Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Faites un essai ! La première leçon est offerte.

Le carnaval à travers le monde

Comment célèbre-t-on le carnaval à travers le monde ? Voici un petit tour des traditions les plus connues, les plus pittoresques, les plus rocambolesques… À vos masques, prêt, partez !

Hérité de différents rituels antiques, le carnaval tel qu’on le célèbre aujourd’hui trouve ses racines dans l’Europe médiévale. Le terme « carnaval », qui vient du latin, est composé des mots « carne » (viande) et « levare » (enlever). Il signifie littéralement « entrée en carême », période de l’année durant laquelle la viande était prohibée par l’Église chrétienne. Traditionnellement, le carnaval représente donc la dernière occasion de consommer de la viande et autres aliments gras avant que ne débute cette période maigre.

Le carnaval est une fête typiquement populaire où chacun se déguise et parade dans les rues dans un sentiment de liberté et de communion avec la foule. Si le Brésil est devenu la référence absolue en la matière (on y prépare parfois les défilés un an à l’avance), l’Europe abrite aussi son lot de traditions. Des plus connues aux plus incongrues, cet article vous propose un petit tour d’horizon des réjouissances !

Carnaval de Nice, en France

Certaines villes brésiliennes, bien qu’elles célèbrent le carnaval pendant une semaine entière, auraient de quoi pâlir devant le carnaval niçois… Que sont sept petits jours comparés aux deux longues semaines de festivités qui animent la ville côtière française ! Le carnaval de Nice rassemble chaque année plus d’un million de participants. Depuis 1830, année où Charles-Félix (roi de Sardaigne et duc de Savoie) s’est installé pour l’hiver avec sa cour à Nice, la figure du roi est devenue une véritable icône du carnaval. Elle a aujourd’hui sa place de choix parmi les marionnettes géantes qui défilent à travers la ville et qui rappellent celles de Recife, au nord du Brésil. Avant que les festivités ne débutent, le Roi s’empare des clés de la ville. Il reste ensuite visible pendant toute la durée des célébrations, avant d’être brûlé le dernier jour.

Bon à savoir :

  • La bataille de fleurs : ce jour-là, une vingtaine de chars défilent à travers les rues et des centaines de fleurs sont jetées aux visiteurs.

  • Les carnavaliers : garants d’une tradition artisanale qui se perpétue de génération en génération, ce sont eux qui sont chargés de fabriquer et de décorer les chars du cortège officiel.

Carnaval de Cologne (Karneval), en Allemagne

Avec son cortège long de six kilomètres, le carnaval de Cologne est le plus réputé d’Allemagne. Également connu sous le nom de « cinquième saison », il débute officiellement le 11 novembre à 11h11 pour se terminer la veille du Mardi Gras de l’année suivante. Il connaît son apogée lors du Rosenmontag, jour du défilé officiel durant lequel la vierge, le prince et le fermier (les trois symboles du carnaval) paradent à travers les rues de la ville.



Bon à savoir :

  • Kölle Alaaf! : cri de ralliement en kölsch, le dialecte de la ville de Cologne.

  • Der Prinz : le prince est l’une des figures majeures du festival de Cologne.

  • Rosenmontag (lundi des roses) : il s’agit du lundi précédant le mercredi des Cendres, c’est-à-dire l’entrée en carême.

Carnaval de Londres (Carnival), en Angleterre

À Londres, le carnaval fut célébré pour la première fois en 1964 dans le quartier de Notting Hill et devint rapidement très populaire. Les festivités y ont une teinte nettement plus politique, renouant ainsi avec leurs origines antiques. En effet, le carnaval était, dans l’Antiquité, un jour où la hiérarchie sociale et l’ordre établi se trouvaient renversés (une portée symbolique que l’on retrouve encore aujourd’hui dans la variante juive de cette fête, Purim). Le carnaval de Notting Hill est né à l’initiative de la communauté de Trinité-et-Tobago, à laquelle se sont jointes les autres communautés caribéennes de ce quartier, dans un mouvement de lutte contre le racisme et pour une meilleure intégration des immigrés à la vie locale. À l’image de ses origines, ce sont principalement le reggae et le ragga qui dominent musicalement. Toutefois la drum and bass, la house, le funk et le hip-hop viennent tous les ans s’inviter à la danse. Une autre particularité : à Londres, le carnaval se déroule en août !



Bon à savoir :

  • Jerk Chicken : il s’agit d’un plat typique des Caraïbes, servi durant les fêtes du carnaval.

Carnaval de Venise (Carnevale), en Italie

Le légendaire carnaval de Venise est réputé partout en Europe pour ses masques fantasques. C’est aussi l’un des plus anciens dans cette partie du globe, puisque les premières célébrations remontent apparemment à 1094. La cérémonie d’ouverture porte le nom de Volo dell’Angelo (Le vol de l’Ange) ; elle met en scène une personne costumée descendant, depuis les hauteurs du campanile de la basilique, sur la place Saint-Marc, généralement noire de monde à cette occasion. Durant le premier dimanche du carnaval, le Corteo Acqueo, un cortège de gondoles vénitiennes traditionnelles, parcourt la ville jusqu’au Canale di Cannaregio, l’un des plus importants canaux de Venise.



Bon à savoir :

  • La Maschera più Bella (Le plus beau masque) : c’est le nom du concours pendant lequel est sélectionné le plus beau masque du carnaval.

  • Colombina (Colombine) : Colombine est le prénom du personnage de la soubrette dans la commedia dell’arte. C’est aussi le nom donné à un type de masque couvrant uniquement les yeux, le nez et les oreilles.

  • Galani : il s’agit d’une petite pâtisserie typique de la région vénitienne, traditionnellement consommée pendant le carnaval et qui ressemble aux beignets français, aussi appelés « bugnes ».

Carnaval de Cadix, en Espagne

En Espagne, plusieurs villes célèbrent le carnaval, comme par exemple Santa Cruz de Tenerife. Cependant, Cadix en Andalousie reste une référence. Ici, le carnaval s’inscrit dans une tradition longue de quatre siècles, inspirée de celle de Venise, avec laquelle la ville entretenait jadis d’étroits liens commerciaux. En plus d’être le plus ancien en Espagne, le carnaval de Cadix est particulièrement réputé pour ses parades à caractère humoristique et même satirique qui se déroulent sur onze jours. Attention, si vous souhaitez y participer, sachez que lors du dernier dimanche, il est strictement interdit de sortir sans déguisement !



Bon à savoir :

  • Chirigota : c’est le nom d’une troupe de musiciens satiriques.

  • Ilegales : il s’agit de troupes de musiciens « illégales », car elles ne participent pas au concours officiel.

  • Romanceros : ce sont des participants déclamant des textes dans les rues de la ville.

Carnavals de Rio, Salvador et Recife, au Brésil

Le carnaval de Rio est l’un des plus célèbres du monde et attire environ 2 millions de visiteurs chaque année. À Salvador, les festivités sont plutôt exclusives : on raconte qu’on y compte le plus grand nombre de célébrités au mètre carré ! Quant au carnaval de Recife, il est surtout connu pour son énorme coq, le Galo de Madrugada (coq de l’aube), dont la parade marque le début des festivités.

La tradition du carnaval a d’abord été importée au Brésil par les esclaves africains au XVIIIe siècle, puis s’est plus tard nourrie des diverses traditions européennes, notamment de celle du carnaval de Paris.



Bon à savoir :

  • Ô Abre Alas : il s’agit du titre de la première chanson écrite spécialement pour le carnaval, en 1890, par Chiquinha Gonzaga.

  • Sambódromo : le nom d’une longue avenue de Rio où défilent les écoles de samba et les chars durant les festivités.

  • Trio elétrico : ce camion, spécialement décoré et construit pour les chanteurs et les groupes de musique, abrite un sound system extrêmement puissant.

  • Folião : le surnom donné aux participants du carnaval.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à choisir !

Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé !

Toutes les langues de Babbel