Ne plus avoir peur d’apprendre une langue ? C’est possible, et voici comment !

Nous avons récemment rencontré Myra Eetgerink, la célèbre actrice polyglotte néerlandaise. Avec elle, nous avons discuté des facilités et des difficultés liées à l’apprentissage des langues. Et voici les enseignements que nous en avons tiré
Author's Avatar

« Je ne suis pas doué·e pour les langues étrangères » : voilà sans doute l’excuse la plus citée lorsque l’apprentissage d’une langue ne prend pas la tournure espérée. C’est pour évoquer son expérience linguistique que Myra Eetgerink, la célèbre actrice néerlandaise, a accepté de nous rencontrer.

Cette polyglotte accomplie – elle parle couramment 7 langues – a partagé avec nous son expérience, ses souvenirs, mais aussi ses doutes et ses peurs liées à l’apprentissage des langues. Tout ça nous a donné envie d’écrire un article sur le sujet !

Il est toujours plus facile de se retrancher derrière une bonne excuse plutôt que de se lancer. Mais qu’est-ce que cela signifie, au juste ? Bien sûr, de nombreux facteurs peuvent influencer vos capacités d’apprentissage : le nombre de langues que vous maîtrisez, le temps que vous allouez à l’apprentissage, votre niveau de motivation ou encore les raisons qui vous poussent à apprendre une nouvelle langue…

S’il est vrai que la plupart de ces facteurs sont invariables, cela ne veut pas dire pour autant que vous n’êtes pas capables d’atteindre votre objectif. Bien au contraire ! Dès que vous aurez trouvé le schéma d’apprentissage qui vous convient le mieux, vous vous fixerez des objectifs réalistes et pourrez utiliser toutes les ressources didactiques à votre disposition. Nous allons donc vous aider à trouver la méthode qui s’adapte le mieux à votre profil d’apprentissage. Et si vous suivez nos conseils, vous n’aurez plus jamais peur de vous lancer. Promis juré !

1. Manuels ou vidéo : à vous de choisir !

Toutes les méthodes d’apprentissages ne se ressemblent pas forcément. C’est donc tout à fait normal que certaines vous motivent plus que d’autres. Vous pouvez par exemple choisir de progresser 

  • avec vos propres notes ou des livrets de vocabulaire
  • à l’aide de cartes ou de fiches
  • au moyen d’images ou de matériel audio
  • grâce à des applications, des vidéos ou de la musique
  • en vous déplaçant pendant que vous révisez

Un conseil essentiel : essayez de combiner autant de méthodes que possible. Votre cerveau apprendra mieux si vous mobilisez l’ensemble de vos sens. En effet, cela permet d’activer un très grand nombre de connexions, vous permettant de mieux assimiler la grammaire et le vocabulaire. Ayez recours à la méthode du Post-it : cherchez de nouveaux mots, écrivez-les, écoutez leur prononciation et essayez de les coller sur des images ou des objets que vous trouverez chez vous ou sur votre lieu de travail. Enfin, n’hésitez pas à booster votre créativité… et repoussez vos limites . C’est la meilleure façon de ne plus avoir peur de vous lancer !

2. Intégrez l’apprentissage à votre quotidien

Dissociez l’apprentissage de son contexte habituel et associez-le à vos activités quotidiennes. Vous aimez suivre l’actualité sur votre portable ? Cherchez des articles sur des thématiques que vous connaissez et commencez par en lire le titre et le chapeau. Le fait que vous connaissiez le sujet vous rendra beaucoup plus réceptifs et sera très motivant.

Vous préférez écouter de la musique ou la radio ? Alors, cherchez une chaîne de radio ou écoutez des chansons dans votre langue d’apprentissage. Cela vous permettra de vous familiariser avec l’intonation et l’accent de la langue. Les films et séries en versions originales (avec ou sans sous-titres) sont également un excellent moyen d’élargir votre vocabulaire.

Et pourquoi ne pas combiner l’un ou plusieurs de vos loisirs avec l’apprentissage de la langue ? Si vous aimez cuisiner, lancez-vous dans la recette d’un plat typique du pays dont vous étudiez la langue et profitez-en pour apprendre le nom des ingrédients et des ustensiles. Ainsi, lorsque vous rencontrerez une personne originaire de ce pays, vous aurez de quoi entamer la conversation !

3. Les « vrais amis » et les « faux amis » sont là pour vous aider

Lorsqu’on apprend une langue, c’est tout à fait naturel d’avoir le réflexe de chercher les points communs avec sa langue maternelle (ou d’autres langues, d’ailleurs). Et il n’y a rien de mieux pour votre apprentissage ! Comparer activement les langues entre elles permet effectivement d’adapter les règles que vous connaissez déjà et de comprendre celles que vous découvrez. Associer de nouveaux mots à des concepts préexistants vous aidera à les mémoriser plus facilement.

4. Joignez l’utile à l’agréable

Apprendre une nouvelle langue n’est pas toujours chose facile : il faut parfois faire des concessions. Essayez donc de joindre l’utile à l’agréable ! Mais comment ? Langue et culture sont généralement indissociables, alors informez-vous sur le ou les pays où l’on parle la langue que vous apprenez et sur leurs habitants. Quelles sont leurs traditions ? Qu’aiment-ils manger ?

Pour ne plus avoir peur de vous exprimer, sortez de votre zone de confort. Essayez donc de rencontrer des locuteurs natifs lors d’événements culturels organisés dans votre ville ou grâce à un tandem linguistique, et discutez autant que possible avec eux afin de mettre en pratique ce que vous apprenez. Et pourquoi ne pas vous retrouver dans un restaurant typique et commander dans votre nouvelle langue !

5. Respirez et révisez

Vous avez le blues et votre motivation est au plus bas ? Vous avez l’impression de faire du sur place ou d’avoir tout oublié ? Pas de panique, c’est tout à fait normal !

Voici quelques conseils à toujours garder en tête :

  • faites des pauses
  • limitez votre apprentissage à des sessions courtes
  • plongez-vous complètement dans les leçons
  • révisez régulièrement

6. Fixez-vous des objectifs réalistes

Apprendre une langue veut rarement dire « devenir bilingue en quelques semaines ». Seul·e·s quelques rares génies des langues comme Myra en sont capables ! En ce sens, il est essentiel que vous vous fixiez des objectifs accessibles. Mais attention, veillez à ce qu’ils ne soient pas trop faciles non plus car vous pourriez très vite vous ennuyer.

L’apprentissage régulier a ceci de gratifiant qu’il permet de constater ses progrès instantanément. C’est toujours motivant de pouvoir dire « bonjour » ou « merci » ou même encore de demander l’addition dans votre restaurant italien préféré . Rien de tel pour ne plus avoir peur de vous exprimer dans votre nouvelle langue, non ?

Quelle langue désirez-vous apprendre ?