Palla ovale, mischia e meta : le lexique du rugby en Italie

Le rugby, un sport anglophone avant tout ? Pas si vite ! Comme en France, le rugby passionne aussi les foules en Italie. Pour l’occasion, nous vous avons préparé un lexique du rugby en Italie. Andiamo!
Author's Avatar
Palla ovale, mischia e meta : le lexique du rugby en Italie

« Un sport de brutes joué par des gentilshommes » : c’est ainsi qu’Henry Blaha, un journaliste américain de la fin du XIXe siècle, se plaisait à décrire le rugby. Cette discipline autrefois réservée aux notables britanniques a peu à peu gagné les contrées plus méridionales, le Sud-Ouest de la France en tête. Porté par une politique intensive de professionnalisation depuis le début des années 90, le rugby est désormais un sport de haut niveau à part entière, et passionne les foules… jusqu’en Italie !

Depuis l’intégration de la Squadra Azzurra au Tournoi des Cinq Nations – devenu par conséquent le Tournoi des Six Nations – en 2000, le rugby italien ne cesse de gagner en popularité, malgré les difficultés sportives de la sélection italienne. Et à l’instar des supporters du XV de France, les tifosi italiens ne manquent pas de vocabulaire pour commenter leur sport !

Tandis qu’équipes de France et d’Italie s’affronteront plusieurs fois cette année, nous vous proposons de découvrir la langue italienne sous un angle nouveau : celui des expressions emblématiques du rugby en Italie. Voici notre petit glossaire essentiel des termes utilisés par les amoureux italiens du ballon ovale !

🏉 Palla ovale (ballon ovale)

Le ballon ovale, parlons-en. Impossible de confondre la forme du ballon de rugby avec celle du ballon de football, par exemple. Beaucoup ignorent en revanche que la forme du ballon est due à la matière qui était utilisée pour les fabriquer à l’origine : les ballons de rugby d’alors étaient en fait de simples vessies de porc gonflées dont la forme n’était pas régulière, mais allongée. Son apparence est restée pratiquement inchangée (même si de nos jours on utilise d’autres matériaux comme le cuir et le plastique) car sa forme ovale se prête particulièrement bien aux passes à la main (à effectuer uniquement vers l’arrière, bien sûr).

🏉 La mischia (la mêlée)

Dans le rugby italien, la mischia (la mêlée) incarne l’apothéose du contact physique entre des joueurs ainsi que la quintessence de ce sport. Et comme en français, il existe en italien de nombreuses expressions dans la langue usuelle. Gettarsi nella mischia (se jeter dans la mêlée), cela vous dit quelque chose ? Si la réponse est non, on parie que vous n’utiliserez plus jamais cette expression comme avant !

🏉 Mettere la palla in cassaforte (litt. mettre le ballon au coffre-fort)

Pendant un match, una mischia peut survenir dans plusieurs phases de jeu, par exemple lorsque les joueurs se regroupent et avancent tous ensemble en direction de la ligne de but. L’objectif principal des joueurs est alors de tout faire pour ne pas se faire dérober le ballon par leurs adversaires. En langage rugby italien, on parle alors de mettere la palla in cassaforte (litt. mettre le ballon au coffre-fort) ; en France, on encouragera plutôt l’avancée de « la cocotte » ! 

🏉 La meta (l’essai)

La meta (l’essai) est certainement le mot le plus connu de cette liste et n’a probablement pas besoin d’explications : le mot italien meta (litt. but, objectif, fin) s’utilise communément dans la langue italienne.  Pour ce qui du rugby en Italie, la meta est l’objectif principal des joueurs : aplatir le ballon ovale dans la « terre promise », la zone d’en-but de l’adversaire, afin de marquer 5 points.

🏉 Il placcaggio (le plaquage)

Autre mot italien iconique du rugby en Italie : il placcaggio – le plaquage. On parle de plaquage lorsqu’un joueur se lance à la rencontre de l’adversaire, avec la ferme intention de l’arrêter coûte que coûte en le plaquant à terre pour qu’il lâche le ballon. Il existe plusieurs types de plaquage, dont le plus dangereux de tous : le plaquage « cathédrale ».

🏉 La rimessa laterale (la touche)

La rimessa laterale (qu’on appelle aussi touche en italien) est la remise en jeu latérale du ballon depuis le point de la ligne de touche par lequel la balle est précédemment sortie. Cette action est particulièrement spectaculaire, puisque dans certains cas elle se termine par le porté d’un joueur par ses compagnons pour récupérer le ballon.

🏉 I calci (litt. le jeu au pied): grubber, campanile e drop

Le rugby est un sport qui se joue avec les mains et les pieds : avec les mains, il est possible de passer la balle à ses compagnons, mais seulement vers l’arrière. Mais est-il également possible de donner un coup de pied dans le ballon ? Bien sûr, et les coups varient en fonction du style. Voici plusieurs types de calci dont vous entendrez parler à coup sûr si vous suivez un match de rugby en italien :  

  • Il grubber est un coup de pied rasant qui, à cause de l’irrégularité du ballon, a une trajectoire imprévisible et qui rendra difficile la récupération du ballon par les adversaires.
  • Il campanile ou palla a candela (« chandelle » en français) est un coup de pied vertical, avec une parabole très haute, qui permet à celui qui a tiré dans le ballon d’avoir le temps de courir jusqu’au point de chute estimé du ballon, afin de continuer l’action.
  • Il drop (coup de pied tombé) est un tir qui survient tout de suite après un rebond et qui a comme objectif les poteaux adverses. Il peut se faire à n’importe quel moment du match et change souvent la physionomie de ce dernier.
  • Il calcio di trasformazione (le coup de pied transformation) est le tir auquel a droit une équipe après avoir marqué un essai.

🏉 Il cucchiaio di legno (la cuillère de bois)

Il cucchiaio di legno (la cuillère de bois) est probablement le prix le moins envié du monde du rugby : on le décerne en effet à l’équipe qui arrive dernière du Torneo Sei Nazioni (le Tournoi des Six Nations). L’origine  – symbolique – de ce prix nous vient d’une tradition de l’université de Cambridge qui prévoyait précisément une cuillère en bois comme cadeau pour l’étudiant ayant les notes les plus basses de la classe. Sur 18 tornei disputés, les azzurri (le nom des joueurs du XV d’Italie) en ont déjà remporté… treize. 

🏉 L’imbiancata (être fanny)

Dans le jargon du rugby en Italie, l’imbiancata (ou whitewash en anglais) ne suggère à l’évidence rien de positif. Et pour cause : elle désigne une équipe qui échoue à marquer le moindre point, ou dans le cas de Tournoi des Six Nations qui ne remporte pas la moindre victoire. En français, on dira alors que l’équipe est « fanny ».

🏉 Il terzo tempo (troisième mi-temps)

Il est des traditions qui font la légende d’un sport. En rugby, la troisième mi-temps n’est pas une phase de jeu à proprement parler, mais un moment de fair play qui en dit long sur l’esprit sportif propre au rugby. Après avoir disputé le match, la tradition veut qu’adversaires se retrouvent pour boire et manger ensemble. Il terzo tempo, c’est l’occasion mettre de côté les tensions du match qui vient de s’achever. Quoi de plus beau que de trinquer sans distinction de maillots et de nationalités ?

Parlez italien comme vous en avez toujours rêvé
Je bénéficie d'une leçon gratuite
Quelle langue désirez-vous apprendre ?