Au fait, à quoi servent les expressions idiomatiques ?

Pour maîtriser une langue à la perfection, impossible de faire l’impasse sur les expressions idiomatiques. Ces locutions colorées et imagées contribuent à la richesse linguistique. Voyons ensemble tout le potentiel qu’elles renferment pour faciliter votre apprentissage !
Author's Avatar
Au fait, à quoi servent les expressions idiomatiques ?

Illustrations de Louise Plantin

Les langues sont étonnantes ! Si vous lisez cet article, vous en êtes sûrement déjà convaincus. Pas seulement à cause de leurs sons parfois difficiles à reproduire ou de leurs lettres compliquées à déchiffrer. Ni de leur vocabulaire, leurs déclinaisons ou leurs conjugaisons spécifiques. Parfois, l’étrange d’une langue étrangère surgit quand toutes ces caractéristiques s’unissent pour former des expressions uniques : les fameuses expressions idiomatiques ! Cessons de tourner autour du pot et plongeons-nous dans le vif du sujet.

C’est quoi une expression idiomatique ?

Être au courant, tomber dans les pommes, se tourner les pouces, jeter le bébé avec l’eau du bain… La langue française ne manque pas d’expressions idiomatiques. Ce sont des locutions imagées qui ne doivent pas être prises au sens littéral. La signification de ces groupes de mots ne dépend pas des éléments qui les composent.

 

Si « avoir les yeux plus gros que le ventre » ou encore « prendre ses jambes à son cou » suscitent instantanément des images mentales – un peu à la façon d’un dessin animé – d’autres expressions donnent du fil à retordre, par exemple « mettre les pieds dans le plat » ou « caresser quelqu’un dans le sens du poil ». 

 

Pour comprendre une expression idiomatique, il ne suffit donc pas de comprendre chaque mot individuellement pour saisir le sens général. C’est à la fois toute la beauté et la difficulté des expressions idiomatiques. Alors vaut-il la peine de les apprendre ? Ne cherchez pas midi à quatorze heures, la réponse est « oui » !

5 bonnes raisons d’apprendre les expressions idiomatiques

1. Ne pas apprendre mot à mot

Les expressions idiomatiques sont souvent propres à une langue. Elles ne peuvent pas faire l’objet d’une traduction mot à mot d’une langue vers une autre. Faire l’effort de les apprendre vous permettra d’éviter de nombreux contresens. Ainsi, un Français en quête de chance voudra toucher du bois quand un Italien préférera toucher du fer (toccare ferro). De même, I am blue (« je suis bleu ») en anglais signifie « j’ai le cafard ». Rien à voir avec l’allemand ich bin blau qui veut dire « je suis bourré ».

2. Mieux comprendre son interlocuteur

Les expressions idiomatiques sont absolument partout. Dans le milieu professionnel, dans les conversations entre amis, dans les films, les livres… On pense souvent à tort qu’elles ne concernent que le registre familier. En réalité, elles touchent tous les registres de langue. Les locuteurs natifs maniant généralement inconsciemment les expressions idiomatiques, il est indispensable de les connaître pour ne pas perdre son latin.

Connaitre les expressions idiomatiques vous permettra de mieux comprendre votre interlocuteur.
Connaître les expressions idiomatiques vous permettra de mieux comprendre vos interlocuteurs – Louise Plantin

3. Franchir l’étape ultime de l’apprentissage

Mettons les points sur les i ! Les expressions idiomatiques ne sont pas une priorité pour quelqu’un qui commence à apprendre une langue. En revanche, à terme, elles sont essentielles pour celles et ceux qui souhaitent la parler couramment, voire passer pour des locuteurs natifs. En plus de comprendre ces expressions, il s’agit alors de savoir les utiliser soi-même. Personne ne dit que vous franchirez cette étape les doigts dans le nez, mais le jeu en vaut la chandelle.

4. Approcher la culture d’un pays

Une expression idiomatique n’est pas forcément le fruit du hasard. Par exemple, la célèbre locution française « revenir à ses moutons » est tirée de La Farce de Maître Pathelin, une pièce de théâtre du XVe siècle. Dans une scène, un marchand se retrouve au tribunal pour un vol de draps et de moutons dont il a fait l’objet. Alors qu’il mélange les deux affaires et évoque les draps au lieu des moutons, le juge s’exclame : « Revenons à nos moutons ! » Par ailleurs, il est intéressant de noter que l’histoire a laissé des traces dans certaines locutions. C’est ainsi que les Français filent à l’anglaise quand les Anglais filent à la française (to take the French leave).

5. Apprécier la poésie d’une langue

Enfin, par les images, les situations, la beauté, voire le comique ou le burlesque qu’elles transmettent, les expressions idiomatiques sont poétiques. Et quoi de mieux qu’un peu de poésie pour se motiver à apprendre une langue ?

Petit tour du monde des expressions idiomatiques

Les expressions idiomatiques sont présentes dans toutes les langues du monde. Quelle que soit celle que vous choisissez d’apprendre, vous n’y échapperez pas !

 

🇬🇧Anglais

– To push up daisies (« pousser les marguerites ») = être mort  – équivalent français : manger les pissenlits par la racine

– To rain cats and dogs (« pleuvoir des chats et des chiens ») = pleuvoir beaucoup – équivalent français : pleuvoir des cordes

– Once in a blue moon (« à chaque lune bleue ») = rarement – équivalent français : tous les 36 du mois

 

🇩🇪Allemand

– Nur Bahnhof verstehen (« ne comprendre que gare ») = ne rien comprendre – équivalent français : C’est du chinois

– Die Daumen drücken (« presser les pouces ») = souhaiter la réussite – équivalent français : croiser les doigts

– Nicht alle Tassen im Schrank haben (« ne pas avoir toutes les tasses dans l’armoire ») = être un peu fou, dérangé mentalement – équivalent français : avoir une araignée au plafond

 

🇮🇹Italien

– Non avere peli sulla lingua (« ne pas avoir de poil sur la langue ») = parler franchement, sans détour – équivalent français : ne pas mâcher ses mots

– Essere in stato interessante (« être dans un état intéressant ») = être enceinte – équivalent français : avoir un polichinelle dans le tiroir

– Essere al verde (« être au vert ») = ne pas avoir d’argent – équivalent français : être dans le rouge

 

🇷🇺Russe

– Знать как свои пять пальцев (« connaître comme ses cinq doigts ») = bien connaître – équivalent français : connaître comme sa poche

– Не гони лошадей! (« ne presse pas les chevaux ! ») = ralentis, prends ton temps – équivalent français : il n’y a pas le feu au lac

– Взять себя в руки = se prendre en main – exactement comme en français !

Libre à vous de retenir les expressions qui vous amusent le plus ou d’en apprendre d’autres. Vous avez carte blanche !

Quelle langue désirez-vous apprendre ?