Pourquoi les mots allemands sont-ils si longs ?

Si l’on y réfléchit bien, chaque mot long représente plusieurs mots courts empilés les uns sur les autres.
giraffe

La langue allemande est un peu comme un ouvrage classique de 900 pages – intimidant et décourageant à aborder, mais tout à fait gérable en petits morceaux. Cela est dû en partie à sa grammaire complexe et à ses quatre cas nominaux, mais le plus souvent, c’est parce que l’allemand est rempli de mots qui, à eux seuls, semblent faire 900 pages. Les nouveaux venus dans la langue demandent souvent : « Pourquoi les mots allemands sont-ils si longs ? “. En tant que lecteur averti et connaisseur de la linguistique, vous pourriez bientôt dire : « Et pourquoi ne serait-ce pas le cas ? ».

Pourquoi les mots allemands sont-ils si longs ?

L’explication la plus courte et la plus simple est que l’allemand est un terrain de jeu linguistique qui permet de construire toutes sortes de choses à partir de Lego (dans ce cas, les Lego sont des morphèmes, c’est-à-dire la plus petite unité significative du langage). Les morphèmes peuvent inclure des préfixes et des suffixes, que nous mélangeons également beaucoup dans la langue anglaise. Il se trouve qu’un grand nombre de ces préfixes et suffixes proviennent du proto-germanique.

Le processus de combinaison des morphèmes pour former de nouveaux mots s’appelle l’agglutination. Si l’anglais est quelque peu agglutinant, l’allemand l’est davantage. La langue allemande peut également combiner à peu près n’importe quel nom en un nouveau mot, même si elle n’est pas totalement agglutinante comme le sont le turc et le japonais.

Parfois, la langue allemande invente de nouveaux noms en assemblant des noms existants plutôt que de créer un terme entièrement nouveau. Prenez le mot pour « gant » par exemple. En allemand, c’est Handschuh, c’est-à-dire exactement ce que l’on entend en anglais, à savoir « hand shoe » (chaussure à main).

Par rapport aux langues largement répandues en Occident, l’allemand se distingue quelque peu par sa capacité à créer des mots composés de plus en plus complexes. Techniquement, il n’y a pas de limite à la longueur des mots allemands. L’allemand est fait pour être infini ! À l’heure où nous écrivons ces lignes, le record du plus long mot allemand d’usage courant, ou entré dans le dictionnaire, est de 63 caractères : Rindfleischetikettierungsüberwachungsaufgabenübertragungsgesetz, nom d’une loi sur la sécurité alimentaire en vigueur jusqu’en 2013. Cela a l’air d’être un peu long, mais ce n’est en fait qu’une phrase. Si l’on décompose les données en plusieurs parties, c’est Rindfleisch (bœuf) + etikettierung(étiquetage) + überwachung (supervision) + aufgaben (tâches) + übertragung(transfert) + gesetz (loi). Ensuite, ajoutez quelques « S » pour que le tout soit cohérent.

C’est peut-être ce qui explique la longueur des mots allemands. Mais pourquoi les mots allemands sont-ils si longs ? Il y a des règles différentes selon les langues. En allemand, il n’y a pas de groupes de noms, comme on peut le faire en anglais avec des mots modificateurs pour décrire le nom final. La solution allemande consiste à les regrouper en un mot.

Quel est le mot allemand le plus long ?

Techniquement, il n’existe pas de « plus long mot allemand » car les mots allemands sont potentiellement infinis. Comme nous l’avons expliqué plus haut, le mot « officiel » allemand le plus long, au sens où on pourrait le trouver dans un dictionnaire, est Rindfleischetikettierungsüberwachungsaufgabenübertragungsgesetz, d’une longueur de 63 lettres.

Il est probable que ce mot occupe la première place dans toute liste des 10 mots allemands les plus longs. Voici quelques autres candidats sérieux.

Quelques candidats sérieux pour le top 10 des mots longs en allemand

Schlittschuhlaufen (18 lettres)

Traduction : patinage sur glace

das Fingerspitzengefühl (19 lettres)

Traduction : la sensation du bout des doigts (signification : le tact ; un flair ou un instinct intuitif)

Streichholzschächtelchen (24 lettres)

Traduction : petite boîte d’allumettes 

Fünfhundertfünfundfünfzig (25 lettres)

Traduction : cinq cent cinquante-cinq.

C’est peut-être aussi l’un des mots allemands les plus difficiles à prononcer, mais ne vous laissez pas intimider ; décomposez-le : Fünf + hundert + fünf + und + fünfzig

Nahrungsmittelunverträglichkeit (31 lettres)

Traduction : intolérance alimentaire

Arbeiterunfallverischerungsgesetz (33 lettres)

Traduction : loi sur l’assurance contre les accidents du travail

Rechtsschutzversicherungsgesellschaften (39 lettres)

Traduction : les compagnies d’assurance qui offrent une protection juridique

Donaudampfschifffahrtsgesellschaftskapitaenswitwe (49 lettres)

Traduction : veuve d’un capitaine de la Danube Steamboat Company

Vermögenszuordnungszuständigkeitsübertragungsverordnung (55 lettres)

Traduction : réglementation de transfert de responsabilité sur l’allocation d’actifs

Rindfleischetikettierungsüberwachungsaufgabenübertragungsgesetz (63 lettres)

Traduction : loi sur le transfert des tâches de surveillance de l’étiquetage de la viande bovine

Vous cherchez plus de cours d'allemand ?
ESSAYEZ BABBEL
Partagez :
Steph Koyfman

Steph est une productrice de contenus expérimentée. Cela fait plus de cinq ans qu'elle rédige pour Babbel des contenus linguistiques et culturels. Elle a grandit dans un milieu bilingue et s'est vite découvert une passion pour les livres. Plus tard, elle a fait des études de littérature et de journalisme. Elle a aussi appris le russe et l'espagnol, mais aurait besoin de s'y remettre un peu pour les parler couramment.

Steph est une productrice de contenus expérimentée. Cela fait plus de cinq ans qu'elle rédige pour Babbel des contenus linguistiques et culturels. Elle a grandit dans un milieu bilingue et s'est vite découvert une passion pour les livres. Plus tard, elle a fait des études de littérature et de journalisme. Elle a aussi appris le russe et l'espagnol, mais aurait besoin de s'y remettre un peu pour les parler couramment.