Babbel Logo

Apprenez une langue où et quand vous voulez

Le tour du monde des sports d’hiver les plus étranges

Vous êtes-vous déjà retrouvés au milieu d’une bataille de boules de neige improvisée avec vos collègues ? Vos yeux brillent à la vue du premier flocon ? Alors ces sports d’hiver insolites sont faits pour vous !
Author's Avatar
Le tour du monde des sports d’hiver les plus étranges

Pas facile tous les jours d’être adulte. Entre le boulot, les responsabilités, les transports en commun, les impôts et toutes les petites contrariétés qui rythment notre quotidien, on manque bien souvent d’une heure par-ci par-là pour lire, apprendre une langue, regarder une série, faire du sport… bref, prendre du temps pour soi.

Un peu stressé, l’adulte moderne ? Une chose est sûre : il n’est jamais le dernier quand il s’agit de s’amuser. Il lui suffit de laisser libre cours à son âme d’enfant ! Tandis que les stations de ski font le plein, nous avons collecté quelques-unes des activités sportives hivernales les plus saugrenues pratiquées dans le monde. Et si la plupart d’entre elles ne seront jamais intégrées au programme des Jeux Olympiques, toutes ont en commun un potentiel récréatif infini.

La course de woks

Si les Allemands sont des spécialistes de la luge au niveau olympique, ce sont également des gourmands convaincus : il n’y a qu’à observer la quantité d’échoppes de street food qui bordent les rues des grandes villes d’Allemagne pour s’en convaincre. On ose à peine imaginer le cheminement de pensée qui a poussé Stefan Raab, le créateur de la course de woks, à poser son séant au creux de cette poêle en fonte. Un sport réservé aux plus intrépides : lancé à pleine vitesse, un wok peut facilement atteindre les 100 km/h. De quoi digérer rapidement les nouilles englouties sur le pouce quelques heures plus tôt.

L’acroski

La danse sur skis – ou acroski – aurait pu devenir un sport olympique. Présentée en démonstration lors des JO de 1988 puis de 1992, cette discipline aussi étrange que fascinante partait pourtant sur des bases tout à fait respectables : des chorégraphies courtes et nerveuses, des combinaisons fluo et des chutes. Un sport radicalement visionnaire, dont YouTube se serait probablement délecté. Dommage, il y avait quand même un sacré potentiel de clics.

Le Ice blocking

D’accord… le ice-blocking n’est pas un sport d’hiver à proprement parler : c’est un sport d’hiver qui se pratique en été – ne nous demandez pas pourquoi, c’est comme ça.

La recette est simple. Pour bien pratiquer le ice-blocking – absolument intraduisible en français – il vous faudra :

  • une colline bien verte
  • un bloc de glace bien frais
  • un sens de l’autodérision bien rodé

Vous avez deviné la suite ?

Le kayak de neige

C’est l’un des sports d’hiver les plus en vue du moment. Le kayak de neige consiste, comme son nom l’indique parfaitement, à dévaler les pentes enneigées à bord d’un kayak. Et pour se diriger, c’est comme sur l’eau : il faut pagayer. On serait presque tentés d’essayer, si seulement on trouvait une solution au problème majeur du snow-kayaking : l’inexistence de remontées mécaniques adaptées, et la souffrance du kayakiste contraint de tracter lui même son embarcation en haut des pistes. « Allez courage, plus que 500 mètres ! »

Le hockey sous glace

Si vous avez déjà regardé un match de hockey sur glace, vous savez que c’est un sport sacrément exigeant. Des contacts rugueux ponctués de coups de crosse, des bagarres et même une « prison » : quand on pratique le hockey, on est rarement là pour rigoler. Maintenant, imaginez le même sport, mais pratiqué sous la glace. Oui, c’est un vrai sport. Oui, les joueurs sont en apnée. Eh oui, il s’agit probablement de la discipline la plus dangereuse au monde. Selon le précepte dicté par le baron Pierre de Coubertin, « le plus important est de participer » ; dans le cas du hockey sous glace, ça serait plutôt de finir le match en vie.

Le Yukigassen

Changeons un peu de registre, et revenons à quelque chose d’un peu moins… contraignant. Vous vous souvenez de cette fameuse bataille de neige improvisée l’an dernier sur le parking du bureau ? Les Japonais en un fait un vrai sport, avec un vrai nom, de vraies règles, et un vrai objectif : éviter les boules de neige lancées par l’équipe adverse. Ça s’appelle le Yukigassen, c’est également pratiqué au Québec ainsi que dans les pays scandinaves, et on a qu’une hâte : qu’une Fédération française soit créée d’ici l’hiver prochain, afin de pouvoir vraiment régler leur compte à ces crâneurs de la compta.

Le ballon-balai…

…ou Broomball en anglais. À votre avis, de quel pays peut bien être originaire ce sport aux faux airs de Quidditch-on-ice ?

Dans les faits, le Broomball ressemble énormément au Hockey sur glace. Avec trois différences majeures néanmoins : les joueurs sont équipés de souliers, et doivent envoyer une balle dans le but adverse grâce à… un balai ?! Attendez un instant. Une patinoire et des balais, ça ne vous rappelle pas un autre sport par hasard ?

Snowga (Yoga sur neige)

Après l’effort, le réconfort. Et pour bien apprécier les vertus des disciplines évoquées ci-dessus, rien de tel qu’une bonne séance de Snowga. Comment ? Oui, exactement comme la contraction de Snow et Yoga, bravo ! Et si les adeptes de ce yoga des neiges n’hésitent pas à vanter les bienfaits de quelques étirements après une bonne journée de ski, certains esprits malveillants trouveront toujours le moyen de souligner qu’il s’agit ni plus ni moins d’un prétexte pour faire quelques roulades dans la neige en toute camaraderie. Ce qui n’est pas forcément faux, d’ailleurs.

 

Hiver comme été, apprenez une nouvelle langue

Découvrez Babbel !
Partagez :
Sur le même sujet :