Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Faites un essai ! La première leçon est offerte.

Comment devenir Italien en 10 étapes

Quelques traits typiquement italiens… entre lieux communs et vérités cachées !

1. Sortez des sentiers battus

Lorsque vous rencontrez un problème, n’attendez pas l’aide d’un expert – faites preuve d’imagination pour résoudre vous-même la difficulté. Si vous ignorez comment faire, il reste toujours la place pour l’improvisation. Et même s’il existe déjà une solution standard, rien ne vous empêche d’en imaginer dix autres. Vous constaterez très vite que, même s’il vous manque les moyens et l’expertise, il est parfois bien plus gratifiant d’opter pour du fait-maison que de jouer d’après les règles officielles. Enfin, couronnez le tout d’un sourire triomphant et étincelant – on n’y verra que du feu !

2. Chaque rue est une piste de Formule 1 en puissance

Qui se cache derrière le volant ? Encore un de ceux qui font tous les jours la navette pour aller au travail ? Un flegmatique chauffeur qui regarde sa vie défiler à travers la vitre pendant les heures coincé dans les bouchons ? Un conducteur timide qui attend, crispé, que quelqu’un le laisse enfin passer ? Certainement pas ! Mettez-vous dans la tête que vous faites partie du top 10 des pilotes de Formule 1 – et que les autres ne sont que des obstacles à éliminer. Manifestez votre impatience, soyez arrogant et discourtois, et surtout, ne levez pas le pied de l’accélérateur. Lorsque vous atteignez la ligne d’arrivée, ne perdez pas votre temps à chercher une place pour vous garer ; souvenez-vous plutôt du point précédent : inventez-la vous-même.

3. Parlez avec les mains

Il s’agit certainement du cliché le plus répandu, mais personne ne peut le nier : les Italiens parlent vraiment avec les mains. Les gestes sont tellement essentiels pour accompagner la parole que le légendaire artiste et designer italien, Bruno Munari, les a compilés dans son dictionnaire visuel Speak Italian: The Fine Art of the Gesture. Parler italien en gardant les bras le long du corps, c’est comme parler la bouche scotchée – autrement dit, c’est impossible. Libérez vos mains, laissez-les prendre part à la conversation !

4. Ne parlez pas, chantez

Pour beaucoup d’étrangers, l’italien est le langage musical par excellence. Et il est vrai qu’en plus de la gestuelle, l’intonation, avec ses montées et descentes vertigineuses, vient encore enrichir la langue parlée. J’imagine que ce n’est pas un hasard si les Italiens ont inventé l’opéra.

5. Faites fi des barrières de la langue

Saviez-vous que tous les Italiens sont polyglottes ? Certes, l’information n’est pas complètement exacte – ce qui n’empêche pourtant pas d’y croire. La prochaine fois que vous voyagez dans un pays non italophone, faites comme les Italiens : adressez-vous aux gens sur place en italien. Et s’ils font mine de ne pas vous comprendre, haussez la voix et gesticulez encore plus. Vous constaterez très vite qu’une voix qui porte, accompagnée de larges gestes, peut renverser toutes les barrières de la langue qui se mettraient en travers de votre chemin, et que vous pourrez engager la conversation avec n’importe qui. Ma mère utilise toujours cette technique lorsqu’elle voyage – et ça n’a jamais failli !

6. Soyez une fashion victim

S’il y a une chose sur laquelle on ne fait aucun compromis en Italie, c’est bien le style. Si vous suivez cette règle, vous serez toujours le plus pimpant, même dans vos plus mauvais jours. Pour les Italiens, le bon goût est une question d’honneur, tout simplement.

7. Inventez chaque jour une nouvelle raison de vous plaindre

Les Italiens ont tendance à toujours se plaindre. Chaque sujet est potentiellement polémique, que ce soit le crime organisé, les politiciens corrompus ou encore le dernier potin local. Une fois atteint le point d’ébullition, la marmite peut déborder, les manifestants déferler dans les rues et exprimer haut et fort leurs doléances – jusqu’à ce que, le jour suivant, un nouveau sujet prenne la relève.

8. Maman et bonne-maman sont les meilleures cuisinières du monde. Point final.

En bon Italien, vous devez être intimement convaincu que votre mère et votre grand-mère règnent sans partage sur le royaume de la gastronomie. Je me permets toutefois de compléter ce point par un avertissement à toutes les personnes de sexe masculin : ne vous laissez pas égarer par les délicieuses saveurs de la cuisine maternelle au point de devenir un mammone, un tanguy qui ne voudrait plus quitter le nid familial.

9. Toute critique sur l’Italie est recevable, sauf si elle ne vient pas d’un Italien

Comme expliqué plus haut, la critique, en Italie, est un sport national – mais une critique envers les Italiens peut être acceptée uniquement si elle est prononcée par une bouche italienne. Un non-Italien critiquant les Italiens provoquera cet étrange effet, qu’on pourrait désigner par "élan patriotique", chez ses auditeurs de souche : ceux-ci prendront immanquablement la défense de leurs compatriotes sans hésiter à contredire les faits avec véhémence, même s’ils sont, au fond, entièrement d’accord.

10. À la cuisine, observez toujours les règles de base

Certaines règles, en cuisine, sont à respecter scrupuleusement :

  • Ne jamais s’aider de la cuillère pour manger des pâtes.
  • Ne jamais tartiner son sandwich de pesto (mettez plutôt du basilic frais).
  • Ne jamais boire son café avec du lait après le déjeuner.
  • Ne jamais commander du café à emporter. Le café se boit al banco – au bar, et point barre.
  • Ne jamais manger du fromage avec des fruits de mer (est-il vraiment nécessaire de vous expliquer pourquoi ?).



Ça vous a plu ? Découvrez toute la série ici !
Comment devenir Allemand en 10 étapes
Comment devenir Suédois en 10 étapes
Comment devenir Espagnol en 9 étapes
Comment devenir Mexicain en 13 étapes
Comment devenir Français en 11 étapes

Envie d'en savoir plus ?

Essayez maintenant !