Langues étrangères : 6 astuces pour vaincre sa peur de parler en public !

Parler en public, quelle angoisse. Surtout quand il faut parler dans une autre langue ! Heureusement, nos experts vos proposent 6 conseils parfaitement adaptés pour vaincre votre peur de parler en public.
Author's Avatar
Langues étrangères : 6 astuces pour vaincre sa peur de parler en public !

Et soudain, tout devient plus compliqué. Votre vision se trouble, votre front est en sueur, votre gorge s’assèche et vos mains se mettent à trembler. Pourtant vous savez très bien ce que vous avez à dire à votre auditoire, mais vous sentez la paralysie vous envahir irrémédiablement.

Cette sensation vous paraît familière ? C’est normal ! Le fait de devoir parler en public fait souvent naitre un certain nombre de craintes irrationnelles : la peur d’échouer, de se mettre dans l’embarras ou d’être tournés en ridicule, par exemple. Conjuguée au fait de devoir s’exprimer en plus dans une langue qui n’est pas votre langue maternelle, la situation peut vite devenir cauchemardesque !

Ce serait mentir que de vous dire qu’il est facile de prendre la parole dans sa nouvelle langue. Au contraire, s’exprimer dans une langue que l’on est en train d’apprendre peut être particulièrement stressant : la peur d’être (mal) compris est décuplée par une certaine forme « d’angoisse de la mauvaise note » liée aux objectifs d’apprentissage.

Mais n’abandonnez pas pour autant ! Afin de vous aider à dépasser vos angoisses, nous vous proposons aujourd’hui six astuces efficaces et faciles à adopter qui vont vous permettre de vaincre facilement votre peur de parler en public. Anglais, espagnol ou allemand : ça marche à tous les coups !

#1 : Préparez-vous à jouer votre propre rôle

Commençons par le commencement. Avant de vous lancer dans une conversation, essayez de structurer vos pensées et réfléchissez à ce que vous voulez dire. Par exemple si vous voulez simplement commander un petit café, essayez d’abord de vous rappeler les formules couramment utilisées pour acheter ou demander quelque chose, ainsi que les différents mots qui peuvent vous être utiles pour cette commande. Essayez de préparer quelques phrases dans votre tête, puis imaginez les différents scénarios possibles en jouant votre propre rôle. Grâce à cette astuce vous vous rendrez compte rapidement que vous maitrisez la situation, et qu’il n’y a pas lieu d’avoir peur !

Du reste, l’appli Babbel peut également vous aider à vous débarrasser de votre peur de parler en public. En plus de l’apprentissage de la grammaire et du vocabulaire, notre méthode s’articule autour de dialogues interactifs spécialement conçus pour vous donner le courage nécessaire pour parler une nouvelle langue au quotidien !

#2 : Soyez indulgents avec vous-mêmes

Vous avez probablement déjà discuté avec quelqu’un qui ne parlait pas parfaitement bien français. Vous souvenez-vous comment vous avez réagi ? Avez-vous levé les yeux au ciel en signe de dépit ? Vous êtes-vous moqués de cette personne à cause de son accent prononcé, ou parce qu’elle avait fait une faute de grammaire ? Non, bien entendu ! Au contraire, vous avez probablement essayé d’être à l’écoute, et d’encourager cette personne. Vous avez même peut-être ressenti de l’admiration pour son courage de s’exprimer en public !

La prochaine fois que vous sentirez le stress monter, essayez de vous souvenir de vos propres réactions : elles sont quasiment toutes positives, encourageantes et empathiques. Francophones de naissances, vous n’attendez pas de quelqu’un qui apprend le français qu’il ou elle le parle parfaitement, sans faute ni accent. Morale de l’histoire : pas besoin de parler parfaitement pour bien se faire comprendre. Soyez indulgents envers vous-mêmes !

#3 : Entraînez-vous avec quelqu’un en qui vous avez confiance

Pour s’exercer régulièrement à parler une autre langue, rien de tel que de s’entrainer à parler avec quelqu’un en qui vous avez confiance ! Ainsi vous n’aurez pas besoin de justifier ce léger sentiment d’insécurité qui vous hante à chaque fois que vous devez prendre la parole en public. À vous de décider quelle est la meilleure façon de procéder : souhaitez-vous que cette personne corrige vos imprécisions et vos erreurs pendant que vous êtes en train de discuter ? Préférez-vous au contraire faire un bilan général à la fin de cette même discussion ?

Peu importe ce que vous décidez, tant que vous gardez à l’esprit qu’il est normal — voire primordial — de faire des erreurs. Si vous faites une faute d’accord par exemple, admettez-le et prenez le temps de vous corriger. C’est un excellent moyen d’ancrer durablement la règle récalcitrante dans votre mémoire !

#4 : Faites des antisèches !

Vous avez trouvé la personne idéale pour vous entrainer à parler ? Félicitations ! Reste maintenant à trouver un sujet de discussion. Quels sont vos centres d’intérêt ? De quoi aimez-vous discuter avec vos amis et vos proches ?

Prenez le temps d’identifier les sujets sur lesquels vous vous sentez à l’aise dans votre nouvelle langue, puis écrivez tout ce qui vous vient à l’esprit sur une feuille : votre avis, vos découvertes, le vocabulaire nécessaire, les phrases utiles, les questions que vous vous posez, celles que vous souhaitez poser à la personne en face de vous… En d’autres termes, préparez-vous des antisèches ! Elles seront particulièrement utiles si vous commencez à sentir monter la peur de parler en public. Pensez donc à y jeter un œil avant de prendre la parole !

#5 : Mémorisez quelques phrases toutes faites

Vous êtes perdus au milieu d’une discussion dont vous n’avez pas vraiment compris le sujet ? Sortez-vous des situations difficiles en apprenant des phrases dites « standard ». Ces phrases toutes faites peuvent s’utiliser à peu près n’importe quand, surtout si vous n’avez pas compris quelque chose ou que vous ne savez pas quoi répondre.

Voici quelques exemples de phrases à traduire et apprendre dans votre langue d’apprentissage. Elles sont la plupart du temps essentielles, vous avez donc tout à gagner à les apprendre par cœur dès le début de votre apprentissage !

  • « Pardon, mais je n’ai pas compris »
  • « Pouvez-vous répéter, s’il vous plait ? »
  • « Pouvez-vous parler plus lentement ? »

Bien entendu, il y en a des centaines d’autres. N’oubliez pas de les adapter à la personne à qui vous vous adresserez, notamment en ce qui concerne la forme de politesse. Et pourquoi ne pas les ajouter tout de suite à votre antisèche, afin de pouvoir toujours compter sur elles ?

#6 : La perfection par l’entrainement

Parler une nouvelle langue requiert la même motivation que vos autres objectifs : vous progresserez si (et seulement si) vous vous entrainez régulièrement. Nos experts comparent souvent l’apprentissage des langues à l’activité physique. De la même façon que nos corps se renforcent grâce à l’exercice, les fonctions cognitives du langage se renforcent grâce… à l’exercice.

Entrainez-vous, gardez le rythme et multipliez les occasions de vous améliorer. Alors bien sûr, vous aurez peut-être des « courbatures » au début, mais vous aurez très vite l’impression de progresser, croyez-nous !

Sur le même sujet

Ne plus avoir peur d’apprendre une langue ? C’est possible, et voici comment !

Ne plus avoir peur d’apprendre une langue ? C’est possible, et voici comment !

Nous avons récemment rencontré Myra Eetgerink, la célèbre actrice polyglotte néerlandaise. Avec elle, nous avons discuté des facilités et des difficultés liées à l’apprentissage des langues. Et voici les enseignements que nous en avons tiré
Quelles sont les langues les plus difficiles à apprendre ?

Quelles sont les langues les plus difficiles à apprendre ?

Voici cinq langues qui comptent parmi les plus difficiles du monde mais qui vous rendront fiers une fois que vous parviendrez à les maîtriser !
Ces mots difficiles à prononcer pour les Français en anglais

Ces mots difficiles à prononcer pour les Français en anglais

Quelques mots difficiles à prononcer pour les Français en anglais. Ou quand parler une nouvelle langue prend des airs de parcours d’obstacles…
Author Headshot
Jutta Naumann
Jutta Naumann est née et a grandi à Dresde. Après avoir obtenu son bac elle s'est installée à Madrid, en Espagne, où elle a travaillé comme nounou pendant un an – juste le temps de tomber amoureuse du pays, de ses habitants et surtout de la langue espagnole. De retour en Allemagne, elle a étudié la philologie et la littérature espagnole et anglaise à l'Université de Potsdam. Aujourd'hui elle vit à Berlin, travaille pour Babbel et écrit sur les hauts et les bas de l'apprentissage d'une langue étrangère.
Jutta Naumann est née et a grandi à Dresde. Après avoir obtenu son bac elle s'est installée à Madrid, en Espagne, où elle a travaillé comme nounou pendant un an – juste le temps de tomber amoureuse du pays, de ses habitants et surtout de la langue espagnole. De retour en Allemagne, elle a étudié la philologie et la littérature espagnole et anglaise à l'Université de Potsdam. Aujourd'hui elle vit à Berlin, travaille pour Babbel et écrit sur les hauts et les bas de l'apprentissage d'une langue étrangère.
Quelle langue désirez-vous apprendre ?