Le vocabulaire du tennis : glossaire de base pour les débutants

Vous et le tennis, ça fait deux, mais vous souhaitez garder ce secret pour vous ? Voici un guide pour vous y retrouver dans les termes les plus courants du tennis, des aces aux roues de bicyclette, en passant par les faucons et les cyclopes.
Le vocabulaire du tennis : glossaire de base pour les débutants

Ces derniers temps, vous avez peut-être entendu parler de services, de coups droits, de demi-volées, de têtes de série et de bien d’autres particularités tennistiques. Le vocabulaire du tennis utilisé par les commentateurs de cette discipline est parfois obscurs (sans parler du système de points, qui mérite son propre article) et c’est pourquoi nous avons pensé créer un glossaire spécialisé.

S’il vous arrive de suivre un match, avec, pourquoi pas, un Italien parmi les joueurs, vous éviterez de faire mauvaise impression. Et peut-être même que vous montrerez à quel point vous maîtrisez les joies de la petite balle jaune. Le vocabulaire du tennis est assez complexe et un seul article n’est probablement pas suffisant, mais on commence toujours par les bases, n’est-ce pas ?

(Lire aussi : notre guide de l’étymologie sportive)

Le vocabulaire du tennis : les coups

Avant toute chose, vous devez savoir comment se nomment les coups que l’on donne avec la raquette. Voici la première bonne nouvelle : il y en a trois que vous devez absolument connaître.

Service : c’est le coup qui démarre le jeu, celui qui lance le point. Lorsque le service apporte un point direct sans que l’adversaire puisse toucher la balle, on parle d’un ace. Le retour, quant à lui, est le coup avec lequel l’adversaire tente d’intercepter le service.

Coup droit et revers : la différence entre le coup droit et le revers est définie par la main dominante, c’est-à-dire la main avec laquelle on tient la raquette. Si vous tenez la raquette de la main droite, le coup droit est le coup que vous jouez lorsque la balle est à votre droite ; inversement, lorsque vous frappez la balle à votre gauche, c’est votre revers. Le revers (mais aussi le coup droit, dans de très rares cas) peut être frappé à une ou deux mains. Dans le premier cas, on parle de revers à une main, dans le second, de revers à deux mains.

En plus de ces trois coups de base, il existe d’autres coups qu’il est utile de connaître :

  • La volée est le coup joué en l’air, c’est-à-dire avant que la balle rebondisse sur le terrain ;
  • La demi-volée, c’est-à-dire une moitié de volée, est un coup très rare et est souvent jouée près du filet. Ce coup se joue une fraction de seconde après le rebond et est très difficile à contrôler, vous le verrez donc effectué quelques fois par match, pas plus ;
  • Le smash, une sorte de dunk version tennis, est un coup fort et puissant qui se fait au-dessus de la tête et avec le bras tendu.
  • Le lob, est un coup qui consiste à envoyer la balle très haut pour qu’elle passe par-dessus la tête du joueur opposé.
  • Le dropshot, ou amorti, est, comme le suggère la version française, un coup qui arrive idéalement près du filet, surprenant ainsi l’adversaire qui se trouve au fond du court.

Bonus : un point se termine essentiellement de deux façons, soit par un coup gagnant, c’est-à-dire un coup que l’adversaire n’arrive pas à rattraper, soit par une faute, c’est-à-dire lorsque l’adversaire frappe dans la balle mais que celle-ci sort du terrain.

Comment fonctionne le système de points et que signifie « roue de bicyclette » ?

Il ne fait aucun doute que le décompte des points au tennis dépasse l’entendement. Le vocabulaire du tennis est compliqué en soi, mais comprendre comment les points sont attribués est peut-être la partie la moins intuitive. Par exemple : la personne qui remporte le plus de points n’est pas nécessairement celle qui va remporter la partie.Pour gagner un match, il faut généralement gagner deux sets.

Pour gagner un set, il faut remporter 6 jeux (ou 7, si les deux joueurs arrivent à six jeux chacun, auquel cas un tie-break est disputé, et celui qui atteint 7 points en premier remporte le set). Pour gagner un jeu, vous devez décrocher au moins quatre points, avec une avance de deux points sur votre adversaire. Les joueurs jouent le service chacun leur tour, un jeu à la fois, ce qui signifie qu’un joueur sert jusqu’à la fin d’un jeu. Une fois que le jeu est terminé, le service passe à l’adversaire.

Apprenez une nouvelle langue avec Babbel