Start speaking a new
language with confidence

L’apprentissage des langues étrangères à l’ère du numérique : ils sont plus d’1 million a avoir choisi cette application

Plus d’1 million d’utilisateurs ont choisi de se tourner vers les applications pour apprendre les langues étrangères. Nous nous sommes demandé quels sont les avantages de la technologie par rapport aux méthodes traditionnelles.
Author's Avatar
L’apprentissage des langues étrangères à l’ère du numérique : ils sont plus d’1 million a avoir choisi cette application

Facebook compte aujourd’hui 1 milliard d’utilisateurs, ce qui équivaut à un quart de la population mondiale; un chiffre encore plus impressionnant quand on pense que 3,3 milliards de personnes, sur un total de 7,2 milliards, n’ont pas accès à l’Internet. En d’autres termes, Facebook rassemble la moitié des personnes connectées à travers le monde. Et si cela ne suffit toujours pas à vous décrocher la mâchoire, sachez que Google, l’autre géant de la Toile, enregistre environ 4 milliards de recherches par jour. Le développement du numérique a bouleversé la donne en matière d’accès à l’information. D’après Eric Schmidt, directeur général de Google, nous générons tous les deux jours 5 exabytes d’informations, soit autant que depuis les débuts de la civilisation jusqu’en 2003. Des interfaces catégorisent et indexent l’information et jouent un rôle de médiateur dans la façon de communiquer les uns avec les autres, notamment en organisant les canaux par lesquels nous accédons aux connaissances disponibles en ligne.
Des entreprises telles que Google et Facebook répondent et cherchent à satisfaire un besoin essentiel de l’humanité, tel que d’un côté l’accès à l’information, de l’autre l’interaction sociale. La formule du succès? Identifier ou créer un besoin, puis proposer un produit ou un service correspondant. Dans un monde fonctionnant de plus en plus en réseau, c’est facilement réalisable à grande échelle. Uber peut réserver une voiture de l’autre côté de l’Atlantique, Airbnb, un appartement à Vancouver ou Buenos Aires, Just Eat, livrer un repas à Québec.

En 2007, un groupe d’experts linguistiques s’est donné comme mission de rendre l’apprentissage des langues simple, efficace et accessible à tous. En l’espace de neuf ans, le petit groupe s’est agrandi pour rassembler aujourd’hui plus de 400 passionnés des langues (linguistes, professeurs, polyglottes, éditeurs…). Ils conçoivent chaque jour des leçons permettant d’apprendre quatorze langues étrangères à partir de sept langues de navigation différentes, ce qui équivaut à un total d’environ 90 combinaisons individuelles.
Comment ça marche? Les chiffres parlent d’eux-mêmes: plus d’un million de personnes ont choisi Babbel pour apprendre une langue, un nombre en constante augmentation. Qu’est-ce qui a rendu cette application si populaire? Nous avons choisi 5 raisons parmi les meilleures.

1. L’équipe

Au départ composée d’une bande d’idéalistes travaillant dans un petit bureau du quartier de Kreuzberg à Berlin, l’entreprise Babbel a depuis bien évolué, rassemblant des experts du monde entier, tous unis autour du même objectif: créer le meilleur outil d’apprentissage possible. Tout ça peut sembler un peu cliché, mais comme le disait récemment Eric Schmidt, les plus grandes ambitions ont une énorme force d’attraction. Or, pour une entreprise qui offre 90 combinaisons possibles adaptées à chacun (car un Mexicain n’apprendra pas le français de la même manière qu’un Allemand), cette force d’attraction est nécessaire afin d’attirer les bonnes personnes – du linguiste italien capable de développer un cours d’indonésien, au designer qui crée des illustrations pour sept pays différents. Le plurilinguisme et l’ambiance multiculturelle qui font le quotidien de Babbel ont permis de développer un lieu unique au potentiel novateur incomparable dans le domaine de l’apprentissage des langues.

2. Le produit ET le service

L’apprentissage en ligne comporte de nombreux avantages, notamment concernant l’aspect pratique. On a presque toujours son téléphone intelligent sur soi prêt à l’emploi, nous accompagnant dans le labyrinthe de la vie moderne, du réveil en mode snooze le matin, aux émoticônes qu’on envoie le soir à sa blonde avant de s’endormir.

Un autre avantage significatif réside dans le fait que les applications sont constamment mises à jour et améliorées, ce qui supprime la séparation rigide entre service et produit. Les progrès des utilisateurs de Babbel sont constamment mesurés. Si le saut d’une leçon à l’autre est trop grand, la leçon sera changée afin de passer plus facilement à la prochaine. Personne ne contredira le fait que la grammaire allemande est complexe, ni que la prononciation du portugais n’a parfois rien à voir avec la façon dont on l’écrit. Or, c’est précisément là que Babbel intervient: en rendant simple ce qui est compliqué.

3. Les utilisateurs

Chacun de nos utilisateurs a sa propre histoire, une raison toute personnelle d’apprendre une nouvelle langue. Quant à nous, nous essayons justement d’entretenir une relation personnelle avec nos utilisateurs et recueillons régulièrement des témoignages; et sans exagérer, ils ressemblent parfois à des contes de fées. Gianni par exemple est certainement, du haut de ses 101 ans, l’aîné de nos élèves. Technophile de la première heure, il utilise Skype depuis des années afin de garder contact avec sa fille partie vivre à New York. Et c’est aujourd’hui avec elle qu’il pratique son anglais, appris avec Babbel. Cecilia, également Italienne, vit depuis des années à l’étranger et parle aujourd’hui plusieurs langues. Elle utilise Babbel pour apprendre l’allemand et veut emménager à Berlin dans quelques années. Les Babbeloniens eux-mêmes sont des élèves motivés! Certains d’entre eux ont déjà participé à plusieurs défis, afin de prouver aux autres – et à eux-mêmes – qu’il est possible de faire des progrès en très peu de temps. Apprendre le turc ou le français en une semaine? C’est avant tout une question de volonté!

4. Le Magazine

Le Magazine a été créé il y a deux ans pour promouvoir des articles originaux, amusants et instructifs autour de l’apprentissage des langues étrangères et de la diversité des cultures. Il est publié en six langues différentes (français, anglais, allemand, espagnol, italien et portugais) et enregistre en moyenne dix millions de visites par mois à travers le monde. L’équipe éditoriale est constituée de treize rédacteurs originaires de huit pays différents, qui écrivent sur des sujets aussi variés que les les langues secrètes des jumeaux, les les langues de la francophonie ou encore toutes sortes d’expressions idiomatiques du monde entier. Si cela vous intéresse, il suffit de vous enregistrer afin d’être informé des dernières publications du Magazine.

5. L’avenir

Intelligence artificielle, réalité virtuelle, réalité augmentée… La science fiction est en train de devenir science réelle, et cela va venir plus vite qu’on ne le croit. Pourtant, de manière générale, la branche éducative traîne par rapport à d’autres telles que les jeux en ligne ou le tourisme. Babbel souhaite faire évoluer cette image. D’une part, en se montrant capable d’innover constamment pour permettre à l’éducation de rester dans la compétition des avancées technologiques, d’autre part, en encourageant l’apprentissage autodidacte, plus que jamais au cœur de notre ère numérique.