7 expressions géniales pour préparer la prochaine coupe du monde de rugby

L’ovalie est un monde parfois difficile à comprendre pour les profanes. Heureusement, les amateurs de rugby manient la métaphore comme personne. Voici nos 7 expressions du rugby favorites !
Author's Avatar
7 expressions géniales pour préparer la prochaine coupe du monde de rugby

Illustrations de Lucille Duchêne

Que serait le rugby sans ses expressions ! De loin le sport le plus populaire dans le sud-ouest de la France, le monde de l’ovalie se caractérise depuis toujours par ses valeurs humanistes, son atmosphère bon enfant, ses athlètes truculents et son vocabulaire disons… fleuri.

Une aubaine pour les commentateurs, joueurs et entraîneurs, qui perpétuent depuis des années l’utilisation d’expressions drôles et particulièrement imagées pour illustrer des séquences de jeu ou des actions. Tandis que la prochaine coupe du monde de rugby aura lieu au Japon en septembre, nous avons décidé de dédier un article complet aux expressions préférées des supporters. Avec son lexique atypique et son vocabulaire souvent emprunté à la nature et aux animaux, les expressions du rugby ne manquent pas de panache ! Amis poètes, voici nos expressions du rugby préférées. Une liste indispensable à tout bon supporter du XV de France pour préparer au mieux la prochaine coupe du monde de rugby, en septembre !

« Les mouches ont changé d’âne »

L'expression "Les mouches ont changé d'âne" signifie que le cours du match a changé
Les mouches ont changé d’âne – © L. Duchêne

Le vent a tourné, la chance a changé de camp, bref, les mouches ont changé d’âne ! Cette expression du rugby est directement inspirée de la fable de La Fontaine « le Coche et la Mouche du coche » dans laquelle une mouche vient donner un coup de main à un attelage totalement bloqué sur un chemin.

Dans un contexte rugbystique, cette expression est utilisée lorsqu’il y a un retournement brutal de situation. L’équipe qui semblait dominer le match se trouve finalement être dominée. Une situation à laquelle on risque d’assister à de nombreuses reprises lors de la prochaine coupe du monde de rugby !

« Ouvrir la boîte à gifles »

En rugby, l'expression "ouvrir la boîte à gifles" est synonyme de bagarre
Ouvrir la boîte à gifles – © L. Duchêne

Quand le rugby devient boxe. « Ouvrir la boîte à gifles » annonce généralement du grabuge sur le terrain puisque cette métaphore illustre tout simplement le début d’une bagarre entre les joueurs. Cette expression ferait écho à la mythologie grecque, notamment la « boîte de Pandore », cadeau empoisonné qui contenait tous les maux de l’humanité comme la maladie, la guerre, la famine, etc.

En général, un joueur de rugby ouvre la boîte à gifles après une action de jeu très musclée qui a provoqué son agacement comme une mêlée très violente où des coups de poing sont échangés sous le manteau. Mais attention ! Ouvrir la boîte à gifles est le meilleur moyen de se mettre les arbitres à dos : ils sanctionnent bien entendu ce genre de comportements antisportifs et violents.

« C’est à la fin de la foire que l’on compte les bouses »

Voilà une expression pleine de sagesse bucolique. « C’est à la fin de la foire que l’on compte les bouses » signifie tout simplement que le match n’est pas terminé et que le score est encore susceptible d’évoluer, dans un sens comme dans l’autre. Cette expression fait évidemment référence aux foires aux animaux dans lesquelles les agriculteurs, éleveurs et paysans de toutes régions se retrouvent pour essayer de vendre leurs bestiaux au meilleur prix.

Au rugby, cette expression est généralement utilisée lorsque les scores des deux équipes sont relativement proches et que le rapport de force sur le terrain semble parfaitement équilibré. Le suspens est à son comble, les joueurs luttent comme des lions sur la pelouse et il faudrait être devin pour prédire le résultat du match !

« La cabane est tombée sur le chien ! »

Dans le monde du rugby, l'expression "la cabane est tombée sur le chien" signifie que le match est plié
La cabane est tombée sur le chien – © L. Duchêne

Cette expression bien connue des amateurs de rugby sonne comme une très mauvaise nouvelle pour l’une des deux équipes. « La cabane est tombée sur le chien » signifie qu’une équipe vient de creuser l’écart avec la quasi-certitude de remporter le match. Bien souvent, les commentateurs crient cette expression lorsqu’ils savent que l’équipe dominée ne pourra probablement pas revenir au score.

Et si par miracle l’équipe en difficulté se ressaisit rapidement et marque à son tour un ou plusieurs essais, le commentateur attentif ne manquera pas de compléter cette magnifique expression en précisant que « le chien n’est pas mort ! ».

« Le cochon est dans le maïs »

Encore une expression animalière pour illustrer une situation classique d’un match de rugby. Cette expression typique de l’ovalie annonce un suspense haletant, appelant de nombreux rebondissements dans les minutes qui viennent. Bref, voilà un match qui mérite d’être suivi avec la plus grande attention ! « Le cochon est dans le maïs » signifie tout simplement que le match risque de basculer à tout moment. 

En général, cette expression est utilisée lorsqu’une équipe domine facilement son adversaire depuis le début du match, mais que ce dernier n’a pas dit son dernier mot… et qu’il inverse soudainement le rapport de force sur le terrain. L’équipe dominée inscrit quelques essais, exerce une pression soudaine et inattendue sur son adversaire et semble bien décidée à ne pas se laisser abattre : « le cochon est dans le maïs ! »

« Monter en cathédrale »

Le plaquage en cathédrale est une action très dangereuse, et souvent sanctionnée.
Plaquage cathédrale – © L. Duchêne

Rien de très catholique dans cette action de jeu ! Lorsqu’un joueur monte en cathédrale un autre joueur, c’est qu’il le plaque d’une façon particulièrement violente et dangereuse. Le plaqueur vient tout bonnement saisir le « plaqué » par la taille puis le soulève avant de le retourner violemment vers le sol… comme une crêpe. 

Ce plaquage particulièrement impressionnant est réputé très dangereux car les joueurs peuvent retomber violemment sur le dos ou sur les cervicales. Le plaquage en cathédrale est réprimé par les arbitres avec un carton rouge si les jambes sont soulevées au-dessus du niveau du bassin.

« Oh la belle cocotte ! »

Spécialité du XV de France, la cocotte est une formation groupée qui vise à avancer et gagner du terrain sur celui de l’adversaire. La cocotte débute par un maul, lorsqu’un joueur porte le ballon et qu’il est soutenu par plusieurs de ses coéquipiers. D’autres joueurs peuvent se greffer au fur et à mesure que le maul avance pour former ce que l’on appelle « une belle cocotte ! ». 

Une cocotte réussie gagnera du terrain comme un char qui écraserait tout sur son passage. La cocotte est une action de jeu réputée très exigeante pour les joueurs mais terriblement efficace lorsqu’elle est bien menée. De fait, les joueurs adverses ne peuvent pas s’emparer du ballon qui est alors parfaitement protégé !

Parlez rugby comme vous en avez toujours rêvé
Découvrez Babbel
Quelle langue désirez-vous apprendre ?