectacles de lumière. Féérique !

🌲 La période de l’Avent en Norvège

Si en France le début de l’Avent marque l’arrivée du sapin dans le foyer, ça ne se passe pas tout à fait de la même façon en Norvège !

En Norvège comme ailleurs, on commence à installer les décorations dès novembre : bougies, guirlandes, etc. Toute la période de l’Avent est d’ailleurs marquée par les julebord, de petites fêtes de l’Avent organisées par les entreprises pour leurs employés auxquels on sert des plats traditionnels de Noël.

La décoration du sapin, elle, est réservée au 23 décembre, pour la « petite veille de Noël ». Ce soir-là, les familles se réunissent pour décorer le sapin ensemble, et pourquoi pas faire du pain d’épices ou commencer à déguster le riz de Noël norvégien, le fameux Risengrynsgrøt.

La décoration du sapin de Noël est un rituel incontournable des fêtes de fin d'année en Norvège

Le village de pain d’épices de Bergen

Si vous êtes en Norvège, vous pouvez passer voir Pepperkakebyen dans la ville de Bergen. Il s’agit d’une ville construite en pain d’épices et biscuits de Noël !

Construite par des enfants chaque année, Pepperkakebyen vous plonge immédiatement dans l’univers de Hansel et Gretel. Une fête de fin d’année à recommander vivement aux plus gourmands.

🥘 Le Réveillon de Noël façon polonaise

Pour ce qui est du repas du réveillon de Noël, Wigilia, les Polonais ne sont pas en reste. Et pour cause : c’est le moment le plus important des Boże Narodzenie, les « fêtes de Noël » en polonais.

Le réveillon de Noël polonais est réputé pour ses fastes. Petits appetits s'abstenir !

Tout d’abord, le repas de réveillon polonais doit être composé de douze plats sans viande – autant de plats que d’apôtres —, préparés par toute la famille. Et si on respecte la tradition polonaise, le dressage de la table est lui aussi très important. On étend une grande nappe blanche sous laquelle on met un peu de foin ou de paille. Ce geste rituel rappelle la paille de l’étable de Bethléem, où l’Enfant Jésus est né. Puis on dresse une table avec un couvert de plus que le nombre de convives, dans le cas où un visiteur inattendu arriverait, ou en souvenir d’un proche disparu.

Traditionnellement, le soir du 24 décembre, les enfants guettent la première étoile dans le ciel. C’est lorsqu’elle apparaît que la famille peut enfin se mettre à table. Wesołych Świąt ! (Joyeux Noël !)

🥧 La galette des Rois en France

Les Français ont toujours faim, n’est-ce pas ? Peut-être est-ce pour cela que la fête de l’épiphanie est fêtée en France pendant tout le mois de janvier, autour d’une pâtisserie : la galette des Rois.

Dans la religion chrétienne, l’épiphanie célèbre la visite des Rois mages à l’Enfant Jésus. Elle est souvent fêtée à partir du 6 janvier.

La tradition de la galette des Rois vient en fait d’une ancienne tradition de l’Antiquité, consistant à faire tirer à des esclaves des parts de galette afin de nommer « le Roi du jour ».

la galette symbolise les cadeaux des rois mages et ce plat reste dans les habitudes.

Pendant toute une journée, celui-ci pouvait demander ce qu’il voulait. À la fin de la journée, il retournait à sa vie d’esclave, ou même était tué. À l’époque chrétienne, la galette symbolise les cadeaux des rois mages et ce plat reste dans les habitudes.

Aujourd’hui, la tradition veut que l’on coupe les parts de la galette, dans laquelle est cachée une fève, puis que le plus jeune passe sous la table et décide de l’attribution des parts. La personne qui a la part avec la fève devient alors le roi ou la reine, et peut porter une couronne !

Le saviez-vous ?

Les Rois sont fêtés de la même manière partout en France… mais la pâtisserie change selon les régions.

Dans la majeure partie nord de la France, la galette est composée de deux pâtes feuilletées garnies d’une crème à base de frangipane. Dans le sud de la France, on déguste plutôt une brioche parfumée à la fleur d’oranger.

Voilà tout un tas de bonnes raisons de voyager pendant la période de fin d’année, pour découvrir ces jolies traditions hivernales sur place.

Fêtez toutes les langues
Découvrez Babbel gratuitement !
Quelle langue désirez-vous apprendre ?