19 habitudes alimentaires originales et insolites à travers le monde

Selon les régions du monde, les habitudes alimentaires peuvent varier du tout au tout. Voici notre classement des plus insolites !
Selon les régions du monde, les habitudes alimentaires peuvent varier du tout au tout. Voici notre classement des plus insolites !

Poser des tranches d’ananas sur une pizza ? À l’instar de bien des habitudes alimentaires dans le monde, cette étrange pratique peut être considérée comme une erreur impardonnable, voire potentiellement illégale (comme en Islande). Bien que vous puissiez certainement trouver des personnes en Italie qui n’ont rien contre une petite touche d’exotisme sur leur pizza, ce choix bouleverse une règle tacite des traditions culinaires en Italie, qui est que les fruits n’ont pas leur place sur la pizza (oui, techniquement, la tomate est un fruit, mais ne jouez pas sur les mots !).

En principe, la pizza en Italie doit rester simple, mais c’est une autre histoire. Tout cela est relativement logique, mais de nombreux pays imposent des règles extrêmement spécifiques en matière de nourriture qui peuvent sembler bizarres d’un point de vue extérieur.

C’est lors d’une conversation informelle sur Slack que des dizaines de collègues qui travaillent chez Babbel ont énuméré les habitudes alimentaires les plus insolites : celles qui les ont marqués dans leur pays d’origine, ou au cours de leurs voyages. Vous trouverez ci-dessous les meilleurs exemples que nous avons récoltés dans ce travail collectif, ainsi que quelques autres règles bien connues qui nous viennent à l’esprit.

Ces habitudes alimentaires insolites dans le monde :

1. En Italie, on ne boit pas le cappuccino après 11 heures du matin. La théorie la plus convaincante à ce sujet est que boire du lait tard dans la journée n’est pas très bon pour la santé. En effet, la malabsorption du lactose empire au fil de la journée. Passé l’heure du petit-déjeuner, le lait se digère moins bien.

2. Toujours en Italie, saupoudrer du fromage sur des fruits de mer est considéré comme un sacrilège.

3. En Allemagne, la Weißwurst (une spécialité bavaroise de saucisse blanche) est réservée au petit-déjeuner – ou, plus précisément, elle doit être consommée avant midi. Cette règle viendrait d’une époque où les réfrigérateurs n’existaient pas, et comme la saucisse doit être cuite et non frite, elle est périssable plus rapidement. Et vous devez éplucher la peau. Et vous ne pouvez la déguster qu’avec de la moutarde douce. Comme vous le voyez, on ne plaisante pas avec la Weißwurst !

4. Toujours en Allemagne, on ne boit pas de bière avant 16 heures, sauf si c’est pour accompagner votre Weißwurst d’une Weißbier ! Cela peut avoir un rapport avec le fait que le dicton Kein Bier vor vier! (« Pas de bière avant quatre heures ! ») rime en allemand, ou pas.

5. Une part de pizza New-York style – que vous la mangiez à New-York, ou non – doit impérativement être pliée et mangée avec les mains. Cette règle n’a pas empêché certains New-Yorkais célèbres (comme l’ancien maire de New York, Bill de Blasio) d’être surpris en train de déguster une pizza avec une fourchette et un couteau. Hélas ! Le public ne leur a jamais vraiment pardonné cet affront.

6. En Espagne, on ne met rien d’autre sur son pain que de la charcuterie, du fromage ou la tortilla qui s’y trouve déjà. Pas de mayo, de beurre ou de moutarde, s’il vous plaît. La seule exception est le pan tomaca en Catalogne.

7. Toujours en Espagne, la charcuterie doit être dégustée telle quelle, sans sauce supplémentaire. Selon les mots d’un de nos collègues, « Ce n’est pas pour cela que le pauvre cochon a donné sa vie. »

8. En France, on ne rigole pas avec la façon dont on coupe le fromage. La preuve en vidéo :

video thumbnail

9. En Égypte et au Portugal, ajouter du sel à sa nourriture est une indélicatesse, car cela sous-tend que le cuisinier a raté son plat.

10. Au Mexique, ne mangez pas de pastèque le soir si vous voulez éviter les maux de ventre. En revanche, vous pouvez manger autant de tacos que vous le souhaitez, aucun problème. En fait, l’idée générale en Amérique latine est qu’il faut proscrire les fruits le soir.

11. Au Brésil, certains pensent qu’il ne faut pas mélanger la mangue et le lait, car cela peut provoquer des problèmes de santé. Il s’agit d’un mythe qui pourrait remonter à l’époque de l’esclavage dans le pays. À cette époque, les propriétaires d’esclaves avaient répandu cette rumeur pour empêcher les esclaves (qui mangeaient les mangues que l’on trouvait partout en abondance) de boire leur lait coûteux.

12. Au Brésil également, le riz et les haricots font l’objet d’une grande controverse. Plus précisément, personne n’est d’accord sur l’ordre de superposition du riz et des haricots dans l’assiette. Dans une région du Brésil, on met le riz sur les haricots (et non les haricots sur le riz comme tout le monde) et c’est la raison pour laquelle les habitants de cette région sont considérés comme étranges.

13. Autre controverse brésilienne : chaque année, à partir du mois de novembre, la bataille entre les partisans du « Riz aux raisins secs » et ceux du « Pas de raisins secs avec du riz » fait rage. Les débats sur la façon dont la spécialité brésilienne du Riz de Noël devrait être concoctée envahissent les médias sociaux.

14. Dans de nombreux pays d’Asie de l’Est, comme la Corée, le Japon, la Chine et le Vietnam, vous ne devez jamais laisser vos baguettes dépasser verticalement d’un bol de riz. On pense que cela porte malheur, car cela ressemble aux offrandes faites aux morts lors des funérailles.

15. Les bonnes habitudes alimentaires coréennes prévoient que la personne la plus âgée de la table commence à manger en premier. Tant qu’elle ne l’a pas fait, personne d’autre n’est autorisé à taper dans l’assiette.

16. Cela peut sembler contre-intuitif pour quiconque a grandi dans une culture où ne pas finir son assiette est du gâchis ou un manque de savoir-vivre, mais en Chine c’est tout le contraire. Ne pas finir son assiette montre à votre hôte que vous avez bien mangé et que le repas vous a plu.

17. Si vous commandez un jour un poisson entier en Chine, ne le retournez pas pour accéder à la chair située de l’autre côté. On considère que cela porte malheur, car ce geste fait penser à un bateau qui chavire, ou peut-être parce que cela symbolise le fait de devenir un traître en tournant le dos à quelqu’un.

18. Au Japon, les nouilles sont faites pour être « sirotées » en faisant du bruit. C’est autant un signe de respect (ou un signe que vous appréciez votre repas) qu’un moyen pratique de déguster un repas chaud sans attendre qu’il refroidisse.

19. Cela peut vous surprendre, mais au Japon, il est mal vu de mélanger le wasabi à la sauce soja lorsque vous mangez des sushis. Le wasabi est censé aller directement sur le poisson.

Apprenez une nouvelle langue avec Babbel
COMMENCEZ AUJOURD'HUI
Partagez :