Visiter Berlin… en seulement 24 heures !

Berlin est une ville ouverte sur le monde, et ses portes ne se referment jamais. Mais comment profiter des atouts d’une capitale aussi riche et généreuse… en seulement une journée ? Voici nos conseils pour visiter Berlin en 24 heures. Ne perdons pas de temps, le compte à rebours est lancé !
Author's Avatar

J’ai vécu deux belles années à Berlin. J’ai consacré énormément de temps à explorer la ville, et j’y ai appris beaucoup de choses : sur moi-même, sur les autres, sur la liberté et sur le savoir-vivre ensemble. Qu’on soit jeunes ou vieux, qu’on soit Allemands, Angolais ou Indonésiens, femmes, hommes ou transgenres : visiter Berlin en 1 jour, c’est l’occasion de découvrir une ville ouverte sur le monde, dont les portes ne se referment jamais. 

Visiter Berlin, c’est avant tout plonger dans la richesse de son histoire. La capitale fédérale allemande a conservé, reconstruit et restauré plusieurs de ses monuments emblématiques : la porte de Brandebourg (Brandenburger Tor), le parlement (Bundestag), l’église du Souvenir (Kaiser-Wilhelm-Gedächtniskirche), la East Side Gallery… Lorsqu’on visite Berlin pour la première fois, ces lieux sont incontournables : tous sont le témoin d’un passé tourmenté, d’une liberté chérie et d’un besoin irrépressible de se souvenir. Sillonner la ville de monument en monument est une excellente manière de comprendre pourquoi Berlin est devenue l’une des capitales les plus cosmopolites du monde.

On me demande souvent si Berlin me manque et quels seraient les lieux que j’aimerais revoir si je pouvais y retourner rien qu’une journée. Où aller respirer cet air de liberté incomparable ? Comment ressentir l’extase berlinoise le temps d’une journée ?

Nous avons 24 petites heures pour visiter Berlin, une capitale fabuleusement riche et généreuse. Ne perdons pas de temps, le compte à rebours est lancé !

Berlin, 10 h du matin

Bien arrivés sur le tarmac de l’emblématique aéroport de Schönefeld, nous empruntons la navette qui nous emmène directement au centre névralgique de l’ancien Berlin-Est : Alexanderplatz. Érigée en 1969, la Fernsehturm – la tour de télévision – est devenue le symbole iconique de la silhouette berlinoise. À première vue, la place ne présente pourtant pas d’intérêt majeur : des grands magasins, des tramways, des bâtiments tout en hauteur.

Mais ne vous fiez pas à son apparence morose : c’est l’un des symboles de l’histoire mouvementée de Berlin… et également un excellent point de départ pour commencer notre journée. Profitons-en pour louer des vélos : pour avoir une chance de visiter Berlin en 1 jour, rien de tel que de se déplacer à deux roues ! 

Passer par l'impressionnante Frankfurter Tor, un passage obligé lorsqu'on visite Berlin en 1 jour

À l’est toute ! Nous empruntons d’abord l’un des axes principaux de Berlin : la très intimidante Karl-Marx-Allee. Reflet rectiligne de l’architecture communiste, elle impressionne par sa longueur : ses 2,6 km font d’elle la plus grande avenue du pays ! Au loin, on aperçoit Frankfurter Tor (la porte de Francfort), dominée par deux belles tours – elles aussi vestiges de la RDA. Arrivés là, nous prenons à droite et empruntons les petites rues du quartier de Friedrichshain.

Connu dans les années 90 pour son ambiance alternative, c’était alors le quartier préféré des artistes et des étudiants. Aujourd’hui, Friedrichshain est rattrapé par la gentrification : les prix des loyers augmentent, le quartier se transforme et de nouveaux habitants y élisent domicile.

En visitant Berlin en 1 jour, on découvre une ville en pleine transformation

« Je me souviens qu’en arrivant à Berlin, mon appartement situé sur Boxhagener Strasse donnait sur un terrain vague abandonné. Six mois plus tard, des palissades sont apparues, une pelleteuse est arrivée. Puis un matin, au réveil, je découvre le tag suivant : Fight gentrification (Combattons la gentrification). Aujourd’hui, je ne reconnais plus la rue : une dizaine d’immeubles flambants neufs occupent tout l’espace. C’est une histoire qui est arrivée à plus d’un Berlinois. »

Berlin, le midi

Nous voilà justement arrivés sur Boxhagener Platz, la place centrale de ce quartier. Bars, cafés, restaurants, boutiques : ici, il y en a pour tous les goûts. Il est temps de s’assoir en terrasse pour découvrir les spécialités culinaires berlinoises. À vous de choisir :

  • Vous pouvez opter pour la traditionnelle currywurst.  Une saucisse, une bonne dose de ketchup et une pincée de curry : les Berlinois les aiment à toute heure, dans toutes les situations.
  • La seconde option du cru, c’est le döner kebab. Saviez-vous que c’est ici, à Berlin, que le kebab est né dans les années 70 ? Vous pouvez me croire sur parole, ces kebabs-là n’ont rien à voir avec leurs cousins français. Légumes grillés, viande parfaitement cuite, petites pommes de terre : le fastfood le plus connu au monde est ici élevé au rang d’institution. Certains sont même prêts à faire la queue pendant des heures pour déguster le plus fameux d’entre tous : le Mustafa’s Gemüse Kebap.

Berlin, début d’après-midi

Quoi de mieux qu’une petite sieste après ce copieux déjeuner ? Soit, mais pas sans reprendre d’abord les vélos. C’est non seulement très bon pour notre digestion, mais c’est surtout un bon prétexte pour rejoindre les quartiers de Kreuzberg et de Neukölln. Le vélo est une évidence pour visiter Berlin en 1 jour. C’est le moyen de transport le plus rapide et le plus agréable : il y a des pistes cyclables presque partout, pour la plupart bien sécurisées.

L'iconique Oberbaumsbrücke, incontournable lorsqu'on visite Berlin

« En venant de Friedrichshain, le plus simple est d’emprunter le majestueux pont rouge Oberbaumbrücke. C’est probablement le pont le plus emblématique de la ville. Il permet d’enjamber la Spree, la rivière qui traverse Berlin de part en part, pour passer de Friedrichshain à Kreuzberg. C’est aussi l’occasion d’apercevoir une portion de l’East Side Gallery, l’un des derniers vestiges du mur de Berlin. »

 

Vous n’avez rien remarqué ? Nous sommes passés du côté ouest de la ville ! Nous commençons par longer le Landwehrkanal. Comme son nom ne l’indique pas vraiment, c’est en quelque sorte le petit frère de la Spree, sur lequel les petits bateaux de croisière promènent les touristes. On y croise également de drôles de barques, des bateaux pneumatiques et surtout un sacré nombre de cygnes pas toujours très amicaux. C’est sur sa rive que s’installe chaque semaine le très coloré marché turc de Maybachufer. Connu pour ses bas prix et sa bonne ambiance, c’est un lieu incontournable du quartier.

Nous voici arrivés à la frontière du quartier de Neukölln. Cap au sud, vers le Tempelhofer Feld. Mais quel est donc cet immense terrain qui s’étend à perte de vue ? Vous ne rêvez pas : il s’agit bel et bien de l’ancien aéroport de la ville. Il est notamment célèbre pour avoir été le théâtre du pont aérien mis en place pour ravitailler la ville entre 1948 et 1949.

Si vous visitez Berlin l'été, foncez profiter du coucher de soleil sur Tempelhof

Aujourd’hui, ce sont pas moins de 386 hectares de terrain qui sont désormais à disposition des Berlinois. Il y en a pour tous les goûts : course à pied, char à voile, cerf-volant, vélo, roller, skate. C’est aussi le lieu idéal pour un barbecue, un pique-nique… ou tout simplement un petit roupillon. Et c’est d’ailleurs ce que nous allons faire, car je vous l’annonce dès maintenant : nous ne dormirons pas cette nuit !

Berlin, début de soirée

Le soleil commence à décliner sur Tempelhofer Feld, tout comme notre énergie. Il va être temps d’aller grignoter un bout. Cette fois-ci, prenons le U-Bahn – le métro berlinois – pour remonter au nord de Berlin. Direction Prenzlauer Berg avec une seule idée en tête : manger une gaufre chocolat-amandes au café Kauf Dich Glücklich. Passage obligé lorsqu’on visite  Berlin !

Prenzlauer Berg, c’est le quartier familial par excellence, mais aussi un des meilleurs endroits de la ville pour flâner. Quel plaisir de se promener entre les charmantes petites boutiques et les terrasses fleuries un dimanche ensoleillé !

Visiter Berlin un dimanche et profitez du célèbre karaoke du Mauer Park

« Autre lieu incontournable berlinois : le marché aux puces du Mauerpark !

C’est l’un des lieux emblématiques des week-ends berlinois. Entre les innombrables babioles, les talentueux artistes de rues démontrent leurs talents librement et les nombreux stands, on a l’impression de participer à un festival permanent.

J’y ai passé des dizaines de dimanches, sans jamais oser me lancer sur la scène aménagée du karaoké en plein air ! »

Alors cette gaufre ? Pas mauvaise, non ? Bon, ce n’est pas tout ça mais il est déjà 18 heures. Nous avons visité Berlin de jour : préparons-nous pour la nuit berlinoise ! Savez-vous pourquoi Berlin est encore considérée comme la capitale de la musique électronique ? Dans les années 70, l’école de Berlin (Berliner Schule) fut l’un des porte-drapeaux de l’émergence du mouvement électro, avant de devenir l’un des céments de la contreculture berlinoise post-réunification. Friches industrielles et terrains vagues en ruine laissèrent place à de nombreux clubs – on en dénombrait environ 300 au milieu des années 90. Et ici, pas d’heure de fermeture, la fête berlinoise ne connait pas de fin !Même si vous n'avez que 24 heures pour visiter Berlin, prenez le temps d'observer ses murs et ses façades

 

« Il faut dire que le cadre offert par Berlin au sortir de la guerre froide laissa une place importante à l’imagination. Et de l’imagination, Berlin n’en manque pas. »

 

 

Mais revenons à nos moutons, et commençons par nous offrir une petite bière. Pour cette fois, marquons le coup et allons au Prater puisque nous sommes juste à côté. Le Prater, c’est le plus ancien Biergarten de la ville. Il s’agit en fait d’un grand jardin où viennent s’attabler des groupes d’amis. L’illustration même de la convivialité allemande ! Ici, tout le monde est bienvenu, et la pinte est de rigueur. Toute autre taille de verre attirera sans nul doute le sourire moqueur du serveur. Vous voici prévenus ! 

Berlin, la nuit

Au bout de la deuxième pinte, la nuit est déjà tombée. Eh oui : bien que située sur le même fuseau horaire que la France, Berlin est bien plus à l’est ! La bière aidant, nous nous sommes fait de nouveaux amis et avons décidé de continuer la soirée tous ensemble. Le moment de goûter le Club Mate : un soda typiquement allemand qui est en train de conquérir le monde ! 

Les Spätis de Berlin, passage obligé de tous visiteurs

 

« Souvent, avec mes amis, nous allions chercher quelques bières au Späti (de Spätkauf qui signifie littéralement achat tardif en français.) Ces petites échoppes ouvertes souvent toute la nuit offrent la possibilité de s’installer avec ses amis sur une petite table, autour d’une bière. C’est un endroit très convivial et emblématique du Berlin nocturne. »

 

Il est 3 heures du matin, il ne faut plus trainer pour aller en club. En temps normal, nous n’aurions pas à nous presser : ici, la fête peut durer jusqu’au lundi. Mais notre avion est à 10 heures… Ni une ni deux, nous filons vers Ostbahnhof, la station la plus proche des clubs mythiques berlinois. Katerblau ? Berghain ? Watergate ? Trésor ?

Nous optons pour le Kater, l’un des plus anciens clubs de la ville. Idéal quand il fait beau, puisqu’il permet quasiment de faire la fête les pieds dans la Spree… en attendant de profiter du lever de soleil. Attention : il est parfois compliqué de passer la redoutable épreuve du vigile. Les critères d’entrée en club font partie des secrets les mieux gardés de Berlin. Prenez votre air le plus sérieux – mais serein – possible, et n’oubliez pas d’apposer un petit sticker sur l’ appareil photo de votre téléphone. C’est obligatoire dans tous les lieux de fête de la ville !

Berlin, au petit matin

Notre conseil : visiter Berlin au petit matin

« Déjà le matin. Comme à chaque fois que je viens, le temps semble s’être arrêté. Qu’il fasse jour, nuit, chaud ou froid, que ce soit en solo ou avec ses amis, la magie berlinoise continue d’opérer. Nous avons dansé sans nous arrêter, pendant des heures. Mais tout à une fin : il est temps de rebrousser chemin. »

 

Nous voilà sur le quai du S-Bahn à Ostbahnhof : nos oreilles sifflent encore tandis que les courbatures et la fatigue gagnent nos jambes alourdies par la danse. Mais nous sourions jusqu’aux oreilles. C’est le moment parfait pour faire un détour par le Photoautomat, le témoin privilégié des soirées réussies. Clic-clac, quatre clichés en noir et blanc sortent de la cabine. Il est plus que temps d’aller attraper notre avion. 

Voilà, je vous ai raconté mes 24 heures berlinoises, celles que je rêve de revivre à chaque fois que je pense à l’énergie folle qui se dégage de cette ville. Mais n’importe quel·le Berlinois·e vous racontera probablement une histoire différente. C’est sans doute ça, la magie de Berlin : une capitale européenne où on est libres de vivre comme on l’entend, ne serait-ce qu’une journée. Alors si vous aviez la possibilité de visiter Berlin en 1 jour, seriez-vous prêts à vivre vos propres aventures ?

Crédits photo : Aline Franconnet

Parlez allemand comme vous l'avez toujours rêvé
Découvrez Babbel
Quelle langue désirez-vous apprendre ?