Est-il possible de perdre son accent ?

Peut-on un jour perdre son accent d’origine ? Pas d’inquiétude, vous ne risquez pas de le perdre tout à coup !
Author's Avatar
Est-il possible de perdre son accent ?

Peut-on vraiment perdre son accent d’origine ? Si la question peut paraître incongrue, elle est néanmoins centrale lorsqu’on se lance dans l’apprentissage d’une nouvelle langue… et par extension, de nouvelles prononciations.

On emploie généralement le mot « accent » pour décrire la façon dont quelqu’un parle un dialecte distinct ou une langue étrangère. Ce qui définit essentiellement un accent, c’est la prononciation, ou plutôt la mauvaise prononciation perçue comme telle.

La prononciation joue un rôle majeur dans l’apprentissage des langues, en particulier pour ceux qui essaient d’atteindre un niveau de langue maternelle. Heureusement, des études scientifiques se sont penchées sur cette question pour savoir s’il est possible ou non de perdre son accent. Pas de panique, on ne peut pas l’égarer comme on le ferait avec des clefs de voiture. 

Qu’est-ce qu’un accent, et comment prend-il naissance ?

Par défaut, un accent se distingue comme une prononciation particulière qui ne correspond pas à la « norme » établie par le groupe social dominant. Vous ne discutez probablement pas beaucoup des accents avec les gens qui partagent vos schémas linguistiques, parce que, tels des poissons dans l’eau, vous ne remarquez même pas cet environnement qui vous est si familier.

Il faut attendre qu’une personne étrangère aux lieux (non locale) arrive dans une ville et provoque des réactions de surprise par sa façon particulière de dire aluminium (ou inversement, aluminium), pour que les gens commencent à remarquer quelque chose.  

Comment un accent se forme-t-il donc exactement ? Eh bien, les gens parlent différemment, selon l’endroit d’où ils viennent et la (ou les) langue(s) qu’ils ont parlée(s) et entendue(s) en grandissant. Tout comme nous, nos accents sont des produits de notre environnement : le milieu socioéconomique, le groupe ethnique et l’éducation ont une incidence sur la langue.

On généralise des modèles linguistiques communs à une région ou à un groupe de personnes pour établir des catégories de dialectes dominantes. Voici quelques exemples : l’anglais australien, l’anglais américain général ou l’anglais vernaculaire afro-américain (AAVE).

Néanmoins, les antécédents se croisent et diffèrent d’une personne à l’autre. Chacun de nous possède ce que les linguistes appellent un « idiolecte » : un dialecte unique, propre à un individu. Les experts s’accordent généralement pour affirmer que l’accent propre à toute personne est entièrement formé et établi lorsque celle-ci atteint l’âge adulte. Mais bien sûr, ce n’est pas si simple.

Comment votre accent change avec le temps

L’échange linguistique se produit dans des contextes de migration humaine et d’évolution démographique de la population. Voilà pourquoi les modèles généraux de langage et de prononciation évoluent et changent en permanence. Il en va de même pour les individus. Même s’il est fort probable que votre accent ne change pas radicalement une fois la vingtaine passée, il peut être influencé par l’environnement qui évolue autour de vous. 

Voyager et se laisser immerger dans une langue étrangère constitue un exemple classique. Après un séjour prolongé à l’étranger, vous vous mettrez peut-être à utiliser des mots que vous n’auriez pas intégrés à votre vocabulaire de tous les jours en temps ordinaire. Votre accent peut également varier selon les influences extérieures. Toutefois, ces changements sont subtils et nous ne nous en rendons presque pas compte.

Nos accents font partie intégrante des processus identitaires, que nous renégocions sans cesse. L’interaction humaine joue ici un rôle fondamental : selon le contexte ou la personne avec qui nous discutons, nous adaptons instinctivement notre façon de parler aux gens qui nous entourent. Dans un contexte professionnel, nous aurons tendance à nous efforcer de soigner et contrôler notre accent, pour le remplacer plus tard par un accent plus désinvolte ou régional lorsque nous serons en train de bavarder avec nos amis.

Pourquoi changer son accent ?

Prenons quelques minutes pour examiner certaines des raisons qui peuvent nous pousser à vouloir changer notre façon de parler. Le plus souvent, il s’agit d’une motivation extrinsèque. Les acteurs et actrices ont la réputation (qui les rend parfois tristement célèbres) de pouvoir revêtir des accents comme un costume.

Toute autre considération mise à part, il est impressionnant d’entendre des personnes comme Meryl Streep maîtriser parfaitement un accent polonais alors qu’elle a grandi dans un pays anglophone, les États-Unis. 

Essayer différents accents est une chose amusante, mais cela peut aussi rapidement mener à des généralisations stéréotypées et blessantes. De tels préjugés à l’égard des locuteurs non natifs incitent à changer sa propre façon de parler pour une autre raison : le désir de perdre son accent naturel afin de s’intégrer ou d’être compris par les autres.

Au cours des dernières années, on a assisté à un essor du marché des cours promettant d’éliminer toute trace d’accent, et celui des livres affirmant faire disparaître votre accent en 28 jours maximum. 

La tendance à vouloir parler « sans accent » se remarque particulièrement parmi des groupes de populations marginalisées. Face à des inégalités sociales comme la discrimination professionnelle, de nombreuses personnes ayant des accents ont décidé de changer leur façon de parler.

Il est inacceptable qu’un individu ait le sentiment qu’il doit changer quelque chose qui le caractérise pour se sentir accepté. Après tout, il n’y a pas d’accent « correct ».

Cela dit, le désir d’être compris est une motivation raisonnable pour améliorer votre prononciation. Vous connaissez peut-être ce sentiment d’insécurité qui nous envahit lorsque l’on essaie d’expliquer quelque chose d’important dans une langue étrangère, sans être sûr que l’autre personne nous comprenne tout à fait. La communication est une composante essentielle du besoin humain de s’exprimer et d’être compris.

Comment perdre son accent (si on le souhaite)

Bien qu’il soit difficile de perdre complètement son accent, il est possible de le changer. Pour améliorer votre prononciation, vous aurez besoin d’entraîner à la fois votre bouche et vos oreilles.

Tout un domaine du coaching linguistique se consacre à ce que l’on appelle la réduction ou la modification d’accent. Il consiste à familiariser la bouche avec des formes inconnues et à entraîner les oreilles à percevoir les différences subtiles qui existent dans l’articulation.

Les coachs de dialecte, les tutoriels YouTube et les podcasts sont quelques-unes des possibilités parmi les nombreuses ressources qui existent.  Et le simple fait de s’immerger dans une langue étrangère peut vous amener très loin.

Bien sûr, l’aptitude et le rythme des personnes varient, lorsqu’il s’agit d’apprendre une langue étrangère. La prononciation ne fait pas exception. Malgré tout, comme pour l’entraînement physique, si vous y consacrez suffisamment de temps et de concentration, vous ferez à coup sûr des progrès. 

Conclusion : Vous aurez toujours un accent qui vous sera propre. Tout comme votre propre identité, cet accent peut évoluer avec le temps, mais de manière plus subtile à mesure que vous avancez dans la vie.  Si vous avez décidé que vous vouliez changer votre accent, il est certainement possible de réussir à avoir la prononciation d’une personne de langue maternelle. Il vous faudra simplement y consacrer plus d’efforts !

Et si cela ne vous tente pas, essayez plutôt d’accepter pleinement l’accent que vous avez déjà…

Sur le même sujet

De l’intérêt du doublage des accents et des dialectes au cinéma

De l’intérêt du doublage des accents et des dialectes au cinéma

Dans les films et les séries à succès, le doublage est souvent critiqué – et notamment le doublage des accents. Mais pour quelles raisons, au juste ?
Origines et prononciation : à la découverte des différents accents québécois!

Origines et prononciation : à la découverte des différents accents québécois!

Cela ne fait aucun doute : pour des raisons historiques et géographiques, les accents québécois sont complètement différents des accents européens. Hé oui! Il y a plus qu’un accent québécois! À l’aide de témoignages de linguistes et de vidéos, nous allons explorer les différentes prononciations du français québécois.
Langues étrangères : 5 astuces pour parler sans accent !

Langues étrangères : 5 astuces pour parler sans accent !

Si parler une langue étrangère demande du courage, parler sans accent demande beaucoup de travail. Voici 5 astuces qui devraient vous permettre d’y arriver un peu plus facilement…
Author Headshot
Lili Steffen
En 2017, Lili a réalisé son rêve : vivre à Berlin, où elle perfectionne actuellement ses compétences en allemand. Sociologue de formation, elle s’interesse aux questions de santé reproductive et de justice sociale qui ne lui laissent que trop peu de temps à consacrer à ses autres passions : le cyclisme sur piste, la modélisation 3D et tout ce qui ressemble de près ou de loin à un polar.
En 2017, Lili a réalisé son rêve : vivre à Berlin, où elle perfectionne actuellement ses compétences en allemand. Sociologue de formation, elle s’interesse aux questions de santé reproductive et de justice sociale qui ne lui laissent que trop peu de temps à consacrer à ses autres passions : le cyclisme sur piste, la modélisation 3D et tout ce qui ressemble de près ou de loin à un polar.
Quelle langue désirez-vous apprendre ?