10 fautes d’orthographe en espagnol à éviter absolument !

Quelles sont les principales fautes d’orthographe en espagnol, et comment les éviter ? Découvrez nos astuces pour ne plus jamais vous tromper.
10 fautes d’orthographe en espagnol à éviter absolument !

L’apprentissage d’une langue comme l’espagnol est une expérience toujours gratifiante. Découvrir un vocabulaire nouveau offre des perspectives incroyables sur le monde hispanophone, tandis que l’apprentissage de la conjugaison des différents verbes espagnols permet d’exprimer rapidement ses idées. Mais la pratique orale à ceci de particulier qu’elle contourne un écueil commun à toutes les langues : l’orthographe. Pas d’inquiétude à avoir pour autant : la maîtrise de l’orthographe en espagnol est un but tout à fait accessible ! Pour vous aider à progresser, nous allons nous intéresser aux 10 fautes d’orthographe les plus courantes en espagnol… et vous donner quelques conseils pour ne pas tomber dans le piège !

Les dix principales fautes d’orthographe en espagnol :

1. Le préfixe super-

À l’instar du français, le préfixe super– est l’un des plus utilisés par les millennials espagnols.  Si quelque chose est ennuyant comme la mort, c’est superaburrido. Et à l’inverse, quand quelque chose est génial, está superbién.. Si ça nous laisse sans voix, c’est superfuerte. Et, dernier exemple, vous êtes vous aussi peut-être superfan d’une série télévisée

Ce préfixe s’écrit toujours de la même manière : attaché au mot qu’il précède, sans accent, trait d’union ou espace entre les deux. L’accent n’est ajouté que lorsque l’on parle du supermarché :  « Voy al súper. » (Je vais au supermarché)

2. Solo ou sólo ?

Autrefois orthographié sólo (seulement, seul), solo n’a désormais plus besoin d’accent : pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? La Real Academia Española en a décidé ainsi depuis 2010. Il en va de même pour les démonstratifs ese, este ou aquel ont également perdu leur accent depuis cette réforme majeure de l’orthographe en espagnol.

3.ou tu ?

Peut-être avez-vous déjà eu l’occasion de regarder vos séries préférées en version… espagnole ? Si c’est le cas, alors vous connaissez probablement cet épisode de la version hispanophone de « Friends » dans lequel Ross l’explique très bien :  « Tú, cuando va acentuado, es un pronombre. Y si va sin acento es un posesivo. » (Quand prend un accent, c’est un pronom, et sans accent, c’est un possessif.) Autrement dit, , avec l’accent, désigne la personne avec qui on parle, alors que tu, sans accent, fait référence à quelque chose qui est spécifique à cette personne ou qui lui appartient. Exemple :  « ¿Tú vas en metro o en tu bici? » (Tu prends le métro ou ton vélo ?)

4.ou si ?

Dans quel cas doit on écrire ou si ? Voici l’une des règles d’orthographe en espagnol les plus indétectables à l’oral… mais qui prend tout son sens à l’écrit. Lorsqu’il s’agit d’une conjonction, comme dans « Si fuera rica… » (Si j’étais riche…) ou lorsqu’il fait référence à la note de musique, si n’a pas d’accent. S’il s’agit d’un pronom personnel, comme dans « A sí misma » (À elle-même), ou s’il est utilisé pour affirmer quelque chose, comme dans « Sí, claro » (Oui, bien sûr), il s’écrit avec l’accent.  Par exemple : 

  • « ¿Vienes esta noche a la fiesta? » (Tu viens à la fête ce soir ?)
  • « Sí, claro. » (Oui, bien sûr.)
  • « No te creo. » (Je ne te crois pas.)
  • « ¡Que sí voy! » (Mais bien sûr que si !)

5. Ti ou tí ?

Voici un autre piège classique de l’orthographe en espagnol : pourquoi le pronom ti ne porte pas d’accent ? Contrairement au pronom personnel , ti ne porte JAMAIS d’accent. La raison en est simple et logique : il est impossible de confondre ce pronom avec un adjectif possessif (, en revanche, peut être confondu avec mi). « ¡Deja de ponerle tilde a ti, estás quedando mal con todo el mundo! » (Arrêtez de mettre l’accent sur ti, vous ridiculisez tout le monde !)

6. Aún ou aun ?

Autre règle d’orthographe à savoir : en espagnol, aún porte l’accent lorsqu’il peut être remplacé par todavía, Par contre, il s’écrit sans accent lorsqu’il est interchangeable avec incluso, también, hasta ou (ni) siquiera. « ¡Ánimo, aún estás a tiempo de escribirlo correctamente! » (Allez, il est encore temps de l’écrire correctement !)

7. Si no ou sino ?

En espagnol, doit on écrire sino tout attaché ou l’écrire séparément si no ? Voici la règle : si no s’écrit en deux mots lorsque l’on veut exprimer une condition : « ¿Habrá música? » (Il y aura de la musique ?) « Si no, no voy. » (Sinon, je n’y vais pas.) 

À l’inverse, sino s’écrit tout attaché lorsqu’il est utilisé pour opposer une idée positive à une idée négative : « No lo digo yo, sino la RAE. » (Ce n’est pas moi qui le dis, mais la Real Academia Española.)

8. Ay, hay ou ahí ?

En espagnol, ay est une interjection indiquant la surprise, la peur ou la douleur : « ¡Ay, qué daño! » (Oh, ça fait mal !). À ne surtout pas confondre avec hay, qui est la forme du verbe haber, qui signifie être là, exister : « ¡Hay un perro en la oficina! » (Il y a un chien dans le bureau !) Enfin, ahí est un adverbe de lieu : « Está ahí mismo, a la vuelta de la esquina. » (C’est juste là, au coin de la rue.)

9. Echo ou hecho ?

Voici une des fautes d’orthographe en espagnol des plus classiques : quand doit-on écrire echo, et quand doit-on au contraire utiliser hecho ? Voici ce que vous devez retenir : hecho est le participe passé du verbe hacer (faire, réaliser): « La cena está hecha. » (Le dîner est prêt.) Echo, en revanche, n’est autre que la première personne du singulier du verbe echar, dans ce cas echar de menos signifie manquer. Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas seulement une question de h : cela change tout le sens de la phrase. 

10. Haber ou a ver ?

Haber est un verbe qui, comme nous l’avons mentionné précédemment, signifie être ou exister.  « Debe haber alguien. » (Il doit bien y avoir quelqu’un.) À ne surtout pas cofondre avec a ver, qui combine la préposition a et le verbe ver (voir, examiner) : « A ver quién hay. » (Voyons voir qui est là.) Par conséquent, la phrase « Haber si quedamos » est une horreur orthographique aux dimensions colossales. 

Voici une astuce pour éviter toute confusion : essayez de les remplacer par « veamos ».

« A ver quién hay. » (Voyons voir qui est là.) (Veamos quién hay 😉)

« Debe haber alguien. » (Il doit bien y avoir quelqu’un.) (Veamos alguien 😧)

Apprenez l'espagnol avec Babbel
Author Headshot
María Sicilia
Maria a travaillé comme traductrice et rédactrice, d'abord en Espagne puis Allemagne où elle vit depuis 2008. Elle travaille actuellement pour Babbel et, pendant son temps libre, elle aime lire... et écrire sur ce qu'elle lit.
Maria a travaillé comme traductrice et rédactrice, d'abord en Espagne puis Allemagne où elle vit depuis 2008. Elle travaille actuellement pour Babbel et, pendant son temps libre, elle aime lire... et écrire sur ce qu'elle lit.

Sur le même sujet

Conjugaison : tout comprendre aux verbes modaux espagnols

Conjugaison : tout comprendre aux verbes modaux espagnols

Les verbes modaux espagnols sont tout aussi fréquents qu’utiles. Mais est-il possible de les apprendre… en chansons ?
La langue de Cervantès insolite : l’espagnol en 12 anecdotes !

La langue de Cervantès insolite : l’espagnol en 12 anecdotes !

Apprendre l’espagnol avec Babbel, c’est déjà une excellente idée. Il est temps pour vous d’en apprendre plus sur la langue de Cervantès… grâce à ces 12 anecdotes illustrées !
Les secrets du point d’interrogation et d’exclamation en espagnol

Les secrets du point d’interrogation et d’exclamation en espagnol

Vous avez remarqué que la ponctuation espagnole des exclamations et des interrogations à des particularités surprenantes ? Pourquoi l’espagnol est-il la seule langue qui utilise les signes d’ouverture ? Nous vous en dévoilons la raison et comment, quand et où les utiliser.