Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Faites un essai ! La première leçon est offerte.

Du sourvatchka au whisky – Les traditions du Nouvel An à travers le monde

Découvrez des traditions du Nouvel An venues du monde entier et apprenez à souhaiter la nouvelle année en plusieurs langues !

Les derniers cadeaux de Noël viennent à peine d’être déballés et l’ultime morceau de dinde a tout juste disparu de l’assiette que les festivités du Nouvel An s’annoncent déjà. Hormis ce planning serré partagé par une majorité de pays à travers le monde, les traditions nationales n’ont pas grand chose en commun. En cette fin 2016, Babbel vous offre un petit tour du monde des plus belles et des plus surprenantes coutumes du Nouvel An.

Italie

Peu importe que l’on préfère porter un slip kangourou, un ensemble affriolant ou un vieux caleçon rapiécé… pourvu que les sous-vêtements soient rouges ! En Italie, ce rite est supposé porter bonheur à tous ceux qui s’y plient. Ainsi, ne soyez pas surpris de voir les vitrines des boutiques se parer de dessous rouges même après Noël.

En italien, « bonne année » se dit Felice Anno Nuovo!

Brésil

Si vous avez la chance de fêter la nouvelle année sur une plage brésilienne, soyez sûr de le faire dans les règles de l’art, en vous jetant à l’eau au douzième coup de minuit ! Pour les puristes, sautez sept fois dans les vagues en formulant un vœu à chaque saut. Afin de maximiser vos chance de voir vos vœux se réaliser, combinez-les à des sous-vêtements neufs et de la couleur correspondante (jaune pour la prospérité, rouge ou rose pour l’amour, vert pour l’espoir et blanc pour la paix).

En portugais, « bonne année » se dit Feliz Ano Novo!

Bulgarie

Il existe en Bulgarie une tradition portant le nom de sourvakane. Le matin du 1er janvier, afin de s’assurer santé et longue vie, on se tapote le dos avec une branche de cornouiller décorée (sourvatchka). En général, ce sont des enfants, qu’on appelle alors « sourvakari », qui toquent de porte en porte et se chargent d’exécuter la tradition. Ils recueillent ainsi toutes sortes de récompenses : biscuits, noix, fruits secs ou petits présents.

En bulgare, « bonne année » se dit Честита Нова година! (Chestita Nova Godina)

Espagne

En Espagne, c’est le raisin qui est à l’honneur. Quand la cloche (campanada) s’apprête à sonner les douze coups de minuit, tout le monde se prépare à avaler un grain par coup. Chaque grain est accompagné d’un vœu, censé se réaliser dans l’année. Si un infortuné n’a pu se procurer à temps les raisins du bonheur, il peut toujours se rattraper en se rendant dans les quartiers touristiques de la ville, ou bien dans ceux prisés des noceurs. Les commerçants y vendent souvent du raisin par paquets de douze jusque peu avant minuit – à un prix excessif, certes… mais qui oserait négocier son avenir ?!

En espagnol, « bonne année » se dit ¡Feliz Año Nuevo!

Allemagne

Les Allemands ont la réputation de manquer d’humour. Est-ce vraiment mérité ? Une de leurs coutumes du Nouvel An pourrait bien prouver le contraire. Chaque année, le soir du réveillon, les télévisions diffusent immanquablement « Dinner for one », un sketch britannique en noir et blanc (l’équivalent chez nous serait « Le père Noël est une ordure »). Bien que retransmis en langue originale et sans sous-titres, ce sketch fait le bonheur des petits comme des grands. Débuter la nouvelle année sans Miss Sophie, son cher Butler James et leur maudite peau de tigre serait tout bonnement impensable !

En allemand, « bonne année » se dit Frohes Neues!

Écosse

En Écosse, « Hogmanay » désigne le passage à la nouvelle année, marqué par le rituel du « first-footing ». La première personne (first-footer) à passer le seuil de la maison de ses amis, de ses proches ou de sa famille, est aussi celle qui portera chance au foyer pour l’année à venir. Mais elle ne doit pas venir les mains vides. Traditionnellement, le first-footer offre à ses hôtes une pièce d’argent (symbole d’opulence), une miche de pain et un peu de sel (symbole d’abondance), un morceau de charbon de bois (symbole de chaleur) sans oublier une bouteille de whisky. Cheers !

En gaélique écossais, « bonne année » se dit Bliadhna Mhath Ùr!

Parlez comme vous en avez toujours rêvé !

Toutes les langues de Babbel