9 expressions à connaître pour travailler en Allemagne

Oubliez les clichés sur la rudesse de l’allemand et son manque de poésie. Voici 9 expressions originales à utiliser en réunion avec des collègues, au téléphone avec des clients, en déplacement ou dans des e-mails pour paraître plus naturel !
Author's Avatar
9 expressions à connaître pour travailler en Allemagne

Pas d’humour, les Allemands ? C’est en tout cas ce que veulent nous faire croire les clichés. C’est en travaillant à Francfort que j’ai pu constater que la réalité était tout autre. Fraîchement débarqué au pied des gratte-ciel de Mainhattan, avec pour bagage mon niveau scolaire d’allemand LV2 et quelques mois de Praktikum (stage) à Vienne, en Autriche, j’ai découvert une facette insoupçonnée de l’Allemagne… et de sa langue !

Au pays du Gleitzeit (horaires de travail flexibles) et du généreux Elternzeit (congé parental), j’avais encore beaucoup à apprendre sur les Allemands. En particulier, leur façon de communiquer au bureau. Oubliez les préjugés ! Voici 9 expressions idiomatiques allemandes courantes et pertinentes à utiliser lorsqu’on souhaite travailler en Allemagne.

1. „Ich bin gespannt!“

Traduction : Je suis curieux·se/impatient·e (de voir ça).

Commençons avec une expression allemande pleine d’optimisme. Qu’il s’agisse d’un projet en développement, d’une réunion à venir ou du lancement d’un nouveau produit, rien ne vaut un „ich bin gespannt!“ appuyé d’un sourire franc pour diffuser de la bonne humeur.

Dans la même famille de mots, on trouve l’adjectif spannend (passionnant, fascinant, exaltant) pour évoquer ses missions avec effusion.

2. „Das macht richtig Spaß !“

Traduction : C’est amusant/sympa !

Une expression essentielle pour transmettre l’amour pour votre poste et parler de l’intérêt que vous portez à vos tâches au quotidien. Peut aussi être utile lors d’un entretien, afin de convaincre le chargé de recrutement que cet emploi est fait pour vous et que vous n’êtes pas du genre à vous lasser. Avec ou sans ironie.

3. „Da bin ich vollkommen bei Ihnen/dir !“

Traduction : Je suis entièrement d’accord avec vous/toi !

Vous vous souvenez de l’expression « ich bin einverstanden » pour exprimer votre accord ? Il est temps d’oublier ce que votre professeur d’allemand vous a appris ! C’est simple : l’expression ne vous sera d’aucune utilité si vous travaillez en Allemagne.

Remplacez là plutôt cette troisième formule (et son dérivé „ich bin bei Ihnen/dir !“), bien plus naturelle. Et si vous voulez nuancer votre propos, il vous suffit d’ajouter un „aber“ (qui signifie je suis d’accord, mais…). Après tout, l’Allemagne est réputée pour sa « Kompromisskultur » (culture du compromis).

4. „Macht das Sinn ?

Traduction : Ça a un sens/un intérêt ?

Autrement dit : « Tu en penses quoi ? Tu trouves ça logique ? ». Une autre expression caractéristique de la culture allemande du compromis et de la tendance à confronter ses avis. „Das macht keinen Sinn“ ou au contraire „Das mach doch schon Sinn“ : choisissez une réponse et ouvrez le débat.

5. Damit kann ich leben

Traduction : Ça me va, ça ne me dérange pas.

Littéralement, « Je peux vivre avec ». En français, on dira aussi « ça ne m’empêchera pas de vivre ». Une formule très pratique pour montrer son indifférence face à une situation et relativiser. Kein Stress, tout va bien !

6. Das ist mir Wurst

Traduction : Je n’en ai rien à faire, ça m’est égal.

Wurst signifiant saucisse, cette expression veut littéralement dire « ça m’est saucisse ». Une version plus familière de la précédente, à ne pas utiliser avec tout le monde. Dans un contexte informel entre collègues que vous connaissez bien, n’hésitez pas à vous exclamer „die ganze Geschichte ist mir völlig Wurst!“.

Notez que dans le sud de l’Allemagne, on utilise plus souvent le mot „Wurscht“. La locution serait née de l’esprit des bouchers qui indifférents aux restes de cochon ont l’habitude d’en faire… des saucisses ! Un bel exemple d’expression idiomatique imagée, donc.

7. Ich habe keinen Bock!

Traduction : J’en ai marre ! Je ne suis pas motivé·e !

Travailler en Allemagne ne signifie pas que vous allez devoir travailler obligatoirement 90 heures par semaine. En fait, le rythme allemand est beaucoup plus léger – leichter – que sa réputation. En particulier le lundi matin ou le vendredi après-midi, à l’approche du week-end.

Un e-mail urgent à traiter ou un client qui appelle au moment de partir, il n’en faut pas plus pour s’écrier „ich habe keinen Bock mehr!“. Après la saucisse, cette expression évoque en fait l’autre incontournable gastronomique du pays : la bièredas Bier – dont der Bock est synonyme. Ne plus avoir de bière serait donc signe de démotivation ?

Pas du tout ! L’origine de cette expression vient en fait du… romani. En effet, en romani (à ne pas confondre avec le roumain), bokhajlem signifie « avoir faim ». En Allemagne, on exprime donc son absence de motivation au travail et l’envie de rentrer chez soi comme les enfants qui disent ne pas avoir faim pour ne pas passer à table et continuer à jouer !

8. Ich habe keine Bauchschmerzen“

Traduction : Je ne me fais pas de souci.

Ce mot-valise (Bauch signifie « ventre » et Schmerzen « douleurs ») typiquement allemand s’entend aussi bien au sens propre qu’au sens figuré. Un peu comme « se faire de la bile » en français. Parfait pour rassurer un client inquiet !

9. Ich habe ein gutes/schlechtes Bauchgefühl“

Traduction : Jai un bon/mauvais pressentiment.

Un autre mot-valise, toujours dans le champ lexical digestif. Celui-ci est parfait pour vous aider à communiquer votre intuition en toute spontanéité. Oui, les Allemands aussi sont spontan (spontanés) et suivent leurs émotions !

N’oublions pas le pouvoir des tics de langage ! Citons-en 5 indispensables quand on travaille en Allemagne :

  • Alles klar ! (OK, ça marche, entendu)
  • Echt ? (Vraiment ? Sérieux ?)
  • Keine Ahnung! (aucune idée, je n’en sais rien)
  • Das stimmt ! (c’est vrai, c’est exact, je suis d’accord)
  • Genau (exactement, précisément, c’est ça)
Parlez allemand comme vous en avez toujours rêvé
Découvrir Babbel
Quelle langue désirez-vous apprendre ?