Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Faites un essai ! La première leçon est offerte.

4 raisons pour lesquelles la vie d'expat' est plus facile maintenant qu'il y a 10 ans

Vous trouvez que c'est dur, la vie d'expat' ? Imaginez 2 secondes ce que c'est de vivre à l'étranger sans Smartphone, et repensez-y !

Vous vous souvenez de cette impression de partir pour l’inconnu lorsque, au début des années 2000, vous avez décidé de vivre votre première expérience à l’étranger ? Vous avez fourré vos vêtements dans une valise, griffonné quelques indications pour retrouver le chemin de l’auberge de jeunesse et de l’office du tourisme, glissé un plan de métro dans votre poche arrière droite et rempli votre calepin de phrases rudimentaires dans la langue de votre destination – apprise il y a des années au collège et que vous n’aviez jamais vraiment utilisée.

Ah, cet incroyable mélange d’excitation et de chaos. C’était l’bon temps, comme on dit !

Vous vous souvenez ? Peut-être pas… surtout si votre envie de parcourir le monde est née après l’avènement du Smartphone. Vous savez, ce petit objet magique qui vous permet de télécharger un plan de métro en googlant simplement quelques mots ?

Veinards ! Voici 4 raisons pour lesquelles la vie d’expat’ est plus facile maintenant qu’il y a 10 ans.

[Spoiler : toutes ces raisons impliquent l’utilisation d’un Smartphone]

“LOST” n’est qu’une série TV

… et pas des plus récentes ! Quand j’ai décidé de m’installer à Paris en 2006, j’étais livrée à moi-même et mon carnet était rempli de phrases bizarres comme « À Charles-De-Gaulle, il devrait y avoir quelqu’un portant un panneau à mon nom au Terminal 2 » et « Excusez-moi, c’est où l’auberge de jeunesse ? »

Cette longue préparation m’a probablement beaucoup aidée, mais lorsque j’ai finalement atterri à Roissy et que j’ai réalisé que personne ne m’y attendait, j’ai un peu paniqué tout en commençant à faire le tour de cet immense aéroport à la recherche de la navette supposée me déposer au cœur de la ville. Lorsque j’ai finalement aperçu le panneau indiquant le nom de la compagnie de bus, presque deux heures s’étaient écoulées. J’étais crevée et le bus en question était parti sans moi.

Si je devais revivre la même scène aujourd’hui, ce serait sans doute une partie de rigolade : avec mon Smartphone, les plans et horaires en ligne, et l’aide de Google Traduction, rien de tout ceci ne serait arrivé (et tout ce temps perdu en préparatifs aurait pu être utilisé autrement).

Lost in translation ?

Oui, encore un film. Vous vous souvenez de Bill Murray et de la pauvre Scarlett Johansson perdus dans Tokyo ? Je ne vous raconte pas la fin, mais je vous assure que tout aurait été différent si le film s’était déroulé en 2017.

Si vous êtes au Japon en ce moment et que vous ne connaissez pas la langue, il vous suffit de diriger l’appareil photo de votre téléphone vers les mots ou caractères que vous ne comprenez pas pour en obtenir la traduction directement sur votre écran. Ça peut vous aider mais ce n’est vraiment utile qu’en cas d’urgence.

En vérité, il est indispensable d’apprendre les rudiments de la langue avant de vous installer à l’étranger, et votre Smartphone vous sera une fois encore d’une grande aide. Vos cours de langues du lycée sont un peu loin et vous sentez qu’il est nécessaire de passer un coup de plumeau sur tout ça ? Vous avez simplement décidé d’apprendre les bases d’une nouvelle langue pour ne pas vous sentir lost in translation lors de vos premier pas à l’étranger ? L’application Babbel pourrait bien être l’outil qu’il vous faut. C’est pas cher, pratique et vous pouvez apprendre quand vous voulez, comme par exemple pendant vos quelques heures d’attente avant de prendre l’avion.

Où sont mes amis ?

Se familiariser avec un nouvel environnement n’est jamais simple, mais c’était probablement encore plus difficile il y a 10 ans. Lorsque j’ai emménagé à Paris en 2006, les Smartphones n’étaient pas encore à la mode et je n’avais même pas d’ordinateur portable. Je vivais déconnectée du web, à l’exception des quelques e-mails que j’avais l’habitude d’envoyer à mes parents depuis un ordinateur de la fac (une habitude pas si fréquente d’ailleurs, les rares ordinateurs étant souvent pris d’assaut). J’avais bien un téléphone portable, mais les appels internationaux coûtaient très cher et je me souviens que la meilleure option était d’appeler depuis une cabine téléphonique – avec une carte rechargeable. Il y avait même des dinosaures tout autour, c’est vous dire !

Puisque j’étais livrée à moi-même dans cette ville, ma vie sociale dépendait uniquement de moi. J’ai alors dû me rapprocher de mes camarades de classe et leur demander si l’idée de traîner un peu avec moi leur paraissait acceptable. Lorsque j’y repense, tout ça me semble invraisemblable… comme ça l’est probablement pour vous qui lisez cet article.

Heureusement, de nos jours des communautés en ligne comme InterNations permettent de gagner du temps, aident les plus timides d’entre nous à se faire des amis, et offrent tous les moyens nécessaires pour se sentir chez soi… loin de chez soi. Vous pouvez désormais participer à une soirée Renaissance à Paris, vous inscrire dans un club de lecture à Berlin ou faire une partie de foot sur la plage de Copacabana. C’est vous qui décidez ! C’est facile : vous pouvez faire ce que vous voulez quand vous en avez envie, et ce dans n’importe laquelle des 390 villes du réseau InterNations.

Trouvez vos lieux fétiches

Vous cherchez le meilleur bar du quartier ? Un restaurant vegan ? Une auberge de jeunesse abordable et à peu près clean ? Rien de plus facile : il existe des milliers d’applications qui vous aideront à trouver votre bonheur. Vous pouvez désormais par exemple éviter ce dortoir plein de rats (j’en fais encore des cauchemars !) et décider ou non d’aller dans ce bar à la mode où la bière vous coûtera 15 euros. Vous pouvez choisir un restaurant qui propose des plats sans gluten en vous évitant le stress de la question au serveur. Si vous êtes un amoureux des livres et que vous souhaitez déjeuner au même endroit que votre auteur préféré, vous trouverez facilement la liste des lieux à connaître, avec en prime des choses à faire absolument dans la ville où vous venez d’emménager.

En résumé : faites confiance à votre Smartphone, il ne demande qu’à vous aider !

Préparez-vous à la vie d'expat' avec Babbel

Décollage immédiat !