Travail à l’étranger : comment valoriser un CV étudiant ?

Vous souhaitez travailler à l’étranger, malgré un CV étudiant sans expérience professionnelle significative ? Découvrez comment tirer le meilleur de votre parcours !
Travail à l’étranger : comment valoriser un CV étudiant ?

Quand vient le moment de se lancer dans la vie professionnelle, un des premiers exercices de toute carrière professionnelle est de se vendre à un recruteur. Et c’est particulièrement vrai lorsqu’on souhaite travailler à l’étranger ! Pourtant, ce n’est pas toujours facile de valoriser un CV étudiant qu’on a eu peu d’expériences professionnelles.

Alors, comment rendre son CV étudiant attractif ? Un recrutement ne se base pas seulement sur des stages ou des expériences professionnelles. Et rassurez-vous : tout le monde passe par là ! Voici quelques idées tirées de mon expérience qui enrichiront votre parcours aux yeux des recruteurs en France et à l’international.

Les jobs d’été sont les premiers pas professionnels

Que vous vous lanciez sur le marché du travail à 18 ans ou à 27 ans, vous avez probablement passé quelques semaines de vacances à travailler pour financer vos études ou pour gagner de l’argent de poche. Si ces expériences ne vous semblent pas très pertinentes pour votre recherche de stage ou de CDI, détrompez-vous ! On apprend beaucoup sur soi lors de ces petits jobs d’été qui nous sortent de notre zone de confort. C’est au contraire une expérience très valorisante dont vous pouvez extraire bien des compétences.

Pour ma part, j’ai travaillé pendant un été en tant que lingère en colonie. Aujourd’hui, je travaille dans le marketing. Aucun rapport me direz-vous ? Détrompez-vous !

Pendant cette expérience, je travaillais seule. J’étais maître de mon emploi du temps, et je m’organisais par moi-même. J’ai donc appris que je m’adaptais rapidement à de nouvelles tâches et que ça ne me dérangeait pas de travailler seule, en toute autonomie ! Mes futures expériences m’ont ensuite confirmé ce que j’avais ressenti à ce moment-là : j’avais aimé pouvoir organiser moi-même mon travail et mes horaires ! C’est toujours le cas aujourd’hui.

Toutes les formes de bénévolat sont bonnes à prendre !

Cela peut paraître évident, mais le bénévolat est une super expérience à mettre en avant sur votre CV d’étudiant. Mais attention, par bénévolat, je ne parle pas que de missions purement caritatives. Des missions de solidarité seront très bien perçues par un recruteur, c’est certain et je vous encourage à en faire pendant vos années étudiantes !

Néanmoins, le bénévolat peut prendre beaucoup de forme différentes ! Être membre du BDE de votre école, organiser des rencontres et des moments de partage dans votre résidence universitaire, aider à l’organisation d’événements de networking, d’art, de tiers-lieux, d’accueil d’étudiants étrangers… Il existe autant de façons d’être bénévole que d’associations en France, – soit environ 1 500 000 ! Vous trouverez bien une mission de bénévolat qui correspond à vos centres d’intérêt !

Qu’avez-vous appris de vos voyages à l’étranger ?

Les nouvelles générations sont de plus en plus attachées au voyage. C’était un phénomène relativement nouveau quand j’ai commencé mes études ; et on pouvait à l’époque s’inquiéter d’avoir un “trou” dans le CV lorsqu’on voyageait longtemps.

Pourtant, aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Les voyages sont de vrais atouts dans votre parcours professionnel. En les mettant en avant dans votre CV étudiant, vous mettez en avant votre ouverture d’esprit et votre capacité d’adaptation.

Évidemment, si vous passez vos voyages enfermés dans un hôtel ClubMed, vous n’aurez pas appris beaucoup de choses sur vous-même ! Mais si vous être sorti de votre hôtel, alors vous avez échangé dans une langue nouvelle, découvert l’histoire d’un peuple, d’un pays, rencontré de nouvelles personnes de cultures différentes. Ce sont donc des expériences qui vous ont permis de travailler votre mémoire, votre empathie, votre esprit critique ; et qui encore une fois, vous ont obligé à sortir de votre zone de confort !

Quand je suis partie au Pérou avec des amies, c’était mon premier voyage dans un pays dont je ne parlais pas la langue ! Mes deux semaines passées là-bas m’ont forcé à oser davantage. Par exemple, la première fois que j’ai dû commander en espagnol dans un restaurant, je n’en menais par large ! Et puis au fur et à mesure, j’ai pris confiance en moi ; et c’était un vrai bonheur d’avoir de petites discussions avec les locaux ! J’ai aussi compris que la communication non-verbale était très importante : qu’en étant ouverte à mon interlocuteur par le sourire, par un regard franc, en restant calme, cela encourageait les gens à communiquer avec moi, même si je ne comprenais qu’un mot sur 2 !

Je pense toujours à cette situation quand je dois aller parler à quelqu’un que je connais pas. Si je l’ai fait en espagnol, je devrais en être capable avec ce chef d’équipe qui m’a l’air un peu intimidant… Et ça vaut aussi pour un recruteur !

Vos lectures sont une marque de curiosité

Lire est synonyme de curiosité et participe beaucoup à garder un bon niveau de grammaire et d’orthographe. Si vous lisez des romans, des bande-dessinées, des magazines spécialisés, des polars ou des mangas : n’hésitez pas à l’ajouter à votre CV étudiant.

Vous vous intéressez à l’actualité, ou à des sujets spécifiques : vous êtes donc curieux, une belle qualité à valoriser ! Et cela montre aussi que vous avez probablement une bonne capacité de concentration. Mettez cela en avant !

Vos formations extra-scolaires montrent que vous êtes proactifs

Il est de plus en plus facile de se former gratuitement en ligne. Vous avez sûrement déjà suivi des cours en ligne sur Youtube, ou suivi des tutoriels pour apprendre à mieux utiliser un logiciel par exemple. Toutes ces formes d’apprentissage montrent votre capacité à prendre les devants sur un sujet qui vous plaît. C’est une preuve de proactivité : une qualité qui plaît énormément sur un CV d’étudiant.

De nombreux utilisateurs de Babbel se servent de cette application pour apprendre une nouvelle langue qui les aidera dans leur carrière. Et même si vous ne pratiquerez jamais cette langue dans votre travail, apprendre une langue c’est faire preuve de patience, de discipline, de curiosité aussi ! Ça ne vous desservira JA-MAIS sur un CV, alors pourquoi vous en priver ?

Il y a quelques années, j’ai suivi un MOOC, une des formes de formation en ligne : il était entièrement gratuit et portait sur l’entrepreneuriat social. J’avais étudié quelques heures par semaine, et validé mes différentes évaluations suite à ce MOOC : le sujet m’avais passionné ! Plusieurs années plus tard, j’ai justement cherché un poste dans ce domaine qui m’intéressait de plus en plus. Avoir suivi ce MOOC a montré mon intérêt réel et durable pour ce secteur nouveau, et cela m’a incontestablement aidé à décrocher le job que j’espérais !

Vos centres d’intérêt, un plus pour votre CV étudiant

Vous pensez que vos cinq années passées au club de curling ne dit rien de vous ? Détrompez-vous : toute activité extra-scolaire, toute passion raconte des apprentissages qui intéresseront un recruteur. Vous avez fait du karaté : vous avez appris la discipline. Vous faites de l’aquarelle : vous savez faire preuve de précision. Vous êtes passionné des univers de Tolkien ? Vous avez bien fait travailler votre mémoire !

Pour terminer sur un dernier exemple, j’ai toujours fait un peu de photographie. Mais alors, pas du tout professionnellement : vraiment en amateur ! Pourtant, on me fait souvent remarquer que j’ai l’œil pour les détails sur mes clichés. Alors, certes, mes photographies ne feront jamais 100 likes sur Instagram, mais j’ai inconsciemment exercé mon œil à identifier ce que les autres ne voient pas. Et parallèlement, dans mon travail, je remarque très vite la typo qui s’est glissée dans un texte, ou le double-espace qui se cache entre deux mots… Et ce petit avantage me sert chaque jour dans mon travail !

Vous l’aurez compris. Même étudiant, vous avez dû de nombreuses fois, dans un contexte extra-professionnel dû sortir de votre zone de confort, faire preuve de curiosité, et vous adapter ! Ces expériences vous en ont appris plus sur vous mêmes, sur votre motivation et votre personnalité. Vous n’avez pas besoin de plus pour convaincre un recruteur : il suffit de valoriser chacune de ces expériences dans votre CV étudiant.

Et si vous n’avez encore coché aucune de ces cases : pourquoi ne commenceriez-vous pas tout de suite en apprenant une nouvelle langue ?

Apprenez une nouvelle langue avec Babbel
Author Headshot
Aline Franconnet
Élevée à la baguette fraîche et au beurre salé, Aline a pris un jour ses cliques et ses claques pour aller voir ce qu’il se passait par-delà les frontières de la Bretagne. D’Édimbourg à Atlanta en passant par Lyon, Aix-en-Provence et Paris, c’est finalement à Berlin qu’elle a fini par poser ses valises. Depuis, elle profite de la folie douce berlinoise en entretenant sa collection de collants et de livres sur la méditation et la cuisine vegan. Suivez-moi sur Twitter !
Élevée à la baguette fraîche et au beurre salé, Aline a pris un jour ses cliques et ses claques pour aller voir ce qu’il se passait par-delà les frontières de la Bretagne. D’Édimbourg à Atlanta en passant par Lyon, Aix-en-Provence et Paris, c’est finalement à Berlin qu’elle a fini par poser ses valises. Depuis, elle profite de la folie douce berlinoise en entretenant sa collection de collants et de livres sur la méditation et la cuisine vegan. Suivez-moi sur Twitter !

Sur le même sujet

Écrire son cv en anglais : nos 5 conseils pour éviter les erreurs !

Écrire son cv en anglais : nos 5 conseils pour éviter les erreurs !

Vous êtes sur le point d’écrire votre CV en anglais mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Dans cet article, nous vous aidons à éviter les erreurs les plus communes.
Comment écrire une lettre de motivation en anglais ?

Comment écrire une lettre de motivation en anglais ?

Comment écrire une lettre de motivation en anglais ? Comment la conclure ? Quelles sont les formules de politesse en anglais ?
Emploi expatrié : comment jongler avec plusieurs langues quand on travaille à l’étranger ?

Emploi expatrié : comment jongler avec plusieurs langues quand on travaille à l’étranger ?

Travailler à l’étranger nécessite de jongler entre les langues à longueur de journée. Comment trouver le bon équilibre quand on occupe un emploi expatrié ?