Les capitales européennes de la street food

Currywurst, churros et baklavas : nous vous proposons un délicieux voyage aux quatre coins de l’Europe pour se régaler d’en-cas salés et autres plaisirs sucrés à emporter. Découvrez notre top 10 des capitales européennes de la street food !
Author's Avatar
Les capitales européennes de la street food

Comment choisissez-vous votre destination de vacances ? En fonction de la beauté des monuments, de la grandeur des paysages ou de la douceur du climat ? Et la nourriture, alors ?

Oubliez les restaurants guindés et les additions salées, Babbel vous emmène faire un tour des capitales européennes de la street food. Voici notre top 10 des meilleures villes d’Europe pour manger sur le pouce !

Notre top 10 des capitales européennes de la street food

1. Berlin, Allemagne

Commençons notre périple européen de la street food avec la capitale allemande. Ich hätte gern eine Currywurst mit Pommes (saucisse grillée sauce curry avec frites) fera partie de votre vocabulaire de survie. La particularité de Berlin, c’est de représenter toute la diversité de la street food internationale mieux que n’importe quelle autre ville européenne. De l’Alexanderplatz au Markthalle 9 dans le quartier animé de Kreuzberg, les spécialités culinaires s’inspirent tour à tour de la Turquie, de la Thaïlande, de l’Italie ou encore de la Colombie. Willkommen in Berlin !

2. Budapest, Hongrie

Avec ses bâtiments néogothiques et néo-baroques, Budapest est un délice pour les yeux. Les lángos (galette de pain au fromage), palacsinta (crêpe hongroise) et kürtőskalács (gâteau à la broche au nom imprononçable, mais tellement bon !), se chargent de ravir vos papilles. La capitale hongroise dispose d’ailleurs de son propre marché de la street food, Karavan, très fréquenté en soirée, par les locaux comme par les touristes.

3. Madrid, Espagne

Révisez votre espagnol parce qu’en matière de street food, Madrid tient elle aussi sa part du gâteau. Du bocadillo de calamares (sandwich au calamar) aux empanadas (ou empanadillas pour les petites faims) en passant par la barquette de paella et les churros con chocolate pour une note sucrée, on ne sait plus où donner de la tête… et de la langue ! D’ailleurs, tout comme Karavan à Budapest, Madrid a son endroit dédié à la street food, simplement baptisé MadrEat market. Avec ceci, n’oubliez pas de dire « Quisiera una sangría (o una cerveza), por favor » !

4. Lisbonne, Portugal

Les spécialités portugaises sont moins connues que celles d’Espagne… pour l’instant ! Car quand on voit les étoiles dans les yeux de celui qui goûte un pastel de nata ou une portion de bacalhau à Brás pour la première fois, on comprend vite que Lisbonne est une prétendante sérieuse au titre de capitale européenne de la street food. Abre o apetite, ça ouvre l’appétit, comme disent les habitants de la reine du Tage !

5. Palerme, Italie

Qui peut rivaliser avec la cuisine italienne ? La France, peut-être. Naples peut être fière d’être le berceau de la pizza, symbole qui a conquis la planète entière. Mais aucune ville italienne ne fait honneur à la street food comme Palerme. Dans la capitale de la Sicile, manger dans la rue (et au soleil !) est une véritable institution. Si les stigghiole (intestins d’agneau assaisonnés au citron et enroulés sur un poireau) et le pane con la milza (sandwich au poumon de veau) vous laissent perplexes, nous sommes sûrs que les panelle et crocchè vous mettront l’eau à la bouche. À moins que vous ne préfériez commander des arancini, ces fameuses boulettes de riz farcies et aromatisées. Cinque arancini, per favore… ou autant que vous voulez !

6. La Valette, Malte

Hob biz zejt. N’ayez pas peur du mot ! Dégustez ce petit sandwich maltais à base de sauce tomate, d’huile d’olive et de thon qui sent bon la Méditerranée avec un verre de Kinnie, boisson gazeuse originaire de l’île. Que les végétariens se rassurent, les pastizzis, en-cas feuilleté en forme de losange et fourré de ricotta ou de purée de petit pois (les colons anglais sont passés par là), constituent une excellente alternative. Et on en propose dans toutes les boulangeries du pays !

7. Sarajevo, Bosnie-Herzégovine

Au cœur des Balkans, Sarajevo est un creuset de cultures. L’Empire ottoman y a laissé un large héritage, architectural comme culinaire. J’en veux pour preuve les böreks, tarte feuilletée fourrée (fromage, épinards, viande…) que l’on trouve partout. Même constat pour les vendeurs de marrons chauds dans les rues de la vieille-ville. Mais le trophée de la street food des Balkans revient incontestablement au ćevapi, viande grillée parfumée aux oignons servie dans du pain chaud. Depuis 2018, la ville organise le Sarajevo StreeAt Food Festival l’été.

8. Istanbul, Turquie

La Turquie ne manque pas de recettes originales quand il s’agit de street food. Outre le döner popularisé en Allemagne, à Istanbul vous aurez le choix entre dolmas (feuilles de vigne farcies) et lahmacun (fine pizza croustillante) pour manger sur le pouce — et mieux vous consacrer à la visite de cette gigantesque cité qui fait le pont avec l’Asie. À consommer avec un ayran, boisson salée au yaourt, que vous aimerez ou détesterez (personnellement, j’adore). On retrouve la même variété dans la liste des desserts à emporter, entre les baklavas, les lokmas et les dondurmas (glaces turques). Mais le symbole stambouliote reste le simit, vendu dans des kiosques rouges traditionnels. C’est une sorte de bretzel avec des graines de sésame qui se mange sans faim. Çok lezzetlidir !

9. Bruxelles, Belgique

Si on vous dit Bruxelles, que répondez-vous ? Frites, moules et bière. Il est vrai que les baraques à frites sont le temple de la street food du plat pays… à condition de commander votre cornet avec de la mayonnaise ! On vous avait déjà parlé du filet américain qui peut se tartiner en sandwich, mais les caricoles, des bigorneaux à emporter, sont tout aussi savoureuses. Pour le goûter, comment ne pas se laisser tenter par une gaufre bruxelloise servie avec du sucre, du chocolat, des fraises ou de la crème chantilly. La compétition fait rage avec la gaufre liégeoise et Babbel est incapable de trancher pour vous. Et si vous voulez pratiquer votre néerlandais, commandez quelques smoutebollen, ces petits beignets tout ronds. Lekker !

10. Nice, France

Et la France dans tout cela ? Mérite-t elle ne serait-ce qu’une petite place dans notre classement des capitales européennes de la street food ? Quand on évoque la cuisine française, on pense surtout aux restaurants étoilés et aux grands chefs. Et pourtant, la street food française se développe de plus en plus. Bien sûr, il y a d’abord la crêpe, salée ou sucrée, à emporter et consommer sur le pouce. Mais ce n’est pas tout. Si Paris est la capitale économique et culturelle du pays, Nice vole la vedette à Lyon, capitale gastronomique de l’Hexagone, quand il s’agit de street food. Au menu, socca (galette de pois chiches), pissaladière et le légendaire pan bagnat !

Osez. Parlez.
Essayez Babbel !
Quelle langue désirez-vous apprendre ?