Top 5 : les expressions idiomatiques françaises les plus courantes

Très difficiles à saisir lorsqu’on débute l’apprentissage d’une langue, ces expressions imagées donnent du relief aux mots et permettent d’asseoir une idée ou une opinion souvent bien tranchée. Voici les 5 expressions idiomatiques françaises les plus courantes !
Author's Avatar
Top 5 : les expressions idiomatiques françaises les plus courantes

Illustrations de Lucille Duchêne

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les langues ne manquent pas de style. Quelque part entre les métaphores, les hyperboles et les litotes, les expressions idiomatiques viennent appuyer la diversité linguistique.

Très difficiles à saisir lorsqu’on débute l’apprentissage d’une langue, ces expressions imagées donnent du relief aux mots et permettent d’asseoir une idée ou une opinion souvent bien tranchée. Quelles sont ces phrases qui ne veulent rien dire et tout dire à la fois ? Voici les 5 expressions idiomatiques françaises les plus courantes !

Mais commençons par le commencement : qu’est-ce qu’une expression idiomatique ? Une expression idiomatique (parfois appelée idiotisme) est une phrase « clef en main », une construction linguistique prête à l’emploi qui porte un sens très précis à condition de ne pas se focaliser sur les mots qui la composent.

En d’autres termes, les mots qui constituent une expression idiomatique ne doivent pas être pris au premier degré, car c’est bien l’ensemble de la phrase qui est porteur de sens. Ce n’est pas clair pour vous ? Eh bien, « nous ne sommes pas sortis de l’auberge ! » Voilà qui devrait vous aider.

Bien entendu, la langue française n’est pas la seule langue à manier les expressions idiomatiques dans son usage quotidien. Toutes les langues du monde ont leurs propres expressions et leurs propres constructions imagées.

Sans surprise, les expressions idiomatiques comptent parmi les usages linguistiques les plus difficiles à assimiler lorsqu’on se lance dans l’apprentissage d’une langue. Il n’y a pas de miracles, le meilleur moyen d’apprendre ces expressions idiomatiques est de vivre ou de voyager quelque temps dans un pays qui utilise la langue d’apprentissage. 

Vous êtes en pleine discussion et votre interlocuteur vous affirme quelque chose de totalement décalé au regard du sujet de la conversation ? Renseignez-vous, vous avez peut-être déniché une nouvelle expression idiomatique ! Il faut préciser que ces phrases toutes faites sont particulièrement difficiles à traduire dans une autre langue. 

Bien souvent, lorsque vous essaierez de traduire une expression idiomatique dans une autre langue, votre interlocuteur vous regardera avec des yeux de merlan frit, incapable de comprendre le sens de vos propos. C’est un point fondamental qu’il faut toujours avoir à l’esprit : ces expressions imagées sont propres à chaque culture.

« Avoir une langue de vipère »

Un grand classique des expressions idiomatiques françaises ! Lorsqu’on dit de quelqu’un qu’il ou elle possède « une langue de vipère », on ne parle bien sûr pas de la forme anatomique de la langue elle-même (on parlera alors de langue bifide). La « langue de vipère » souligne plutôt l’attitude particulièrement désagréable d’une personne qui ne cesse de tenir des propos méchants, de critiquer ou de dévaloriser un individu en prenant soin de ne jamais le faire en présence de la personne concernée.

Dans cette expression idiomatique, la langue symbolise donc la parole tandis que la « vipère » désigne cette personne sournoise dont le venin serait toxique. Et comme la langue française est bien faite, si une « langue de vipère » s’attaque à vous, vous pouvez être certains d’avoir « les oreilles qui sifflent ! »

L'expression idiomatique "avoir (ou être) une langue de vipère" est très souvent utilisée dans la langue française
“Avoir une langue de vipère” – Lucille Duchêne

« Couper l’herbe sous le pied ! »

N’essayez jamais de couper l’herbe sous le pied de quelqu’un, vous risqueriez d’avoir des problèmes. « Couper l’herbe sous le pied » est l’une des expressions idiomatiques les plus connues et les plus utilisées dans la langue française.

Cette expression particulièrement tranchante signifie tout simplement qu’une personne a devancé une autre sans crier gare. À titre d’exemple, vous souhaitiez acheter ce fameux sac à main à votre compagne ? Vous apprenez que votre belle-mère vient tout juste de l’acheter pour faire plaisir à sa fille ? Pas de doute, elle vous a bien coupé l’herbe sous le pied !

« Avoir (quelque chose) sur le bout de la langue »

Bon courage pour traduire cette expression dans d’autres langues ! Cette expression idiomatique courante souligne l’état de frustration dans lequel vous vous trouvez lorsque vous n’arrivez tout simplement pas à vous remémorer quelque chose.

Mais si, vous savez, vous connaissez la réponse, vous avez l’information, vous l’avez lue quelque part… mais impossible de vous la rappeler. Votre cerveau vous abandonne et refuse tout simplement de reconstituer la réponse dans votre tête. Eh bien oui, vous avez beau l’avoir sur le bout de la langue, la réponse a bien du mal à vous revenir.

Avoir quelque chose sur le bout de la langue est une expression idiomatique qui signifie que l'on a un trou de mémoire
“Avoir quelque chose sur le bout de la langue” – Lucille Duchêne

« Ne pas chercher midi à quatorze heures »

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? Pourquoi complexifier les choses ? Pourquoi ne pas aller à l’essentiel ? Entré au Panthéon des expressions idiomatiques françaises les plus courantes, l’idiome « chercher midi à quatorze heures » apparaît au XVIe siècle. L’expression a néanmoins changé d’heure depuis, puisque à l’époque on cherchait plutôt « midi à onze heures ».

L’image est relativement parlante, midi étant bien sûr un point très reconnaissable des cadrans horaires et un tournant dans une journée — la moitié de la journée —,  il serait vraiment dommage de passer à côté.

« Être haut comme trois pommes »

Entre nous, si vous étiez vraiment hauts comme trois pommes, vous auriez bien du mal à les cueillir, les pommes. Cette expression particulièrement fruitée souligne affectueusement la petite taille d’une personne, et est parfois utilisée pour décrire un bâtiment ou un objet de façon amusante.

Cette expression bien de chez nous, nous l’utilisons habituellement pour parler d’un enfant qui aurait bien grandi : « La dernière fois que je t’ai vu, tu étais haut comme trois pommes ! » Mais faites bien attention à ne pas heurter la sensibilité de la personne à qui s’adresse la remarque !

Quelle langue désirez-vous apprendre ?