Quelle langue désirez-vous apprendre ?Right Arrow
Apprenez une langue où et quand vous voulez

Au fait, d’où viennent le nom des continents ?

Europe, Afrique, Amérique, Océanie, Antarctique… quelle est l’origine des noms des différents continents du monde ?
Au fait, d’où viennent le nom des continents ?

Les noms de lieux divisent le monde, dans tous les sens du terme. Les humains ont toujours nommé les terres autour d’eux : en général, le nom d’un lieu est choisi soit par le groupe de personnes qui y vit, soit par un colonisateur qui a partagé une terre selon ses vues. Mais nommer un continent, c’est autre chose. Puisqu’ils sont trop vastes pour abriter un groupe unifié de personnes, d’où vient leur nom ? C’est sans doute plus compliqué que vous ne l’imaginez !

Combien y a-t-il de continents ?

Avant d’aborder l’étymologie, il faut définir ce qu’est un continent.  Si votre langue maternelle est le français, on vous a très probablement appris qu’il en existe sept :  l’Afrique, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Antarctique, l’Asie, l’Australie et l’Europe.  C’est ce qu’on enseigne dans les pays anglophones et dans la plupart des pays d’Europe occidentale, mais aussi en Chine, en Inde et aux Philippines. Cela paraît si élémentaire que vous serez peut-être surpris·e de savoir que tout le monde n’est pas d’accord sur l’existence de sept continents !

Un « continent », dans sa définition la plus simple, est une étendue de terre continue. En suivant strictement cette définition, on ne peut pas dire qu’il y a sept continents. Si l’Europe et l’Asie sont divisées par une chaîne de montagnes en effet, elles appartiennent bel et bien à une seule masse continentale. Ainsi, en Europe de l’Est, au Japon et en Russie, on dit qu’il n’y a que six continents : l’Europe et l’Asie ne font qu’un, l’Eurasie. C’est particulièrement logique pour la Russie, qui est à cheval sur les deux continents.

L’Amérique latine et certains autres pays divisent également le monde en six continents, mais c’est parce qu’ils regroupent l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud en un seul, les Amériques.  Après tout, les deux sont continues, même si la largeur des terres se rétrécit en Amérique centrale.

Même dans les continents qui semblent clairement séparés, les frontières peuvent être floues.  L’Asie et l’Afrique, par exemple, sont très étroitement liées au niveau de l’isthme de Suez, qui fait partie de l’Égypte.  Selon certaines définitions, l’Égypte fait partie à la fois de l’Asie et de l’Afrique.  Ainsi, on pourrait même affirmer qu’il n’y a que quatre continents :  l’Afro-Eurasie, les Amériques, l’Antarctique et l’Australie.

L’étymologie des noms des continents

Les noms des continents varient considérablement d’un pays à l’autre, mais ils ont tout de même un point commun : ils ont été choisis par des Européens.  Cela s’explique par d’innombrables raisons historiques, la colonisation des terres et des langues étant la principale. 

L’Europe

Le mot « Europe » est très ancien. Il remonte à la Grèce antique, et sa toute première trace écrite se trouve dans Les Hymnes homériques, une série de trente-trois poèmes anonymes écrits en l’honneur de plusieurs divinités grecques aux alentours du 6e siècle avant Jésus-Christ. Dans l’hymne à Apollon, le poète écrit :

« Telphouse, j’ai résolu de bâtir en ces lieux un temple superbe pour y rendre mes oracles aux mortels. Ils m’immoleront de magnifiques hécatombes et viendront me consulter de tous les lieux de la terre, du fertile Péloponnèse, de l’Europe ou des îles. Je leur ferai connaître à tous un avenir certain et je rendrai des oracles dans ce temple somptueux. »

D’où vient le nom « Europe » ? Ce n’est pas clairement établi.  Les Grecs anciens vénéraient une déesse nommée Europe : il est donc probable que le nom du continent vienne d’elle, mais cela ne nous dit pas pourquoi ce nom a été choisi ni pourquoi cette déesse particulière est devenue la représentante du continent. Une théorie veut que le nom provienne du mot akkadien erebu, qui signifie « placer à l’ouest », car l’Europe était à l’ouest de l’Asie. Une autre théorie plus partagée fait l’hypothèse que le mot « Europe » viendrait de deux mots grecs, eurys (large) et ops (visage), parce que le continent représentait le large visage sur lequel l’humanité marchait.

L’Asie

Le nom du continent « Asie » remonte également à la Grèce antique. La théorie selon laquelle l’Europe viendrait de l’akkadien erebu affirme que « Asie » vient de asu, le mot akkadien pour « se lever », comme le soleil à l’est. Là encore, il n’est pas certain que cette théorie soit fondée. Il est vrai cependant que la division du monde entre Europe et Asie initiée par la Grèce antique est à l’origine de l’idée même de continent. À l’époque, les Grecs anciens n’avaient aucune idée de la taille réelle de l’Europe ou de l’Asie et utilisaient ces termes plus largement qu’aujourd’hui.

L’Afrique

La Grèce antique a divisé le monde en trois parties. Les deux premières sont l’Europe et l’Asie, dont nous avons déjà parlé plus haut. La troisième était la Libye. À l’époque où les Grecs exploraient le monde au-delà de leurs frontières, ce sont les Libyens anciens qui habitaient l’Afrique du Nord. Les Égyptiens étaient également présents, mais les Grecs anciens ont décidé de faire du Nil la ligne de démarcation entre l’Asie et la Libye, de sorte que l’Égypte a été regroupée avec l’Asie dans leur conception du monde.

Le mot « Afrique », comme toutes les étymologies des noms des continents précédentes, a des origines incertaines. La théorie la plus communément acceptée est qu’il viendrait de l’arabe afar, qui signifie « terre ». Le mot est apparu pour la première fois en latin aux alentours du deuxième siècle de notre ère, et a été utilisé par les Romains pour désigner une région spécifique d’Afrique du Nord, où se trouve aujourd’hui la Tunisie. La façon dont ce mot, qui se référait d’abord à une région spécifique, a fini par désigner l’ensemble du continent est encore moins claire que ses origines. Au cours des deux mille dernières années, pour désigner l’Afrique, on utilisait souvent les mots Libye, Éthiopie, Guinée ou Soudan, qui sont tous aujourd’hui des pays d’Afrique.

Le terme « Afrique » n’a commencé à s’imposer qu’au 17e siècle de notre ère, lorsque les explorateurs et colons européens ont commencé à naviguer à travers le monde et à se faire une meilleure idée de la géographie de la planète.  À cette époque, la dénomination des lieux a tourné à la foire d’empoigne, les riches Européens commençant à revendiquer et à diviser les terres, notamment l’Afrique.  Nous ne saurons jamais pourquoi le mot « Afrique » a été choisi pour nommer le continent, mais c’est certainement à cette époque qu’il s’est imposé dans une cartographie largement diffusée, qui a instauré Afrique comme le nom du continent pour les siècles à venir.

L’Amérique du Nord et du Sud

Il y a des humains sur le continent américain depuis des dizaines de milliers d’années, et les différents groupes de peuples indigènes avaient leurs propres noms pour leurs terres avant l’arrivée des Européens. L’un des plus populaires et qui a survécu jusqu’à aujourd’hui est l’île de la Tortue : c’est un nom pour désigner l’Amérique du Nord, qui provient d’un récit de création du monde du peuple lenape.  Les Kunas du Panama et de Colombie appellent les Amériques Abya Yala, « le continent de la vie ». Il existait probablement d’innombrables autres noms, mais l’histoire en a perdu la trace après l’arrivée des Européens, qui ont tué les Amérindiens via la conquête elle-même ou en leur apportant des maladies.

Le choix du mot « Amérique » pour les deux continents (ou un seul) est aussi aléatoire.  Après le voyage de Christophe Colomb vers l’ouest et son retour en Europe, d’autres personnes ont pris l’initiative de découvrir ces terres dont elles ignoraient la présence jusqu’alors. L’un d’entre eux, le marchand italien Amerigo Vespucci, s’est rendu au « Nouveau Monde » en 1501 : il a alors réalisé que Christophe Colomb n’avait pas atteint l’Inde, mais un tout autre continent. Le cartographe allemand Martin Waldseemüller décida d’attribuer le mérite de cette « découverte », qui n’en était pas une, à Vespucci. C’est pourquoi, lorsqu’il dressa sa carte du continent, il les nomma Amérique du Nord et Amérique du Sud, ce qui est une latinisation d’Amerigo.

L’Australie

Depuis au moins le 2e siècle de notre ère, les Romains avaient théorisé l’existence d’un autre continent au sud. Ils l’appelaient terra australis incognita, ou « terre australe inconnue ». La première personne d’Europe à naviguer vers le sud et à trouver une terre qui pourrait correspondre à cette description est l’explorateur néerlandais Willem Janszoon qui s’y est rendu en 1606. Ce n’est que quelques décennies plus tard, en 1644, que le continent a reçu son premier nom : Nouvelle-Hollande.

Comme cela a été le cas en Amérique, cette masse continentale était déjà habitée par de nombreuses peuples.  Et comme pour les Amériques, les explorateurs ont ignoré les peuples autochtones.  Mais finalement, à part quelques régions d’exploration, les Hollandais ne se sont pas beaucoup préoccupés de la Nouvelle-Hollande, et n’ont donc pas réellement essayé de revendiquer le territoire.  C’est dans les années 1770 que l’explorateur britannique James Cook a navigué vers le continent et décidé de revendiquer toute la côte est pour l’Angleterre. 

Au début du 19e siècle, un autre navigateur britannique, Matthew Flinders, a proposé de changer le nom d’au moins la moitié orientale du pays en « Australie », car il croyait, comme beaucoup, qu’il n’y aurait jamais d’autre continent découvert plus au sud. Les Britanniques ont colonisé le continent et, finalement, le nom d’Australie est devenu le nom pour l’ensemble. À l’époque, beaucoup de gens étaient persuadés que l’Australie était le continent le plus au sud du monde :  ils en savaient encore peu !

L’Antarctique

La recherche d’un continent austral s’était étendue sur des siècles. En 1820, soit quelques années après que l’Australie est devenue l’Australie, une expédition russe a repéré l’Antarctique continentale pour la première fois. Quelle ironie ! Les cartographes se sont alors retrouvés dans le pétrin : comment appeler le nouveau continent austral ?

Sur les cartes du 19e siècle, on trouve plusieurs noms différents pour le continent austral, dont « Ultima » et « Antipodea ».  Ce n’est que dans les années 1880 que le cartographe écossais John George Bartholomew a réalisé une carte lui donnant le nom moderne d’Antarctique. Le nom du continent est tiré du mot existant « antarctique », qui désigne toute la région autour du pôle Sud  et provient de la combinaison de « anti » et « arctique ». Le mot « arctique » peut être rapproché du grec arktos, ou « ours ».  Alors, pourquoi l’Arctique a-t-il été nommé d’après un ours ? À cause de la constellation Ursa Major, la Grande Ourse, que l’on peut voir au nord dans le ciel.

Apprenez une nouvelle langue avec Babbel
Thomas Moore Devlin
Thomas a grandi dans la banlieue du Massachusetts et a déménagé à New York parce qu'il voulait vivre dans un endroit qui était exactement l'opposé de sa ville natale. Il a étudié la littérature anglaise et la linguistique à l'Université de New York, mais a passé la plupart de ses études à travailler pour le Washington Square News. Suivez-le sur Twitter.
Thomas a grandi dans la banlieue du Massachusetts et a déménagé à New York parce qu'il voulait vivre dans un endroit qui était exactement l'opposé de sa ville natale. Il a étudié la littérature anglaise et la linguistique à l'Université de New York, mais a passé la plupart de ses études à travailler pour le Washington Square News. Suivez-le sur Twitter.

Sur le même sujet

Une histoire linguistique des grandes villes européennes

Une histoire linguistique des grandes villes européennes

D’où viennent les noms des capitales ? Pourquoi traduit-on certains noms de villes étrangères ? De Lille à Porto en passant par Munich et Moscou, découvrez ce qui se cache derrière la traduction des noms de villes.
Ces villes qui ont changé de nom au fil des siècles

Ces villes qui ont changé de nom au fil des siècles

De la France au Japon en passant par la Russie et la Turquie, certains territoires ne manquent pas d’idées lorsqu’il s’agit de changer de nom. Quels sont les pays et villes qui ont changé de nom ? Babbel vous propose un tour d’horizon !
Les secrets de la DUDH, le document le plus traduit au monde

Les secrets de la DUDH, le document le plus traduit au monde

Quelle valeur a la Déclaration universelle des Droits de l’Homme ? Quelle est la langue de référence pour les traductions de la DUDH ?