Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Faites un essai ! La première leçon est offerte.

7 astuces imparables pour tenir votre résolution 2018 d'apprendre une langue

Tenir votre bonne résolution d'apprendre une langue peut être difficile. Ça le sera beaucoup moins si vous suivez ces 7 astuces !

Vous avez remarqué comme, chaque hiver, nous avons tendance à élaborer des projets plus ambitieux les uns que les autres ? Entre l’année qui se termine et la nouvelle qui commence, c’est un moment charnière. Et pour cause : quand on pense à toutes les opportunités offertes par les 365 jours à venir, on ne peut qu’être enthousiaste !

Devant autant de possibilités, nous avons souvent le même réflexe : préparer une liste de bonnes résolutions. Vous savez, cette fameuse liste d’« actes par lesquels, après réflexion, on décide volontairement d’accomplir quelque chose » comme l’explique notre Larousse. Toutes ces choses que l’on veut enfin accomplir l’année prochaine, en commençant dès le 1er janvier.

Le problème des résolutions, c’est qu’elles ont tendance à disparaître aussi vite qu’elles apparaissent. Qu’importe la détermination, la plupart sont vouées à l’oubli (bien souvent dès le mois de février dans mon cas). Mais comment faisons-nous pour nous retrouver à chaque fois dans la même situation ?

Rassurez-vous, c’est plutôt normal. Être trop ambitieux dès le début de l’apprentissage, se fixer des objectifs de progression irréalistes, ne pas avoir assez de temps ou tout simplement adopter une méthode d’apprentissage inadaptée sont des erreurs que nous pouvons tous commettre.

Vous avez vraiment envie d’apprendre une langue en 2018 ? Vous avez l’ambition de tenir votre résolution – pour de bon ? Voici 7 conseils imparables qui vous permettront d’atteindre vos objectifs !

1. Allez-y doucement… mais sûrement !

L’ennemi juré des bonnes résolutions se nomme « procrastination », et il est présent partout. Avec la gueule de bois du Nouvel An, votre premier réflexe sera de repousser vos bonnes intentions à plus tard. Demain par exemple. Ou lundi prochain. Ou le suivant.

Faut-il opter pour une mesure draconienne et mobiliser toute notre énergie dès le premier jour de janvier, au détriment de toutes sources de distraction ? Pas du tout ! En choisissant la rigueur, le risque est de surestimer ses propres forces, avec l’ambition vaine de rattraper le temps perdu l’année dernière. Et puis… vous pensez sérieusement réussir à mettre votre vie sociale entière sur « pause » pour apprendre une langue ? Avouez que ça serait un peu contreproductif.

Heureusement, il existe une solution miracle : la ré-gu-la-ri-té. C’est la clé du succès ! À vous de trouver l’équilibre juste entre ces deux méthodes. Pour tenir vos résolutions dans le temps, les experts en langues de Babbel préconisent d’adopter un rythme léger et d’intégrer votre routine d’apprentissage à vos habitudes quotidiennes. C’est d’autant plus facile qu’une leçon dure entre 15 et 20 minutes !

Diviser l’apprentissage en petites sessions vous permet d’entraîner votre cerveau à apprendre quotidiennement. Et ça lui permet en plus de traiter et de retenir les informations bien plus efficacement.

Un petit secret pour la route ? Pas besoin d’attendre la nouvelle année pour s’attaquer aux bonnes résolutions. Vous pouvez mettre en place votre nouvelle routine quotidienne dès aujourd’hui !

Commencez à apprendre dès aujourd’hui avec une leçon gratuite Babbel !

2. N’oubliez pas pourquoi vous le faites

Pour réellement tenir vos bonnes résolutions, c’est indispensable de maintenir votre motivation au plus haut. Pour cela, il vous faut viser un objectif. Et s’il est encore un peu flou pour vous, on peut vous aider !

Chez Babbel, ce ne sont pas les bonnes raisons d’apprendre une langue qui manquent :

  • C’est bénéfique pour votre cerveau ! Tellement bénéfique que, selon plusieurs études, cela peut retarder la maladie d’Alzheimer et la démence, en plus d’améliorer votre mémoire.

  • Ça peut donner un nouvel élan à votre carrière ou vous aider à obtenir le travail de vos rêves.

  • Ça fera de vous un expert des voyages : économiser de l’argent là où le commun des touristes se ruine, découvrir des trésors culturels cachés auxquels vous ne pouvez accéder qu’en parlant avec les locaux.

Alors, quel est votre but ?

3. Ne baissez JAMAIS les bras

Nous n’avons pas tous la chance d’être des génies des langues. Mettons les choses au clair : apprendre une nouvelle langue, ce n’est pas comme glisser sur un toboggan. Vous exprimer avec assurance vous demandera des efforts, de la persévérance et un peu d’organisation. D’autant que votre parcours sera truffé d’obstacles. Heureusement il ne tient qu’à vous de les surmonter !

Vous vous demandez « comment apprendre à conjuguer un verbe en connaissant à peine les pronoms ? » Vous n’arrivez pas à pratiquer votre prononciation de peur de « dire une bêtise » ? Rien d’anormal ! Le manque de vocabulaire et la peur de se lancer sont les deux principaux obstacles que rencontrent les débutants. Mais mettez de côté vos craintes : si vous avez des difficultés, c’est bel et bien le signe que vous progressez.

Vous n’y croyez pas ? Et bien, la prochaine fois que vous vous sentirez que votre formation n’avance pas, repensez à votre tout premier mois d’apprentissage et faites la liste de tout ce que vous avez déjà appris. Vous vous souvenez à quel point toutes ces règles, tout ce vocabulaire vous paraissaient alors incompréhensibles ? Et maintenant ce n’est plus la mer à boire, n’est-ce pas ? Le mérite vous en revient ! Alors, n’abandonnez pas, et soyez indulgent avec vous-même : jusqu’à présent vous faites du bon boulot !

4. Modérez vos attentes pour éviter les déceptions

Il est indispensable de gérer intelligemment vos attentes. Qu’espérez-vous pouvoir faire de votre nouvelle langue ? Dans combien de temps souhaitez-vous pouvoir la parler avec un minimum d’assurance ? La réponse est entre vos mains… mais il faut qu’elle soit réaliste. Non, il n’est pas possible de parler couramment une langue après deux semaines d’apprentissage. Oui, il vous faudra encore un peu de temps avant d’écrire votre premier roman en langue étrangère.

Attention donc à ne pas vous mettre trop la pression pour accomplir l’impossible. Privilégiez au contraire les objectifs raisonnables. Que diriez-vous d’être capable de commander un plat au restaurant après avoir passé 3 semaines à apprendre sérieusement un peu tous les jours ? C’est en gérant intelligemment leurs attentes que nos collègues de Babbel ont commencé à parler espagnol après seulement trois semaines d’apprentissage. Et ce sont des personnes tout à fait ordinaires !

5. Organisez votre apprentissage

Je pense que beaucoup de personnes partagent mon problème avec les « to-do listes » : elles vous disent bien ce que vous devez faire, mais elles ne vous disent pas quand vous devriez vous y mettre. Résultat : rien n’est fait rapidement. Apprendre une nouvelle langue est l’une de vos résolutions 2018, au même titre que retourner à la salle de sport, apprendre à coder et relire les 15 tomes de votre saga préférée ? Vous allez devoir définir vos priorités.

Si vous avez lu notre article depuis le début, vous connaissez déjà la bonne nouvelle : il n’y a aucun souci à ne dédier que 20 minutes par jour à l’apprentissage d’une langue. Tant que ce sont 20 minutes chaque jour.


6. Apprenez des choses utiles… et utilisez-les

Vous voulez pouvoir parler tout de suite ? Autant apprendre les choses qui vous serviront dans les situations que vous vivrez vraiment. Si vous souhaitez pouvoir vous présenter ou commander le repas de votre choix dans un pub, ce n’est pas la peine d’apprendre à prononcer les virelangues les plus complexes.

Débutez avec des mots de base et des phrases simples que vous pourrez utiliser dans des conversations du quotidien, puis apprenez à parler de choses qui vous intéressent personnellement (ciné, foot, musique, gastronomie… ce qui vous plaît !).

Ensuite, utilisez ce que vous avez appris ! Si vous ne pratiquez jamais votre nouvelle langue (que ce soit en la lisant, en l’écoutant ou en la parlant), vous ne réussirez jamais à en assimiler les règles. Et vous ne réussirez donc pas à réutiliser concrètement ce que vous avez appris. Dépassez votre peur de faire des erreurs, et vous découvrirez combien il est satisfaisant d’être compris dans une autre langue, même pour des sujets très simples.

7. Utilisez tout ce qui peut vous aider

Il existe de nombreux outils susceptibles de vous aider à apprendre une langue, en fonction de vos besoins. Pendant le challenge scandinave Babbel, ma collègue Nicki a utilisé quelques astuces qui l’ont aidée à apprendre bien plus vite que moi. Par exemple, elle a mémorisé du vocabulaire très rapidement avec des Post-it colorés. Comme elle a une mémoire plutôt visuelle, cette technique a vraiment bien fonctionné pour elle. Mais si vous avez une mémoire auditive, n’hésitez pas à écouter des podcasts dans la langue que vous apprenez. C’est une excellente façon de progresser facilement, tout en se cultivant !

Quel que soit votre profil d’apprentissage, il n’y a que des avantages à utiliser un outil complet. Grâce à des activités de compréhension, d’écoute, d’écriture et de prononciation, Babbel est l’outil idéal qui vous épaulera efficacement dans votre apprentissage. Et maintenant que vous savez comment réussir à tenir votre résolution 2018 d’apprendre une langue, rien ne peut vous arrêter ! Alors, qu’attendez-vous ?

N'attendez pas 2019, commencez maintenant !

Apprenez une nouvelle langue