Babbel Logo

Speak a new language with confidence. Try it for free!

Apprendre le russe facilement : 21 raisons d’utiliser… un Post-it

Si vous n’avez jamais utilisé de Post-it pour apprendre facilement une langue étrangère, cet article va changer votre vie.
Author's Avatar
Apprendre le russe facilement : 21 raisons d’utiliser… un Post-it

Illustrations de Lucille Duchêne

Pour les besoins d’un projet journalistique, je me suis mis en tête d’apprendre à parler russe couramment… en dix-huit mois. Un défi nécessaire car, là où j’irai, au fin fond de la Sibérie, personne ne parlera ni anglais, ni français, ni espagnol, ni portugais, et assurément pas le khmer.
Dix-huit mois ! Pour réussir à tenir ce pari, j’utilise toute mon expérience dans l’apprentissage des langues en combinant trois trucs :

  • Des cours de russe avec les Cours Municipaux d’adultes de la Ville de Paris (pour avoir un prof et parler avec des personnes en chair et en os)
  • L’application Babbel (pour acquérir facilement plein d’automatismes, notamment en orthographe/grammaire/conjugaison)
  • La technique du Post-it, pour apprendre l’essentiel : les 3000 mots de vocabulaire les plus utilisés dans la vie quotidienne par un locuteur natif – ce qui permet de comprendre 80 % de ce qu’on entend et lit dans une langue étrangère.

Kézako la technique du Post-it ? C’est en fait LE moyen le plus simple et le plus efficace de mémoriser rapidement un grand nombre de mots de vocabulaire. Le principe est très simple : il s’agit d’écrire des mots de vocabulaire sur des Post-it, et de les coller sur tous les endroits où vos yeux sont susceptibles de s’attarder : au bureau, aux toilettes, à côté de votre machine à café, etc. Cerise sur le gâteau : cette technique ne demande aucun autre investissement que l’achat des Post-it en question – mais des feuilles de papier et un bout de scotch font également l’affaire.

Voici donc 21 petites astuces qui vous permettront, grâce à un Post-it, d’assimiler beaucoup de mots de vocabulaire en très peu de temps. Ces techniques sont évidemment valables pour n’importe quelle langue étrangère.

1. 3000, c’est le nombre de mots qu’il vous faut connaître pour comprendre 80 % d’une langue donnée. Dans mon cas, ça me fait un objectif de six mots par jour. Mais on peut être plus ambitieux : avec dix mots par jour, il vous faudrait dix mois pour acquérir le vocabulaire nécessaire. Si ce nombre vous intimide, commencez avec 500 ou600 mots : cela correspond au nombre de mots les plus utilisés au quotidien par la plupart des gens.

2. Faites-vous un planning hebdomadaire d’apprentissage sur un ou deux mois. Traduction : chaque semaine, collez 70 nouveaux Post-it. Notez qu’au début de votre apprentissage, un chiffre = un mot. Oдин, Два, Tри (1, 2, 3), ça fait trois mots.

3. Pour la première semaine, commencez par exemple en collant un Post-it sur tous les objets qui traînent chez vous. Écrivez simplement le mot russe correspondant à l’objet, SANS la traduction. Vous verrez : en vous amusant à prononcer le nom des objets à haute voix chaque fois que vous les croiserez, vous assimilerez très vite le vocabulaire de la vie quotidienne. Et, dans le cas du russe, vous vous surprendrez à déchiffrer de plus en plus naturellement le cyrillique, sans grand effort. Ça marche même pour un mot aussi barbare que Одиннадцать, qui signifie tout bêtement onze.

La méthode des post-it permet d'apprendre facilement une langue

4. Pour apprendre facilement des verbes, tapissez votre cabine de douche de Post-it ! En les collant à l’extérieur, inscrivez côté verso (côté colle) le mot en russe (par exemple : душ), et de l’autre côté, sa traduction en français (douche). Prononcez les mots à haute voix pendant que vous vous shampouinez (♫ dush dush duuush ♫), en les traduisant dans votre tête. Et, lorsque vous vous séchez ou que vous vous brossez les dents, faites la même chose dans le sens inverse.

5. Si vous n’avez qu’une ванна (baignoire), eh bien, tant pis pour vous.

6. Collez des Post-it au-dessus de votre lit et obligez-vous à les lire plusieurs fois, à haute voix, avant d’éteindre la lumière. Les choses qu’on lit ou qu’on entend juste avant de s’endormir sont les choses qu’on retient le mieux.

7. Assignez à chaque pièce de votre habitation un thème en particulier. Par exemple, quand je prononce en russe un nombre ou une couleur, je visualise immédiatement… mon salon.

8. Un Post-it sert souvent à faire sa “To Do List”. Alors, tant qu’à le faire, faites-le en russe !

9. Faites votre liste de courses en russe sur un Post-it, petit à petit tout au long de la semaine. Ne pas s’y mettre juste avant d’aller faire les courses ! Sinon vous aurez la flemme. Cette technique est imparable pour retenir efficacement du vocabulaire : il m’est arrivé plusieurs fois d’être au beau milieu du supermarché et d’oublier ce que signifiaient plusieurs mots que j’avais noté… À force de me sentir idiot au milieu du rayon fruits & légumes, j’ai fini par retenir définitivement certains mots récalcitrants, comme cette satanée баклажан (aubergine) !

10. Plus basique : si vous utilisez un livre de vocabulaire ou si vous écrivez dans un carnet tous les mots que vous apprenez avec Babbel, un Post-it peut – tadaaam – vous servir de truc-pour-cacher-les-mots ! Pratique, non ?

11. Bon à savoir : certaines marques commercialisent des Post-it déjà tout prêts, disponibles en anglais, français, allemand, italien. C’est assez cher, mais si une entreprise réussit à être rentable juste en vendant des Post-it pour apprendre une langue étrangère, c’est que cette technique marche !

12. Pour entretenir TRÈS efficacement votre motivation à apprendre une langue étrangère, utilisez la méthode du Kanban. Tracez trois colonnes sur un mur : à apprendre / en cours d’apprentissage / appris. Dans la première colonne, mettez tous les Post-it des semaines à venir. Dans la colonne du milieu, collez les mots que vous avez du mal à retenir. Dans la dernière colonne, mettez tous les Post-it que vous avez maintenant le sentiment d’avoir retenu. Quoi de plus gratifiant que de voir des centaines de Post-it s’accumuler au fil des semaines, et de visualiser concrètement vos progrès ?

13. Saviez-vous que le fait de marcher en même temps qu’on essaie d’apprendre quelque chose facilite la mémorisation ? Cela permet d’utiliser en même temps les deux hémisphères du cerveau. Du coup, lorsque vous avez une minute de libre, marchez de Post-it en Post-it pour apprendre, au hasard, quelques mots.

14. Rassemblez des Post-it de votre choix autour d’un dessin, d’une photo, d’un tableau, d’une carte postale qui se trouve sur votre mur. Obligez-vous régulièrement à décrire cette photo en utilisant tous les mots qui figurent sur les Post-it. Vous vous retrouverez sûrement avec des phrases loufoques comme « cet enfant me fait penser à une machine à laver », mais franchement, c’est plutôt cool de savoir dire un truc pareil en russe, non ?

15. La technique du Post-it vous permet d’utiliser votre mémoire visuelle, et d’associer certains mots à un endroit de votre logement. La mémoire fonctionnant mieux par association d’idées, votre cerveau trouvera plus facilement le chemin vers le mot de vocabulaire adéquat si vous le guidez dans la bonne pièce !

16. Les professeurs de FLE (Français Langue Etrangère) utilisent souvent le jeu du Post-it. Vous savez, ce jeu où l’on se colle un Post-It sur le front ? Chaque joueur doit deviner l’objet / le personnage / le mot qu’on lui a attribué, à l’aide de questions fermées (oui / non). Si vous apprenez une langue étrangère à plusieurs, n’hésitez pas à y jouer !

17. Reprenez tous les Post-it que vous avez collés chez vous la semaine précédente. Si vous ne l’avez pas déjà fait, écrivez au dos de chacun sa traduction en français, formez un bloc, et emportez-le dans les transports en commun pour vous rafraîchir la mémoire et vous assurer que vous n’oubliez pas, en cours de route, les mots que vous avez déjà appris.

18. Lorsque vous connaissez suffisamment de mots, écrivez sur les Post-it des phrases glanées sur l’application Babbel, ou des citations, des paroles de chanson, un peu de poésie… Replacer les mots dans leur contexte vous aidera à tenir vos premières discussions !

19. Au bout d’un certain temps, cachez ces phrases, et essayez de les répéter à haute voix juste en repérant l’endroit où se trouve le Post-It. Non seulement cela vous aidera à comprendre la syntaxe de la langue que vous apprenez, mais en plus, ça impressionnera sûrement vos interlocuteurs si vous commencez à citer du Gogol dans le texte ! Lorsque vous serez capable de dire, de comprendre et de retenir une phrase comme Ча́сто сквозь ви́димый ми́ру смех лью́тся неви́димые ми́ру слёзы (au travers d’un rire visible au monde coulent des larmes invisibles au monde), vous saurez que vous avez sérieusement progressé.

Avec la méthode des post-it, apprenez le russe facilement !

20. Utilisez différentes couleurs de Post-it pour les verbes, les nombres, les adjectifs…

21. Enfin… Si vous avez une vingt-et-unième raison d’utiliser un Post-it pour apprendre facilement une langue étrangère, je suis preneur, parce que j’en avais promis 21 à Eric, celui qui est venu me chercher sur mon blog pour que je partage ces petits trucs avec vous… Aidez-moi donc à sauver la face avec un petit commentaire !