Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Parlez une langue comme vous en avez toujours rêvé

Faites un essai ! La première leçon est offerte.

The English Challenge, 3e épisode - Apprendre l'anglais en deux mois

C'est l'heure du bilan pour Nathalie et Fabien, nos challengers. Quel est leur niveau d'anglais après deux mois d'apprentissage ?

Peut-être connaissez-vous déjà Fabien et Nathalie, nos challengers ? Comme ils nous l’ont expliqué dès le début de ce défi, ils ont tous les deux des motivations très différentes pour apprendre l’anglais.

Dans l’épisode 1, Fabien, 21 ans, nous disait que ce qui le motive, c’est de faire décoller sa carrière professionnelle. Dans quelques semaines, il commence un nouveau travail et la langue de son entreprise sera désormais l’anglais. Il était donc temps pour lui de s’y mettre pour de bon ! À 50 ans, Nathalie est quant à elle une globe-trotteuse. Elle adore voyager et prévoit sans cesse de nouveaux séjours à l’étranger. L’année prochaine, elle part à Hawaï et compte bien pouvoir discuter avec les gens qu’elle rencontrera là-bas.

Tous deux se sont lancés avec enthousiasme dans l’English Challenge de Babbel. En partant d’un niveau débutant, quel bilan tirent-ils aujourd’hui de ces deux mois d’apprentissage ?

La personnalisation de l’apprentissage

Avec leurs profils très différents, Fabien et Nathalie se sont approprié l’application Babbel en l’utilisant chacun à leur façon. Fabien a pris l’habitude d’ouvrir l’application dans les transports le matin. Nathalie, elle, va au travail en voiture. Elle s’est donc habituée à passer du temps sur son ordinateur le soir, par exemple pendant que son dîner cuit : « Je me mets sur le portable donc c’est l’avantage : on se met où on veut ! ».

Ce qu’ils ont tous les deux apprécié, c’est cette liberté par rapport au moment et au lieu de leurs révisions. Chacun, selon son emploi du temps, peut s’organiser en fonction de ses disponibilités et sa motivation. Pas de pression, Babbel s’adapte à tous les agendas !

Les cours et la pédagogie Babbel

Quand nous expliquons que ce sont plus de 100 experts qui prennent en charge la conception des cours de Babbel, nous ne fabulons pas ! Fabien et Nathalie s’en sont bien rendus compte. Nathalie avait besoin d’acquérir des choses élémentaires en anglais, depuis la construction des phrases jusqu’aux règles de conjugaison de base. Et c’est ce qu’elle a appris en suivant les cours pour débutants de Babbel.

À la fin du challenge, tout a changé : Nathalie sait faire des phrases complètes et correctes et peut aussi poser des questions. Le tour est joué : elle est lancée et il ne lui reste plus qu’à continuer son apprentissage pour renforcer ces nouveaux acquis.

La préoccupation de Fabien concernait le vocabulaire professionnel dont il a besoin pour écrire un e-mail et téléphoner. Nos experts en didactique se sont penchés sur ces thématiques qui sont importantes pour un très grand nombre de nos utilisateurs. Il a ainsi pu profiter de la gamme de nouveaux cours créés tout récemment, mais également de nos astuces pour comprendre les abréviations anglaises utiles ou encore le jargon professionnel courant en anglais, qu’il a trouvées « assez ludiques et sympathiques ».

Nathalie et Fabien sont d’accord sur ce dernier point : si il a été un peu dur de prendre l’habitude d’étudier quotidiennement au début, ils se sont vite rendus compte qu’apprendre avec Babbel, c’est plutôt amusant !

La continuité

Nathalie et Fabien nous l’ont dit et répété : la clé, c’est la ré-gu-la-ri-té ! Tous deux se sont donnés à fond pour ce challenge, en essayant de respecter au maximum l’objectif qu’ils s’étaient fixé : un cours Babbel chaque jour de la semaine. Et c’est le principe qu’ils vous transmettent ! Fabien en est convaincu : « Si j’avais un conseil pour les gens qui veulent apprendre l’anglais, c’est de faire les cours régulièrement. Il n’y a que ça de toute façon ! »

Une fois qu’on s’y est mis, on trouve des petites techniques pour ne pas oublier : une alarme sur son téléphone, un moment spécifique de la journée où ouvrir l’application va devenir automatique. Lorsque l’habitude est prise, c’est déjà plus facile ! Pour ne pas oublier le vocabulaire appris, il y a en plus l’outil de révision Babbel qui aide à revoir les mots juste au bon moment pour les réactiver dans sa mémoire. Plutôt pratique ! Fabien et Nathalie vous le diront : ils l’ont beaucoup utilisé, et on voit bien que ça finit par marcher !

La confiance en soi

Bien sûr, Fabien et Nathalie ont encore des progrès à faire. Ils font des erreurs et ont aussi beaucoup de nouveau vocabulaire à découvrir. Mais ils sont tous les deux plus motivés que jamais pour continuer leurs efforts. Et surtout, ils ont pris de l’assurance et se sentent plus à l’aise pour parler, comme l’explique Nathalie : « Je suis un peu moins stressée quand je dois parler anglais devant quelqu’un ». C’est un énorme pas en avant ! Nous, les Français, avons souvent peur de prendre la parole en anglais.

Fabien et Nathalie ont maintenant davantage confiance en eux et souhaitent pratiquer la langue autant que possible. Pour Fabien, ça commence bientôt : il va maintenant travailler en anglais et se sent prêt à décrocher le téléphone pour répondre à un anglophone. Nathalie prendra prochainement la direction d’Hawaï. Au programme : rencontre et discussions en V.O avec des Américains ! Nous leur souhaitons bonne chance à tous les deux et les félicitons pour leurs progrès épatants pendant cet English Challenge !

Comme Fabien et Nathalie, relèverez-vous le challenge ?

Apprenez une nouvelle langue avec Babbel !