Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Faites un essai ! La première leçon est offerte.

10 expressions espagnoles à connaître absolument

La langue espagnole a un côté fougueux et passionné, et on peut prendre un réel plaisir à la pratiquer. Quand, en plus, on connaît quelques expressions idiomatiques qu'on est sûr de savoir employer au bon moment et avec la bonne personne, le plaisir est encore plus grand.

Illustrations d’Elda Broglio

1. Mucha mierda

Traduction littérale : beaucoup de merde

Signification : bonne chance (également : « merde ! »)



L’anecdote liée à cette expression est assez pittoresque. L’emploi du mot « merde » pour souhaiter bonne chance à quelqu’un remonte à une époque lointaine, du temps où l’on voyait, devant les théâtres, des calèches attelées de chevaux attendre la fin de la représentation, et le retour de leurs propriétaires par la même occasion. Ainsi, souhaiter « beaucoup de merde » à une actrice ou un acteur revenait à lui souhaiter de nombreux spectateurs, signe de succès. Plus tard, l’usage du mot s’est étendu à diverses occasions, auxquelles la chance vient ajouter son petit grain de sel.

2. Otro gallo cantaría

Traduction littérale : un autre coq chanterait

Signification : les choses se seraient passées différemment

Le proverbe semble trouver ses sources dans la Bible, lorsque Jésus prédit à Pierre qu’avant que le coq chante, il l’aura renié trois fois. Il signifie que si les choses s’étaient passées autrement, les conséquences n’auraient pas été les mêmes et la situation actuelle serait complètement différente. À utiliser sans modération - même si, au fond, cela ne change rien à la situation. Car avec des « si », on mettrait Paris en bouteille…

3. Ponerse las pilas

Traduction littérale : mettre des piles

Signification : passer à la vitesse supérieure



Ponerse las pilas s’emploie lorsque quelqu’un est un peu à la ramasse, qu’il met du temps à comprendre une blague ou n’arrive pas à suivre une conversation. Qui n’a jamais eu besoin d’une petite recharge de piles à un moment de sa vie ?

4. La gota que colmó el vaso

Traduction littérale : la goutte qui comble le verre

Signification : la goutte d’eau qui fait déborder le vase

Mettons le décor en place : la mer est plate, mais déjà, on distingue quelques rides et vaguelettes venant troubler la surface… Le calme règne avant la tempête, mais l’air est lourd, chargé d’électricité… Jusqu’à ce que tombe la première goutte, celle qui annonce le déchaînement de l’orage. Dans une version plus latine du scénario, cette goutte, c’est la petite pique que vous lance votre partenaire à table, la phrase malheureuse qui transforme le dîner romantique en telenovela, avec, au menu, cris, pleurs, lancers d’assiettes et verres brisés (là, on passe plutôt du côté russe mais, parfois, la frontière est mince…).

5. Hablar por los codos

Traduction littérale : parler des coudes

Signification : être bavard



On connaît tous cet ami qui prend la parole à tout bout de champ, interrompt les autres, donne son avis sur tout et sur rien… Au fait, si jamais vous faites partie de mon cercle de connaissances : cet ami, c’est moi !

L’origine de l’expression n’est pas clairement établie, mais elle rappelle le français « jouer des coudes », qui signifie : se faufiler, se frayer un chemin - au sens propre ou figuré. Il se peut que l’espagnol fasse ici référence au fait de gesticuler, d’accompagner la parole du geste, en bref, de parler littéralement avec les coudes. Une autre façon de signifier que quelqu’un parle trop (mention spéciale à mon père, qui sait de quoi il en retourne) consiste à dire no calla ni debajo del agua, littéralement : « quelqu’un qui ne se tait jamais, pas même sous l’eau ». Dans la langue courante, on dit : « Cristina habla por los codos, ¡no calla ni debajo del agua! » (« Cristina parle des coudes. Même sous l’eau, elle ne se tait pas ! »)

6. Llueve sobre mojado

Traduction littérale : pleuvoir sur une surface mouillée

Signification : enfoncer une porte ouverte

Lorsqu’il n’y a rien à dire sur un sujet parce que tout a déjà été dit, c’est un peu comme lorsque la pluie tombe sur un sol mouillé : c’est inutile, superflu. Fito Páez l’explique bien mieux que moi dans sa chanson Llueve sobre mojado.

7. Estar piripi

Traduction littérale : être piripi

Signification : être éméché, pompette



Là encore, on a peu de renseignements sur l’origine de cette expression. Ce qui est sûr, en revanche, c’est que le mot en lui-même est assez drôle, à l’image de la sensation que l’on peut avoir quand on est pompette. Être piripi correspond au moment qui précède le verre de trop, avant que la situation ne vire au drame. Le mot signifie simplement : être éméché après avoir bu quelques verres (ou un seul, selon la résistance à l’alcool de la personne en question !). En résumé, ce sont ces moments où le monde vous appartient, où vous faites des blagues débiles auxquelles tout le monde rit (du moins, c’est ce que vous croyez sur le coup), où vous « parlez des coudes », où vous vous trouvez ultra sexy et êtes parfois même persuadé d’être un vrai polyglotte : le vol d’Icare… avant la chute violente. Bon, en même temps, vous étiez prévenu. C’est même marqué sur la bouteille.

8. En un abrir y cerrar de ojos

Traduction littérale : le temps d’ouvrir et de fermer les yeux

Signification : en un battement de cils.

Faire quelque chose en un battement de cils (ou un clignement de paupière), c’est le faire tellement vite que personne ne s’en rend compte, autrement dit, en un clin d’œil.

9. Echar una mano

Traduction littérale : lancer une main

Signification : aider quelqu’un, donner un coup de main



S’il vous plaît, évitez tout de même de me lancer vraiment une main, ce serait un peu déplacé (sauf si vous vous appelez Buster Bluth, auquel cas je vous pardonnerais pour cette fois). « Lancer une main » signifie en réalité « aider quelqu’un ». Cela rappelle aussi un autre proverbe espagnol : dar la mano y tomar el brazo (« On lui tend la main et il vous prend le bras »). Comme vous le voyez, à vouloir aider les autres, on court toujours de gros risques.

10. Dejar plantado / dar plantón

Traduction littérale : planter, semer quelqu’un

Signification : poser un lapin

L’expression est, là encore, suffisamment imagée pour parler d’elle-même. Imaginez un pauvre arbre solitaire au milieu d’un jardin sans fleurs, sans plantes, sans gazon verdoyant. Il reste planté là comme un piquet, accroché à ses racines et abandonné à lui-même, exactement comme le dernier date de Tinder qu’on vient de planter parce que finalement, on a beau chercher, la réalité n’a aucun rapport avec les photos de son profil…

Voyons maintenant à quoi ces expressions mises bout à bout peuvent ressembler in situ :

Ayer me puse un poco piripi, hablé por los codos y al final se me olvidó completamente que había quedado con Marcos, así que le dejé plantado. Fue la gota que colmó el vaso, porque me había echado una mano con la obra de teatro y me deseó "mucha mierda" el día del estreno, ¡soy un desastre! En un abrir y cerrar de ojos me puse las pilas y le pedí perdón, pero él me contestó bastante seco: "Llueve sobre mojado". Qué razón tiene… si hubiera estado más atenta otro gallo me cantaría.

Envie d'apprendre l'espagnol ?

Commencez dès maintenant !