Comment transmettre le goût de sa langue natale à ses petits-enfants pendant les vacances ?

Vous avez la chance de maîtriser une langue natale autre que le français ? Sachez-le : c’est aussi une chance pour vos petits-enfants !
Author's Avatar
Comment transmettre le goût de sa langue natale à ses petits-enfants pendant les vacances ?

Illustrations de Lucille Duchêne

Quel plaisir d’accueillir ses petits-enfants pendant les vacances ! Pour les grands-parents, ces quelques semaines de vacances sont souvent l’occasion de passer des moments privilégiés avec la nouvelle génération. L’occasion idéale de leur raconter l’histoire passionnante de vos aïeuls communs. Voici quelques conseils pour faire découvrir vos origines à vos petits-enfants pendant les vacances et les familiariser avec la langue natale de vos ancêtres.

Les enfants ont des prédispositions pour l’apprentissage des langues

C’est un fait : un enfant qui évolue dans une famille où l’on parle plusieurs langues développera des compétences qui seront un réel atout professionnel et personnel. Très tôt, l’enfant peut se familiariser à des sonorités différentes, des logiques grammaticales diverses et des intonations multiples.  De récentes études ont démontré qu’apprendre deux voire trois langues durant son enfance ne provoquait aucun trouble du langage.

Cet apprentissage multiple développe au contraire l’élasticité du cerveau et sa capacité à traiter des informations diverses. Pour de meilleurs résultats, l’apprentissage d’une langue étrangère peut commencer dès la naissance, voire même avant. Les parents comme les grands-parents ont donc un rôle majeur à jouer, surtout s’ils ont la chance d’avoir une langue natale différente du français. En suivant nos conseils, vos petits-enfants pourraient bien se prendre de passion pour cette langue. Voici quelques astuces pour bien vous y prendre !

La cuisine : un excellent moyen de sensibiliser vos petits-enfants à votre langue natale pendant les vacances

Apprenez le nom des plats dans votre langue natale

Pour transmettre le goût d’une langue à ses petits-enfants, il faut en premier lieu stimuler leur curiosité quant à leurs cultures d’origine. Et pour cela… rien de tel qu’un bon plat typique ! La cuisine fait partie de ces héritages culturels qui se transmettent de génération en génération. Il s’agit d’un marqueur identitaire, d’un ciment culturel qui pousse à la découverte d’une culture, d’une région ou d’une langue. Au-delà du moment de convivialité qu’elle annonce, la cuisine permet de faire découvrir des produits propres à votre région d’origine, de raconter l’histoire de tel ou tel plat, d’évoquer les habitudes alimentaires ou les méthodes de préparation propres à votre pays d’origine. Pendant les vacances, n’hésitez pas à préparer des plats en compagnie de vos petits-enfants, à leur apprendre la recette, à leur faire goûter et sentir vos préparations pour stimuler leur intérêt.

Autre avantage : la cuisine permet également de sensibiliser les enfants à l’intonation d’une langue et à son vocabulaireLes plats typiques ou les préparations culinaires restent souvent associés aux cultures qui les ont vus naître. En général, ces termes ne trouvent pas de traduction dans d’autres langues. À titre d’exemple, en France, en Angleterre ou au Vietnam, un bò bún restera un bò bún !. En Espagne comme ailleurs, une paella reste une paella. N’hésitez pas à énoncer le nom des fruits et des légumes préparés et traduisez-les dans la langue si besoin. Le fait de prononcer des termes et des mots issus de votre langue d’origine pendant les vacances leur permettra de travailler la prononciation et de mieux comprendre la façon dont les mots se composent.

Des contes et des histoires pour stimuler l’imagination de vos petits-enfants

Autre façon de cultiver l’intérêt de vos petits-enfants pour votre langue natale : leur raconter des histoires ! Les contes pour enfants ne servent pas seulement à les endormir. Cela permet de stimuler leur imagination, de les projeter au cœur d’une civilisation ou de leur faire découvrir la géographie d’un pays. Essayez de vous rappeler des histoires qu’on vous racontait lorsque vous étiez enfants, essayez de dénicher des contes propres à votre pays d’origine.

Le conte est un excellent moyen de faire découvrir de nouveaux termes et d’apprivoiser de nouvelles traductions. Vous êtes originaires d’Allemagne ? Pourquoi ne pas évoquer les contes des frères Grimm tels que Cendrillon, Blanche-Neige ou Tom Pouce ? Vos racines sont Marocaines ? Racontez les grands contes traditionnels marocains tels Mahboul le sage ou La reine de la vérité. Vous pouvez même essayer de mélanger des mots en arabe et en français pour faciliter la compréhension à vos petits-enfants.

Au-delà des bienfaits éducatifs et culturels, les contes et les histoires permettent aux enfants d’acquérir des comportements humains responsables en discernant le bon du mauvais, le vrai du faux. Très souvent, les contes soulignent une morale bienveillante qui les aidera lorsqu’ils seront seuls ou devront faire face au danger. Si vous n’avez pas le temps de partager des contes avec vos petits-enfants ou que vous n’en connaissez aucun, vous pouvez toujours leur faire écouter des fables audio, qu’elles soient entièrement dans votre langue d’origine ou qu’elles soient racontées en français.

Quiz, devinettes : organiser des petits jeux autour de la langue

Encore pointé du doigt par le corps éducatif il y a quelques années, l’apprentissage par le jeu est un concept aujourd’hui parfaitement intégré dans les sciences éducatives. Peu importe l’âge ou l’intérêt de vos petits-enfants pour votre langue d’origine, ils peuvent acquérir de solides compétences et de bons réflexes linguistiques de façon ludique. Dans la vie quotidienne, vous pouvez envisager d’organiser des quiz sur la signification de tel ou tel mot issu de votre langue natale.

Vous pouvez entamer une partie de Scrabble dans votre langue natale ou organiser un petit jeu autour de la traduction de tel ou tel objet. Le champ des possibles est vaste ! La seule limite sera celle de votre imagination. N’hésitez pas à varier régulièrement les jeux autour de votre langue et proposez-leur des récompenses en cas de bonne réponse ou de victoires. Sur Internet, il existe aussi toute une palette de jeux éducatifs articulés autour de l’apprentissage des langues. N’hésitez pas à vous en servir pendant les vacances !

Pendant les vacances, sensibilisez vos enfants et petits-enfants aux langues étrangères grâce aux jeux !
Pendant les vacances, sensibilisez vos enfants et petits-enfants aux langues étrangères grâce aux jeux !

S’agissant des erreurs commises par vos petits-enfants, les corrections doivent toujours se faire en douceur avec la volonté de ne jamais punir vos petits-enfants pour une erreur commise. Soyez pédagogues, faites-les répéter et apportez-leur des précisions pour faciliter la compréhension. L’apprentissage d’une langue est avant tout une histoire d’affect et de souvenirs. Plus les souvenirs et les marqueurs laissés par une langue seront positifs, plus vos petits-enfants seront à même d’approfondir leur apprentissage.

Faites parler votre instinct, soyez naturels

Il est tout à fait normal de s’exprimer instinctivement dans sa langue d’origine ! L’esprit est toujours plus à l’aise avec la langue qui l’a façonné. De fait, lorsque des termes français vous échappent ou que vous ne savez tout simplement pas comment exprimer une pensée en français, dites-le dans votre langue d’origine. Bien entendu, faites-en la traduction auprès de vos petits-enfants et demandez-leur de prononcer les termes qu’ils ne connaissent pas encore. En général, la langue natale revient vite dans le cas d’une situation stressante, angoissante ou au contraire très émouvante. L’émotion fait naturellement réapparaître les réflexes « linguistiques » issus de sa petite enfance. Ce procédé est parfaitement naturel et contribue à partager avec vos petits-enfants une double culture qui leur sera bénéfique pour la suite.

Transmettre le goût d’une langue natale à ses petits-enfants n’est pas si facile puisqu’il faut nécessairement une langue commune pour asseoir des explications et en favoriser l’apprentissage. Au final, et quel que soit les efforts engagés, seul l’enfant pourra décider ou non d’améliorer ses connaissances autour d’une langue qu’il peut juger « inintéressante » au regard du contexte dans lequel il évolue. Gardez toujours à l’esprit que l’objectif principal n’est pas de transformer vos petits-enfants en parfaits bilingues mais de diriger leur intérêt vers votre culture d’origine et de stimuler leur curiosité pour votre langue.

Parlez avec vos petits-enfants comme vous en avez toujours rêvé
Cliquez ici pour commencer
Quelle langue désirez-vous apprendre ?