Babbel Logo

Speak a new language with confidence. Try it for free!

Voici 8 expressions italiennes que vous n’apprendrez jamais dans les livres

Même si vous apprenez sérieusement l’italien, je parie que vous ne rencontrerez pas ces expressions d’argot ailleurs que dans les rues d’Italie… ou en lisant cet article. Voici mes 8 expressions italiennes préférées.
Author's Avatar
Voici 8 expressions italiennes que vous n’apprendrez jamais dans les livres

Illustrations de Eleonora Antonioni

Nous autres Italiens chérissons les arabesques de notre langue natale ; je suis donc toujours ravie lorsque quelqu’un s’intéresse à la langue de Dante. Chaque fois qu’un·e ami·e m’annonce vouloir apprendre l’italien, je commence toujours par lui transmettre les astuces et secrets grammaticaux que j’ai appris à l’école ; dans un second temps, j’essaye de lui transmettre l’art ancestral de la gestuelle italienne. Enfin, seulement lorsque l’élève est prêt·e, je lui dévoile les secrets de l’italien vernaculaire : celui qu’on n’apprend jamais dans les livres.

Voici une liste d’expressions argotiques que j’utilise tout le temps (jurons non inclus !), ainsi que quelques conseils pour les utiliser ou les éviter de manière judicieuse. Et n’oubliez pas de faire un effort sur le ton mélodieux de votre voix et le mouvement de vos mains ! (oui, certains clichés sur les Italiens sont véridiques)

Ci fai o ci sei? – « Tu es dingue ou quoi ? »

(Litt. : Tu es vraiment comme ça ou tu le fais exprès ?)

Moyen d’exprimer sa totale incrédulité lorsqu’un tiers agit de façon disons… inattendue. D’où cette question, « tu es sérieux·se ou tu fais semblant ? »

BONUS : le geste juste

Tapotez votre tempe du bout de l’index.

Non t’allargare – « Tu en fais trop »

(Litt. : Ne t’étends pas)

Fréquemment utilisé avec les gens au comportement jugé excessif. Imaginons par exemple que vous complimentiez un collègue pour son (bon) travail, et qu’il en profite pour se vanter de sa prochaine promotion. Il est plus que temps de le rappeler à l’ordre avec un « Non t’allargare… Tu en fais trop ! »

BONUS : le geste juste

Main au niveau du buste, paume tournée vers la personne concernée, faites mine de la repousser.

Parla come mangi –  «Viens-en au fait ! »

(Litt. : Parle comme tu manges)

Très utile lorsque quelqu’un parle de manière très ampoulée, par exemple en usant et abusant des figures de style ou en multipliant les adjectifs et adverbes. Il peut alors être salutaire de demander à la personne de simplifier son propos : « Parla come mangine sois pas aussi grandiloquent·e et arrête de m’embrouiller avec tous ces mots inutiles. »

Non esiste! – « Sans-façon ! »

(Litt. : Ça n’existe pas !)

Le déni pur et dur. Lorsqu’une requête impossible et/ou inacceptable arrive sur votre bureau, ne perdez pas de temps à trouver un contre argument valable : prétendez simplement que la requête… n’existe pas. C’est comme ça, n’insistons pas : « Vous voulez que je vienne travailler ce week-end ? Non esiste! »

BONUS : le geste juste

Tournez les paumes de vos mains vers l’importun·e, puis écartez-les horizontalement en prenant l’air le plus déterminé.

Non cercare di intortarmi – « N’essaye pas de me la faire à l’envers »

(Litt. : Ne cherche pas à m’entarter)

Je ne suis pas sûre de la raison pour laquelle nous faisons référence à la pâtisserie pour blâmer la personne qui tente de nous gruger. Peut-être est-ce parce nous autres Italien·ne·s adorons manger et que nous n’acceptons pas que l’on puisse être trompé·e·s sur le sujet ? C’est probable. Ce qui est certain c’est qu’il n’y a rien d’agréable à entendre cette phrase : « Quoi ? Tu l’as vraiment cru ? Je pense qu’il te l’a faite à l’envers… ti ha intortato »

Chissenefrega (chi se ne frega) – « Je m’en fous / On s’en moque / Je m’en contrefiche »

L’une des phrases les plus utilisées en Italie. Elle permet de signifier le mépris – voire même l’indifférence. À utiliser avec précaution, donc ! Vous pouvez évidemment l’utiliser en présence d’ami·e·s proches, mais n’oubliez pas que c’est à la fois familier et impoli.

BONUS : le geste juste

Posez un ou deux doigts sous votre menton et frottez-les en effleurant votre peau.

Dopo facciamo i conti – « On en reparlera plus tard  »

(Litt. : On fera les comptes plus tard)

Une phrase que chaque mère italienne se doit de prononcer au moins une fois dans sa vie à ses enfants. Un avertissement sans frais, au message plus qu’explicite : « Tu peux agir comme ça. Mais si tu penses que je vais oublier ce que tu viens de faire, tu te méprends fortement. Dopo facciamo i conti, nous en reparlerons ! »

Cette expression peut néanmoins être utilisée de façon plus amicale. Imaginons par exemple que vous allez dîner avec un·e ami·e et qu’au moment de régler l’addition, vous insistez à tour de rôle pour payer. Pour couper court au débat, celui·elle qui sort son porte-monnaie en premier peut alors dire « Ne t’inquiète pas, dopo facciamo i conti ».

Magari! -« Si seulement (c’était vrai) ! »

Une exclamation simple mais néanmoins explicite, qui peut être utilisée lorsque vous souhaitez que quelque chose arrive ou soit arrivé. Dans le contexte d’une phrase complète, magari s’utilise parfois comme un « peut-être », mais il révèle toute sa puissance en tant qu’exclamation. Et puis à titre personnel, je le trouve très poétique du fait de ses racines : magari vient du grec μακάριος (makarios), qui signifie « béni ».

« Ah, tu t’es acheté une nouvelle voiture. Tu as gagné au loto ?

— Magari! »

Parlez italien comme vous l'avez toujours rêvé

Votre première leçon est gratuite !
Partagez :
Sur le même sujet :