Babbel Logo

Apprenez une langue où et quand vous voulez

5 (bons) moments pour apprendre une langue cet hiver

Réussiras-tu à enfin te mettre à l’apprentissage d’une langue cette année ? C’est possible. Mais pour cela, il va falloir s’y mettre sérieusement. Et si la route vers le bilinguisme est pavée de bonnes intentions… gare aux pièges. À toi de les éviter !
Author's Avatar
5 (bons) moments pour apprendre une langue cet hiver

Illustration de Olga Trinova

Cet hiver, j’ai décidé de m’adresser à toi. Oui, toi qui repousses depuis tant d’années l’inévitable. Toi qui, chaque premier janvier, hésites quant à la direction à donner à ta vie. Toi qui, faute d’une décision franche, continues de te débattre avec ton manque de motivation. Toi qui rêverais d’être bilingue, mais qui n’arrives pas à t’y mettre sérieusement. Tu te reconnais ? Alors il est probable que tu te retrouves à un moment ou à un autre face à l’une de ces 5 situations. À toi de faire le bon choix !

Un samedi pluvieux à la maison

Enfin samedi… et il pleut depuis 8 heures du matin. Tu es bien au chaud dans ton canapé moelleux, ton coussin à mémoire de forme coincé derrière le dos. Ton plaid sur les épaules, tu bois un thé chaud… Tu as regardé 13 épisodes d’affilée de ta série préférée et tu culpabilises soudain à l’idée de lancer le dernier. Qu’as-tu fait d’utile aujourd’hui ? Hmm… zut, rien. Pour autant, l’idée d’abandonner le canapé ne t’enchante pas du tout.


Il faut pourtant que tu prennes une décision !

[ ] Tu lances un nouvel épisode, et oublies de te nourrir au passage. Pas de bol, il est déjà 23 heures, et le frigo est vide. Au temps pour les bonnes résolutions.

[x] Tu as soudain une idée brillante : tu attrapes ton téléphone et enchaînes 4 leçons Babbel. Une heure plus tard, ton anglais revigoré, tu regardes l’épisode final avec la fierté d’avoir accompli quelque chose aujourd’hui. Et en plus, tu comprends un peu mieux les dialogues en V.O.


Une semaine avant ton départ en vacances au Brésil

Ce sont les vacances de ta vie : dans exactement 6 jours, 23 heures et 39 minutes, tu t’envoles pour Rio de Janeiro. D’ailleurs ces vacances, tu les attends depuis si longtemps que tu n’as jamais trouvé le temps aussi long avant un voyage :

  • Ton sac est prêt (depuis une semaine)
  • Ton hôtel est réservé (depuis huit mois)
  • Tu as regardé la météo pour la 3e fois (en l’espace d’une heure) : 35 degrés. Trente-cinq degrés !!!
  • Tu prends des compléments alimentaires pour préparer ta peau au soleil (depuis 6 semaines).
  • Tu as dévoré (trois fois) Corcovado de Jean-Paul Delfino pour commencer à t’imprégner de l’ambiance de la ville.

Tu montes un peu le chauffage du salon et tu enfiles ton maillot de bain flambant neuf. En fermant les yeux, tu t’imagines déjà sur la plage d’Ipanema. Lunettes de soleil sur le nez, le teint déjà hâlé, tu te visualises dans ce décor de rêve. Il te manque juste un cocktail dans la main… Tu t’imagines te diriger vers le bar le plus sympa du quartier où tu commandes au comptoir d’un ton enjoué : « Bonjour ! Je voudrais le meilleur cocktail de votre carte, s’il vous plaît ! »… avant de réaliser que tu ne parles pas un mot de portugais. Tu te réveilles alors de ton rêve, en sueur.


Comment vas-tu t’en sortir une fois sur place ?

[ ] Tant pis, tu fais une croix sur toute relation sociale pendant ces vacances et te prépares à un séjour en ermite. Après tout, l’introspection a parfois du bon.

[x] Tu te rassures : il te reste une semaine avant le grand départ. Et tu l’as décidé : RIEN ne viendra ternir ces vacances. Tu télécharges l’application Babbel et tu t’y mets : “Oi! Tudo bem?”. Rio… me voilà !


Mardi gras

Nous sommes le 13 février 2018. Depuis le 1er janvier – tu as compté – tu as déjà englouti 11 parts de galette des rois. Onze. Le simple fait d’entendre le mot « galette » te donne la nausée. La dernière fois que ta belle-mère t’a proposé d’en reprendre une part, tu as dit oui pour éviter un drame mais tu as juré de refuser tout ce qui ressemble à de la nourriture jusqu’au jour de ta mort. Soudain, à 15 h 30 ta mamie t’appelle pour aller faire sauter quelques crêpes avec tes deux grandes-tantes et le cousin de ton grand-père.


Que lui réponds-tu ?

[ ] Tu avales une cuillerée de bicarbonate de soude et acceptes l’invitation, avec le secret espoir de repartir avec un petit chèque. Tu quittes la table avec une belle indigestion et un billet de 10 euros en poche. Comme tu n’as pas assez pour te payer un taxi, tu attends le bus et rentres chez toi à 23 heures, pas bien… pas bien du tout.

[x] Tu expliques gentiment à ta mamie que ta grande résolution de 2018 est de te mettre à l’espagnol : cela ne peut que t’aider à obtenir cette promotion pour laquelle tu travailles tant. Et ça marche ! Mamie est très fière de toi et t’encourage à te concentrer sur ta carrière. À 16 h 30, tu as fini la 1ère leçon Babbel – niveau d’espagnol intermédiaire. Tu peux envoyer un sms à ta mamie : « He estudiado mucho. ¡Espero que el pastel estuviera bueno! Muchos besos, abuelita. » ¡Qué guay!


Le jour d’après… ton retour de Rome

Tu t’es offert une semaine à Rome. Il te fallait bien ça pour te remettre de la grisaille de décembre, des fêtes de famille et des obligations formelles de la nouvelle année. Pas d’e-mails, pas de Facebook, même pas d’Internet : juste toi et l’Italie, en tête à tête. Tu as rencontré des personnes formidables, goûté toutes les specialità deliziose et admiré une ribambelle de monuments majestueux. Mais il faut bien avouer que le retour est douloureux.


Comment fais-tu face à ta dépression post-vacances ?

[ ] Tu fais défiler tes photos pour retrouver les sensations du voyage. Mais il manque quelque chose : la douce et mélodieuse langue italienne. Aaah, comme tu aimerais réentendre son chant délicieux ! Tu consultes ton solde de jours de congés : plus que 2 disponibles, en comptant les RTT. Il ne te reste plus qu’à relancer ta playlist « Laura Pausini, les jours de pluie », pour la dixième fois de la journée. Une larme se forme au coin de ton œil.

[x] En faisant défiler tes actualités Facebook, ton attention se porte sur un article intitulé 5 bonnes raisons d’apprendre l’italien. Sans attendre une seconde de plus, tu cliques pour essayer le cours d’italien que Babbel offre gratuitement. Et soudain, tu l’entends ! Mais oui, c’est elle : la mélodie italienne est de retour ! Alors, c’était comment Rome ? È una città molto bella!


Le 27 février

Bientôt le printemps… c’est fou comme le temps passe vite ! Il est temps de faire un premier bilan des bonnes résolutions.

Voyons :

  • Passer moins de temps devant la télé ? Il semblerait que ce soit mal parti. Ce sera pour l’année prochaine.
  • T’inscrire à la salle de sport. En soi, t’inscrire, pourquoi pas. Tu as plus de soucis avec ce qui suit : FAIRE du sport. Tu sais pertinemment que ça va te coûter un bras et que tu ne vas jamais y aller. Ça fait dix ans que tu essaies, c’est pas maintenant que tu vas y arriver. Au moins tu feras des économies en laissant tomber celle-ci.
  • Arrêter de râler. Celle-ci ne vient pas de toi, mais tes amis te l’ont gentiment suggérée. C’est la seule activité dans laquelle tu excelles. Tu ne vas quand même pas l’abandonner !
  • Apprendre une langue. Toujours pas commencé non plus…

Bilan des courses : Résolutions 0 – Procrastination 1.


Que choisis-tu de faire à ce moment décisif de l’année ?

[ ] Les bonnes résolutions, ça ne sert à rien. Laissez-moi procrastiner jusqu’en 2030. Victoire de la procrastination par K.-O.

[x] Pour 5 €/mois, c’est vrai que l’excuse des économies ne tient pas. C’est comme si tu amputais de deux pains au chocolat ta consommation mensuelle de viennoiseries (que de toute façon tu ne peux plus digérer). L’excuse du manque de temps ? Ça ne prend pas non plus : tu peux utiliser Babbel sous l’abri-bus, dans le bus, au café, dans ton canapé… Bref, partout où tu le souhaites. En plus, tu as plein d’astuces pour la tenir toute l’année, cette résolution. C’est décidé, cette année tu apprends une nouvelle langue !


Tu as passé le test ? Bravo !

Commence ta première leçon maintenant

Quelle langue désirez-vous apprendre ?

Quelle langue désirez-vous apprendre ?