Parler norvégien

« Application très bien conçue. (...) Parfait avant un voyage à l‘étranger. »

« Les langues vivantes faciles. »

« L‘un des leaders de l‘apprentissage de langues en ligne. »

Parler norvégien: apprendre à parler couramment norvégien avec Babbel !

Grâce à la méthode développée par Babbel et destinée à tous ceux qui désirent se familiariser avec une langue qui leur est étrangère, parler norvégien devient chose aisée. L’enseignement dispensé par Babbel repose tout à la fois sur des pratiques traditionnelles et sur le recours aux nouvelles technologies. Il en résulte un apprentissage ludique et interactif, d’autant plus efficace qu’il peut être effectué sur des supports multiples. Les premiers pas se font en douceur. L’on ne tâtonne guère au début de l’apprentissage. En ligne, sur le site internet de Babbel, l’on découvre d’abord les mots de vocabulaire constituant la base de la langue norvégienne, ceux qui permettront par exemple de saluer ou de remercier. Au terme de chaque étape, Babbel s’assure par un test que l’apprenant a bien assimilé les mots. L’inscription sur le site permet d’accéder aux cours en ligne et de s’exercer. Le rythme est imposé par l’utilisateur lui-même ; les objectifs qu’il définit à l’aube de son apprentissage lui rappelleront ainsi sa motivation au cours de l’entreprise visant à bientôt parler couramment le norvégien. A n’en pas douter, l’aspect le plus novateur de la méthode Babbel réside dans la possibilité de s’essayer à la prononciation. Apprendre le norvégien pourrait s’avérer complexe, voire inutile, si l’on ne s’attachait qu’à l’écrire et non à le parler. Babbel a ainsi élaboré un outil de reconnaissance vocale qui offre à chacun de s’exercer à l’oral jusqu’à adopter des accentuations correctes, ceci pour avoir l’assurance de parler couramment. Par ailleurs, et c’est là également un point crucial, il convient de souligner que Babbel est disponible non seulement sur ordinateur mais aussi sur les tablettes et Smartphones fonctionnant avec les systèmes IOS et Android. Grâce à ces applications, le temps passé dans les transports (par exemple) peut être optimisé et mis au service du projet formé de parler norvégien. La synchronisation des données garantit à chacun de retrouver son « environnement » et son niveau de progression sur l’ensemble des supports utilisés. Les tarifs très attractifs de Babbel (l’abonnement mensuel le plus coûteux est proposé à 9,95 euros) devraient convaincre chacun de ceux qui souhaitent parler couramment norvégien.

Quelques bonnes raisons d’apprendre à parler norvégien

La Norvège est de ces pays nordiques à l’exotisme plaisant, ceux dont on se prend à rêver sur les bancs de l’école primaire, attirés par le seul nom de sa capitale : Oslo. Et puis, un jour, vient l’envie d’apprendre à parler norvégien. Parce que l’on désire entreprendre enfin le voyage, pour un court séjour ou dans un but professionnel (car la Norvège attire de plus en plus les expatriés). Certes, les Norvégiens ont un excellent niveau d’anglais et l’on pourrait se complaire dans la langue de Shakespeare. Mais l’immersion dans une culture passe nécessairement par l’apprentissage de la langue qui lui est associée. En outre, les Norvégiens sont très sensibles aux efforts déployés pour communiquer avec eux. Enfin, et contrairement aux idées reçues, parler couramment norvégien n’est pas tellement difficile. Ici comme ailleurs, il existe des règles qui, bien appliquées, suffisent à une expression convenable. La langue norvégienne est d’essence germanique, issue de celle que parlaient les Vikings et que l’on nomme « le vieux Norrois. » Si c’est de cette langue, en usage à la période médiévale, que sont nés le danois et le suédois, le norrois a également beaucoup influencé l’anglais. N’est-il pas vrai que, présentées ainsi, les choses apparaissent sous un jour moins effrayant ? Pour éliminer d’emblée toute crainte de complexité dans le projet de parler norvégien, rappelons la flexibilité de la méthode Babbel dont le site propose encore de pratiquer la langue norvégienne avec des locuteurs natifs, par le biais d’un chat.

Parler Norvegien