À la découverte du lojban, la langue universelle ultime ?

Connaissez-vous le lojban ? Moins connu que son cousin l’espéranto, ce langage entièrement construit est une expérimentation linguistique fascinante pour tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à l’apprentissage des langues.
Author's Avatar
À la découverte du lojban, la langue universelle ultime ?

De nombreuses religions font référence à un temps où l’humanité entière partageait la même langue universelle. Peu après le Déluge, les hommes entreprirent la construction d’une tour dont le sommet toucherait le ciel : la légendaire tour de Ba(b)bel. D’après la Bible, cette audace suscita le courroux divin : Dieu brouilla la langue des hommes pour qu’ils ne puissent plus se comprendre entre eux. Les langues étaient nées.

Quelques millénaires plus tard, de nombreuses voix militent pour un retour à une langue universelle commune à tous les peuples. De facto, nous utilisons l’anglais comme langage vernaculaire. Mais cet usage pose de nombreux problèmes, en premier lieu desquels l’iniquité entre anglophones natifs et ceux qui doivent apprendre l’anglais en plus de leur langue maternelle. Sans oublier qu’une langue n’est jamais neutre : elle véhicule une vision du monde, une culture, une façon d’être – qui peuvent être perçues comme des formes d’assimilation culturelle.

Pour répondre à ce défi, beaucoup se tournent vers l’espéranto. Mais avez-vous déjà entendu parler du lojban ? Si ce n’est pas le cas, vous allez voir que cette langue a de nombreux atouts à faire valoir. Partons ensemble à la découverte de ce qui pourrait bien être la langue universelle ultime ! 

Qu’est-ce que le lojban, au juste ?

Le lojban est un langue universelle entièrement construite. Basés sur de la logique pure, ses prémices ont été posés par James Cooke Brown en 1955. Nommé à l’origine «  loglan » (pour «  logical language »), le lojban a été construit par des dizaines de personnes jusqu’en 1987, date à laquelle le Logical Language Group a posé les bases théoriques officielles du lojban.

Parmi les bonnes raisons d’apprendre le lojban, voici les principales :

  • Le lojban a été créé à partir de six des langues les plus parlées au monde (russe, hindi, anglais, chinois, arabe, espagnol)
  • Le lojban prétend de fait s’affranchir des biais culturels véhiculés par les langues « classiques »
  • C’est une langue facile à apprendre
  • Son apprentissage permet d’en apprendre énormément sur la construction des langues vivantes et leur fonctionnement
  • Elle ne ressemble à aucune autre langue vivante ou morte existante
  • Elle ne vous force à rien : vous pouvez faire des phrases aussi courtes – ou aussi longues – que possible pour exprimer une même idée
  • C’est, à l’heure actuelle, le meilleur candidat pour communiquer avec des intelligences artificielles
Le drapeau du Lojban reprend les valeurs d'universalisme propres à la langue
Le drapeau du Lojban

À quoi ça ressemble, le lojban ?

Vous vous demandez à quoi ressemble une phrase en lojban, non ? Alors commencons avec un petit exemple très simple. Nous allons traduire une phrase bien connue des fans de language… informatique : “Hello world” (Bonjour le monde).

En lojban, le mot coi  signifie « bonjour » tandis que « monde » (au sens d’un univers, d’un domaine) se traduit par munjeNe reste plus alors qu’à ajouter le pronom descriptif lo, pouvant à la fois signifier « le », « la », « les », « celles-là », « ceux qui » et bien d’autres encore. En lojban, la phrase hello world se traduira donc tout simplement par coi lo munje.

Vous avez besoin d’un exemple plus parlant ? Voici un extrait (en anglais) des Aventures d’Alice au pays des merveilles, le célèbre roman de Lewis Caroll, suivi de sa traduction lojban :

Anglais :

« Alice was beginning to get very tired of sitting by her sister on the bank, and of having nothing to do: once or twice she had peeped into the book her sister was reading, but it had no pictures or conversations in it, `and what is the use of a book,’ thought Alice `without pictures or conversation?’ »

Lojban :

« no’i la alis co’a tatpi le nu zutse le rirxe korbi re’o le mensi gi’ezukte fi noda i abuboi so’uroi sutra zgana le cukta poi le mensi cutcidu i ku’i cy vasru no pixra ja nuncasnu i lu ji’a ma prali sei laalis pensi fi lo cukta poi vasru no pixra ja nuncasnu li’u »

Et pour ce qui est de la prononciation ? Pour schématiser, disons que ça ressemble un peu à ce qu’on imagine d’une langue extraterrestre, comme le montre la vidéo suivante :

Pourquoi apprendre le lojban est facile ?

Vous avez trouvé le paragraphe précédent difficile à comprendre ? Et pourtant : apprendre le lojban est extrêmement facile puisque son vocabulaire de base ne compte que… 1341 mots différents ! Vous pourriez donc le parler couramment en seulement quelques mois, à raison de 15 minutes d’apprentissage par jour. À titre de comparaison, le dictionnaire Larousse compte environ 59 000 mots.

Mais comment s’exprimer dans une langue qui comporte moins de 2000 mots  ? C’est là que réside le secret du lojban. Le principe est de combiner de façon logique ces 1341 mots entre eux, créant ainsi des possibilités infinies. La compréhension des nouveaux mots créés devient ainsi intuitive.

Mais la véritable raison pour laquelle le lojban est beaucoup plus simple à apprendre que les autres langues tient à la simplicité de sa grammaire. Il n’y a aucune exception dans les règles de prononciation, d’orthographe, de conjugaison, ou de combinaison des mots. Pas de verbes irréguliers = pas de prise de tête sur la façon d’écrire « les quatre cent vingt rouges-gorges que j’ai relâchés ont été mangés », pour citer un exemple typique de la complexité de la langue française.

Dans le lojban, tout est logique

Le lojban est une langue universelle concise dans laquelle on a éliminé tous les détails superflus. Dans une phrase, par exemple, il n’y a aucune obligation de préciser si le verbe utilisé exprime le passé, le présent, ou le futur – le contexte est normalement suffisant. Vous pouvez néanmoins ajouter des détails si vous le voulez.

La prononciation du lojban est quant à elle très souple : il est très facile de prononcer ses phonèmes, et ainsi de se faire comprendre. Par exemple, le R peut se prononcer à l’anglaise, à l’espagnole, ou à la française. Pour schématiser, chaque son est assigné à une lettre ; il suffit de prononcer cette lettre pour être compris. Point final.

Et la syntaxe dans tout ça ? Elle non plus ne laisse pas beaucoup de place à l’ambiguïté ! Il est ainsi possible d’exprimer ses émotions de façon très précise : grâce aux « attitudinaux », vous pouvez indiquer le degré précis de vos émotions, leur intensité, préciser s’il s’agit d’une blague ou non, etc.

Une langue universelle pour communiquer avec des intelligences artificielles

Le lojban a été construit pour être un langage à usage humain – à des fins de conversation, de lecture, d’écriture, de pensée universelles. Cependant, de toutes les langues vivantes et mortes qui existent actuellement, le lojban est considéré comme étant la langue la plus facile à apprendre pour les… intelligences artificielles. Et ce du fait de sa structure et de sa grammaire sans exceptions ni ambiguïtés.

Les linguistes sont ainsi très intéressés par le lojban, notamment pour ses possibilités quant à la traduction : traduire un texte de l’anglais vers le lojban, puis du lojban au français, pourrait permettre une traduction instantanée bien plus précise que celles proposées par les outils qui existent actuellement. Il serait même théoriquement possible de traduire l’expression des émotions !

Comment apprendre le lojban ?

Voici quelques liens utiles si vous souhaitez en savoir plus sur le Lojban :

Parlez des langues comme vous en avez toujours rêvé
Commencez maintenant
Quelle langue désirez-vous apprendre ?