Babbel Logo

Apprenez une langue où et quand vous voulez

Pimentez votre repas de Noël avec ces spécialités de toute l’Europe

Ras la bûche du foie-gras ? Découvrez comment Noël se déguste chez nos voisins européens !
Author's Avatar
Pimentez votre repas de Noël avec ces spécialités de toute l’Europe

Illustrations de Victoria Fernandez

L’arrivée de Noël ravive pour chacun de nous des souvenirs de traditions variées. Il y a cependant quelque chose que nous faisons tous : manger à n’en plus pouvoir. Des amuse-bouches aux pâtisseries en passant par les plats principaux, nous nous sommes penchés sur les tendances culinaires de Noël… afin de vous inspirer dans votre quête du repas parfait !

Envie de viande ?

Au Royaume-Uni, on commence par mettre en place les chapeaux de fêtes et les Christmas Crackers, sorte de petites papillotes-cadeaux qui font du bruit quand on les ouvre. C’est ensuite l’heure de la turkey [teur-qui] (dinde). En effet, cette volaille est généralement de la partie, servie avec des saucisses enroulées dans du bacon, de la farce et une montagne de légumes, dont le fameux sprout [sprawte] (choux de Bruxelles). Sans oublier le gravy [grey-vi] (jus de viande) !

En Allemagne, c’est un autre oiseau qui vole la vedette. La Weihnachtsgans [vaill-nartss-ganz] (l’oie de Noël), accompagnée de boulettes de pommes de terre, de chou rouge, de Grünkohl [gru-n-kol] (choux frisé) et de Knacker [kna-keur] (saucisse fumée), est incontournable lors du festin en famille. Et si vous n’êtes pas très oie, vous pouvez vous tourner vers le Hasen [h-aa-zeune] (lièvre) ou la Rebhuhn [rep-h-oune] (perdrix).

En Catalogne, c’est le jamón [ramone] (jambon ibérique), l’escudella i carn d’olla [escoudela-i-carne-dola] (ragoût de bœuf) et le ternasco [tér-nass-co] (agneau) qui sont à l’honneur.

La dinde est toujours un incontournable du menu de Noël

Poisson et fruits de mer

Pour les amateurs de poisson, la mer Méditerranée a de quoi donner des idées. Les Italo-Américains organisent une Festa dei sette pesci [fésta-dey-seté-péchi] (fête des sept poissons) avec 13 plats, pouvant inclure baccalá [bacala] (morue salée et séchée), anguilla [anguilla] (anguille) et buccino [bou-tchi-no]* (bulot).

Plus près du cercle arctique, les Russes commencent par des zakuski [za-kou-ski] (amuse-bouches) avec du poisson mariné, des crevettes et des pirozhki [pi-rach-ki] (petits pains farcis), suivi d’un plat principal avec du sandre, du merlan ou du kulebyaka [kou-li-bia-ka], un pâté en croûte à base de saumon. Bien entendu, il ne faut pas oublier les shots de vodka entre chaque plat pour compléter le repas !

... sans oublier l'indispensable douzaine d'huitres !

Pour les plus intrépides

Les aventuriers culinaires pourront s’essayer au lutefisk norvégien [lu-te-fisk]. Il s’agit de poisson blanc séché à l’air et trempé dans l’eau, puis dans de la potasse, ce qui donne une texture gélatineuse au plat lors de sa préparation. Si l’odeur peut paraître désagréable, c’est apparemment délicieux.

Vous pouvez également surprendre votre boucher en lui commandant une spécialité groenlandaise : du mattak (lard de baleine) par exemple, qui s’avale sans être mâché selon la tradition. Ou pourquoi pas du kiviak, des alcidés (oiseaux arctiques) fermentés dans une carcasse de phoque, ce qui donne au plat un goût qui rappelle celui du gorgonzola.

Douceurs pour le dessert

Celles et ceux qui préfèrent le sucré trouveront leur bonheur sur les Weihnachtsmärkte allemands [vaill-nartss-merkte] (marchés de Noël) avec un assortiment de gourmandises : Pfefferkuchenhaus [pféfere-koureune-haous], maison en pain d’épices façon Hansel et Gretel, Christstollen [criste-chtoleune] (brioche aux fruits confits et à la pâte d’amande), ainsi que les fameux biscuits de Noël Plätzchen [pléte-yen] et Lebkuchen [léb-kourene].

En Espagne, on préférera le Turrón [tou-rone], une sorte de nougat très populaire et dont il existe de nombreuses déclinaisons. En Italie, comme il n’est pas toujours facile de choisir entre Panettone [panétoné] (brioche aux fruits) et Pandoro [pandoro] (gâteau de Noël typiquement véronais), on retrouve souvent les deux sur la table. Ces brioches de Noël peuvent mesurer jusqu’à 15 cm de haut et peser jusqu’à 1 kilo !

Noël, c'est aussi l'occasion de laisser libre court avec son imagination !

D’humeur festive ?

Aux Pays-Bas, chacun prépare sa propre assiette façon raclette lors de gourmetten [gou-meteune], alors que les Suisses optent plutôt pour la fondue bourguignonne et sa viande de bœuf frite dans l’huile et accompagnée de sauce béarnaise ou de sauce tartare.

Côté boissons, en Suède et en Allemagne tout le monde est au Glögg [gleug] ou au Glühwein [glu-vayne] (vin chaud). Les Espagnols préfèrent un simple gin-tonic alors que c’est le schnapps qui prime chez les Danois.

Trop mangé ? Prenez le temps de digérer avec Babbel !

Profitez de votre première leçon gratuite

Sur le même sujet

Du sourvatchka au whisky – Les traditions du Nouvel An à travers le monde

Du sourvatchka au whisky – Les traditions du Nouvel An à travers le monde

Découvrez des traditions du Nouvel An venues du monde entier et apprenez à souhaiter la nouvelle année en plusieurs langues !
32 expressions gourmandes à travers le monde

32 expressions gourmandes à travers le monde

Voici 13 expressions gourmandes venues du monde entier. À consommer sans modération !
Comment apprendre une langue en cuisinant

Comment apprendre une langue en cuisinant

Quels liens peut-il y avoir entre faire la cuisine et apprendre une nouvelle langue ? Ce qui est sûr, c’est qu’il y en a certainement plus que vous ne le croyez !
Author Headshot
Megan Toon
Megan a passé la plus grande partie de son enfance dans le très rural Somerset, en Angleterre. Diplômée de l'université américaine de Yale, cette spécialiste des langues anciennes et civilisations du Proche-Orient a publié ses travaux dans plusieurs publications renommées. Pendant son temps libre, Megan fait du squash, court et explore de nouveaux endroits sur la planète. Elle adore aussi tout ce qui a quatre pattes et de la fourrure.
Megan a passé la plus grande partie de son enfance dans le très rural Somerset, en Angleterre. Diplômée de l'université américaine de Yale, cette spécialiste des langues anciennes et civilisations du Proche-Orient a publié ses travaux dans plusieurs publications renommées. Pendant son temps libre, Megan fait du squash, court et explore de nouveaux endroits sur la planète. Elle adore aussi tout ce qui a quatre pattes et de la fourrure.

Quelle langue désirez-vous apprendre ?

Quelle langue désirez-vous apprendre ?