Quelle langue désirez-vous apprendre ?Right Arrow
Apprenez une langue où et quand vous voulez

Quelles sont les langues les plus rapides du monde ?

Quelles sont les langues considérées comme les plus rapides ? Peut-on établir un classement des langues en fonction de leur vitesse ?
Quelles sont les langues les plus rapides du monde ?

C’est une expérience assez courante quand on commence à apprendre une nouvelle langue. On a de plus en plus confiance en ses capacités, notamment en son vocabulaire et en sa maîtrise de la grammaire. On se sent alors capable de tenir une conversation avec un locuteur natif. C’est le moment de se jeter à l’eau ! Et puis, dès que l’interlocuteur ouvre la bouche, c’est la déception. Le cerveau est impuissant face aux syllabes qui s’enchaînent frénétiquement. Votre locuteur vous lance alors un « tapas l’air bien » qui vous donne envie de dire « adios ». Alors, qu’est-ce qu’il se passe ? Les autres langues sont-elles plus rapides que le français ? Nous avons jeté un coup d’œil à la vitesse des langues pour connaître les langues qui sont les plus rapides (ou pas).

Vitesse des langues : certaines sont-elles plus rapides que le français ?

Pour répondre tout de suite à cette question : oui, certaines langues ont un taux de syllabes par seconde plus élevé, elles sont donc techniquement plus rapides que d’autres. Mais il convient d’examiner d’autres facteurs qui influencent la façon dont nous interprétons la vitesse d’une langue.

Définir si une langue est plus rapide qu’une autre dépend déjà du niveau de connaissances que vous avez au sujet d’une langue. Les professeurs de langues du monde entier donnent des versions ralenties des conversations qui font l’objet de leurs cours lorsqu’ils s’adressent à des débutants. En effet, il n’est pas nécessaire de réaliser une étude pour montrer que cette méthode est plus facile à comprendre pour les auditeurs. Essayer de comparer un locuteur natif avec les acteurs qui ont enregistré « Comment se présenter en espagnol ? »n’a pas de sens.

Une autre théorie qui se prête aux différences de perception de l’écoute est l’isochronie. Les personnes qui étudient l’isochronie ont mis en évidence des différences de vitesse entre les langues rythmées par les syllabes (chaque syllabe a la même durée) et les langues rythmées par les accents (le temps entre deux syllabes accentuées a la même durée). Il existe également une troisième catégorie, qui est celle des mora-temporels (chaque mora est de la même durée). Les mora, qui ne sont pas un moyen courant de mesurer l’anglais, décomposent les syllabes en parties. Une syllabe, selon sa valeur, peut avoir une, deux ou même trois mora dans certaines langues. Les mora sont plus communément utilisés pour des langues telles que le japonais.

Pour rendre tout cela plus facile à imaginer, il existe heureusement une nomenclature plus simple. Le phonéticien Arthur Lloyd James a établi une distinction entre les types de langues. Selon lui, l’espagnol et les langues similaires ont un rythme de mitrailleuse (synchronisation des syllabes), tandis que l’anglais et les langues similaires ont un rythme dit de « rythme du code Morse » (accentuation). Alors que l’anglais semble avoir des syllabes de longueur variable (comme le morse), l’espagnol présente un torrent de syllabes (comme une mitrailleuse). Les langues rythmiques de type « mitraillette » auront l’air beaucoup plus rapides, notamment pour le locuteur d’une langue de rythme Morse.

Le problème de l’isochronie est qu’elle n’a pas de preuve scientifique. Les partisans de ce concept sont nombreux, mais il s’agit d’une question controversée qui n’a pas encore été pleinement confirmée par les données. Les recherches se poursuivent, mais pour l’instant, le comptage des syllabes par seconde constitue notre meilleure mesure de la vitesse d’une langue.

Quelles sont les langues les plus rapides du monde ?

Il n’y a malheureusement pas eu d’études à grande échelle sur la vitesse des langues. Une étude réalisée en 2011 par l’Université de Lyon a porté sur sept langues. L’ordre est le suivant : japonais (7,84 syllabes par seconde), espagnol (7,82 syllabes par seconde), français (7,18 syllabes par seconde), italien (6,99 syllabes par seconde), anglais (6,19 syllabes par seconde), allemand (5,97 syllabes par seconde) et mandarin (5,18 syllabes par seconde). Mais vous savez, sept c’est plutôt petit.

L’étude la plus récente, publiée cette année dans la revue scientifique Science Advances, en a examiné 17, ce qui est mieux, mais reste très loin des quelque 7 000 langues qui existent dans le monde. Alors, bien que cet article ne puisse pas vraiment vous promettre que l’une de ces langues est « la plus rapide » (du monde), voici le classement des 17 langues qui ont été examinées, en commençant par la plus rapide. Il convient également de noter que la vitesse d’élocution peut varier d’une personne à l’autre dans une même langue (pensez à un commissaire-priseur).

  1.  Japonais
  2.  Espagnol
  3.  Basque
  4.  Finois
  5.  Italien
  6.  Serbe
  7.  Coréen
  8.  Catalan
  9.  Turc
  10.  Français
  11.  Anglais
  12.  Allemand
  13.  Hongrois
  14.  Chinois-mandarin
  15.  Cantonais
  16.  Vietnamien
  17.  Thaïlandais

Loin d’être exhaustive, cette étude vous donne une bonne idée de la variation de la vitesse des langues dans le monde. Les langues à rythme syllabique (et à rythme mora) se hissent aux premières places, tandis que les langues tonales sont généralement en bas de classement.

Certaines langues sont donc plus rapides que d’autres ?

Tout cela peut sembler un peu étrange. Le fait que certaines langues soient plus rapides que d’autres pourrait donner lieu à un relativisme linguistique, dans lequel la langue que vous parlez affecte la façon dont vous interagissez avec le monde (ce qui est généralement faux). Mais il s’avère que la « vitesse de la langue » n’est pas aussi simple que le fait de compter le nombre de syllabes par seconde.

La même étude de Science Advances cette année, qui a établi le classement des langues les plus rapides, s’est également intéressée à un phénomène plus profond : à quelle vitesse les langues transmettent-elles des informations ? Cette question est compliquée, à commencer par le fait que la densité d’information est calculée en traduisant les syllabes en bits. La quantité d’informations qu’une syllabe peut contenir correspond à l’aide que cette syllabe apporte à l’auditeur pour déterminer ce que sera la syllabe suivante. Il s’agit en fait de traiter votre cerveau humain comme un ordinateur de texte prédictif, et plus vite la langue que vous entendez peut vous aider à déterminer ce qui va probablement être dit ensuite, plus la densité d’information est importante.

L’analyse des 170 locuteurs effectuée par les chercheurs a montré que, malgré les variations du nombre de syllabes par seconde, la quantité d’informations par seconde est à peu près la même dans toutes les langues, oscillant autour de 39 bits par seconde. Les langues ayant un faible taux de syllabes par seconde se rattrapent par un taux élevé d’informations par seconde, et vice versa. En somme, si certaines ont une vitesse plus élevée, elles ne sont pas meilleures ou plus efficaces. Il n’y a pas encore eu de recherches sur la raison exacte de ce phénomène, mais il se pourrait que le cerveau reçoive une quantité optimale d’informations. 

Qu’est-ce que cela signifie pour l’apprentissage d’une nouvelle langue ? D’une part, il est rassurant de savoir qu’aucune langue n’est mieux qu’une autre. Mais pour être honnête, rien de tout cela ne facilitera vos premières rencontres avec un locuteur natif. N’oubliez pas de prendre votre temps, de vous concentrer et de vous habituer à dire « Je ne comprends pas. Pourriez-vous parler un peu plus lentement ? » dans une nouvelle langue.

Lire cet article dans sa version originale (en anglais)

Apprenez une nouvelle langue avec Babbel
Author Headshot
Thomas Moore Devlin
Thomas a grandi dans la banlieue du Massachusetts et a déménagé à New York parce qu'il voulait vivre dans un endroit qui était exactement l'opposé de sa ville natale. Il a étudié la littérature anglaise et la linguistique à l'Université de New York, mais a passé la plupart de ses études à travailler pour le Washington Square News. Suivez-le sur Twitter.
Thomas a grandi dans la banlieue du Massachusetts et a déménagé à New York parce qu'il voulait vivre dans un endroit qui était exactement l'opposé de sa ville natale. Il a étudié la littérature anglaise et la linguistique à l'Université de New York, mais a passé la plupart de ses études à travailler pour le Washington Square News. Suivez-le sur Twitter.

Sur le même sujet

Quelles sont les langues les plus parlées dans le monde ?

Quelles sont les langues les plus parlées dans le monde ?

Quelles sont les 10 langues qui comptent le plus de locuteurs natifs dans le monde ? Découvrez notre classement !
Quel est le mot le plus long du monde ?

Quel est le mot le plus long du monde ?

Savez-vous ce qu’est l’hippopotomonstrosesquippedaliophobie ? C’est littéralement la peur des longs mots. Et comme rien ne nous effraie, nous avons justement voulu savoir quels sont les plus longs mots du monde.
Top 10 : quel est le livre le plus traduit au monde ?

Top 10 : quel est le livre le plus traduit au monde ?

Savez-vous quel est le livre qui a été le plus traduit dans le monde ? Découvrez notre top 10, classé par nombre de langues de traduction !