Saint-Valentin : les 8 expressions préférées des cœurs d’artichaut

Comment déclarer sa flamme à l’être aimé ? Ces quelques expressions illustrées raviront les cœurs à prendre…
Saint-Valentin : les 8 expressions préférées des cœurs d’artichaut

L’amour, c’est comme les langues : c’est franchement pas compliqué. Il suffit que les cœurs d’artichaut aient le béguin, des papillons dans le ventre et le palpitant qui bat la chamade, qu’en contant fleurette ils se rendent compte qu’ils ont un ticket et qu’un coup de foudre intervienne pour que l’histoire finisse par une longue vie d’amour et d’eau fraîche. Comme on n’avait pas trop envie de tenir la chandelle, on a décidé d’illustrer toutes ces expressions. PS : Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.

À l'occasion de la Saint-Valentin, Clémentine à illustré les 8 expressions françaises préférées des cœurs d'artichaut.
Les 8 expressions amoureuses préférées des cœurs d’artichaut, par Clémentine Latron

8 expressions françaises parfaites pour les cœurs d’artichaut :

• Avoir un cœur d’artichaut

Tomber amoureux à tout bout de champ. À l’image de l’artichaut dont toutes les feuilles se détachent, quelqu’un qui a un cœur d’artichaut fait don facilement de son amour. Cette expression pour le moins potagère date de la fin du XIXe siècle, époque à laquelle on disait « cœur d’artichaut, une feuille pour tout le monde ».

• Avoir le béguin pour quelqu’un

Être amoureux de quelqu’un. Le béguin, c’était la coiffe des béguines, femmes pieuses qui se vouaient à Dieu et aux bonnes œuvres sans pour autant entrer dans les ordres. En outre, « être coiffé » de quelqu’un signifiait au XIVe siècle être aveuglé par une personne…

• Avoir des papillons dans le ventre

Être amoureux. L’expression décrit, à grand renfort de lépidoptères, la sensation physique de léger chatouillement que l’on ressent dans le ventre lorsque l’on est amoureux.

• Avoir le cœur qui bat la chamade

Avoir le cœur qui bat très fort. Le mot chamade vient du mot italien ciamada (appel, clameur), et désigne un signal militaire de reddition, exprimé en général par un roulement de tambour. Le cœur qui bat la chamade serait-il un signe de reddition à l’amour ?

• Conter fleurette

Faire la cour. Au XVIe siècle, le verbe « fleureter » signifie « dire des balivernes » – on lit d’ailleurs parfois que c’est de là que vient l’anglais to flirt, qui a donné notre flirter. Lorsque l’on conte fleurette à une personne, on lui tient donc des propos galants pour tenter de la séduire.

• Avoir un ticket

Plaire à quelqu’un. Cette expression datant du XXe siècle vient de l’argot, où le « ticket » est une marque d’intérêt physique, voire purement sexuel.

• Vivre d’amour et d’eau fraîche

Vivre de peu, à l’image des amoureux tellement éperdus l’un de l’autre qu’ils en oublient de manger.

• Tenir la chandelle

C’est être la cinquième roue du carrosse avec un couple… L’expression daterait d’une époque lointaine (le début du XIXe siècle pour ne pas la nommer) où l’électricité n’existait pas, et à laquelle de pauvres valets jouaient les lampes de chevet pendant que leurs maîtres batifolaient gaiement. Dos à la scène, bien entendu.

Aimez comme vous en avez toujours rêvé
Cliquez ici pour commencer
Quelle langue désirez-vous apprendre ?